Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : VIH et tuberculose, une campagne pour  contribuer à réduire les barrières sociojuridiques qui entravent l'accès des populations au service de santé
 

Côte d'Ivoire : VIH et tuberculose, une campagne pour contribuer à réduire les barrières sociojuridiques qui entravent l'accès des populations au service de santé

 
 
 
 1015 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 novembre 2022 - 11:57

Lancement de la campagne à Abidjan (Ph KOACI) 


L’infection à VIH/Sida et la tuberculose demeurent des problèmes de santé publique. En effet, moins de dix mille personnes (9428 pour être plus précis) sont décédées du VIH/ Sida en 2020, malgré la disponibilité et l’efficacité des antirétroviraux (ARV). 


Concernant la tuberculose, c’est en moyenne 2000 personnes qui en meurent chaque année en Côte d’Ivoire, malgré la disponibilité et la gratuité et l’efficacité des traitements. 


Si la contribution du gouvernement ivoirien et celle de certaines Ong ont apporté une valeur ajoutée à la lutte contre ces maux, beaucoup reste cependant encore à faire. 


 

C’est dans cette perspective que l’organisation non gouvernementale Alliance Côte d’Ivoire a procédé ce mardi 8 novembre 2022, au lancement de sa campagne dénommée « Droits humains » en lien avec le VIH, la tuberculose, les violences basées sur le genre (VBG). 


Les cibles de cette campagne sont entre autres les adolescents et jeunes, populations générales (parents des adolescents, les communautés) ; les populations clés et les femmes (vivant avec VIH ou survivantes aux violences basées sur le genre).


 Cette campagne a pour objectifs de contribuer à réduire les barrières sociojuridiques qui entravent l’accès des populations clés et vulnérables au service de santé en matière de VIH et de tuberculose ; changer la perception des populations sur les personnes usagères de drogue pour un meilleur accompagnement ; sensibiliser les populations sur l’impact des VBG et des recours existants pour une prise en charge adaptée ; renforcer les interventions auprès des adolescents et jeunes en vue de la réduction des risques de l’infection à VIH


Les objectifs à court terme, c’est d’accroitre le taux de fréquentation des adolescents et des jeunes au service de santé scolaire et universitaire SAJ (SSU SAJ). Et à long terme, avoir des adolescents et des jeunes résilients et autonomes qui sont mieux informés et font des choix plus appropriés pour leur santé. 


Les objectifs spécifiques sont entre autres : avoir des jeunes et adolescents qui sont prêts à prendre des décisions éclairées par rapport à leur santé et leurs droits ; avoir des partenaires et ceux qui s’occupent des jeunes prêts à aider les jeunes à parler de la sexualité ; avoir des prestataires de service qui soient prêts à fournir des services adaptés aux jeunes et adolescents ; avoir des décideurs qui soient prêts à soutenir l’accès aux informations, aux services e aux produits pour les adolescents et les jeunes vivant avec le VIH.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : VIH et tuberculose, une campagne pour contribuer à réduire les barrières sociojuridiques qui entravent l'accès des populations au service de santé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter