Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Début du combat pour l'indépendance totale du pays, selon le capitaine Traoré
 

Burkina Faso : Début du combat pour l'indépendance totale du pays, selon le capitaine Traoré

 
 
 
 7160 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 10 décembre 2022 - 21:18

Le président de la transition Burkina, capitaine Ibrahim Traoré (ph)



Le Burkina Faso, dont le territoire est occupé à plus de 40% par des groupes terroristes qui endeuillent civils et militaires depuis plusieurs années, a entamé le combat pour "l'indépendance totale", a indiqué son président, le capitaine Ibrahim Traoré, lors d'un discours à la nation en de faveur de la journée commémorative de l'accession à la souveraineté du pays. 


La date du 11 décembre 2022 marque le 62ᵉ anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. 


Mais selon le Président de la Transition, Chef de l'Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, cette « indépendance n’est pas acquise, parce que nos terres sont occupées. Notre économie est balbutiante et nos mains sont liées ». 


« À ce jour donc, nous n’allons pas fêter parce que le combat qui est engagé, doit contribuer à ce que notre indépendance soit totale. Sur ce, j’appelle tous les Burkinabè à un changement de comportement, à revoir nos valeurs, parce que cette bataille pour l’indépendance totale passe par la guerre que nous menons par les armes », a-t-il souligné.  

« Il y a quelques semaines de cela, le destin du pays changeait le 30 septembre. Nous disions que nous sommes révoltés, et aujourd’hui, date anniversaire de la fête de l’indépendance, nous sommes encore plus révoltés. Le combat pour l’indépendance totale a commencé il y a quelques semaines de cela », a-t-il déclaré dans son message à la nation. 


 

Selon lui, « ce combat passe nécessairement par les armes, mais aussi par nos valeurs, nos comportements et le redressement de notre économie. La bataille contre l’ennemi qui occupe nos terres est en train de commencer. Cette bataille est à son préambule ». 


Il a alors félicité les unités engagées pour les premières actions terrestres et aériennes ; toute ne les encourageant pour le don de soi, le sacrifice, et tout ce qu’ils donnent pour cette nation.


Il s'est aussi réjoui du fait que l’appel que fait à l’égard de toute la population a été entendu, car des Burkinabè ont accepté donner leurs camions pour aller ravitailler des Burkinabè. 


Cela témoigne, a-t-il ajouté, « que la solidarité est en train de naître. C’est tout ce que nous demandons ». 


En outre, a-t-il poursuivi, pour l’encadrement et la formation des volontaires pour la défense de la patrie (VDP), « nous avons reçu des dons de toutes natures allant des vivres, aux équipements, aux travaux d’infrastructures ».

« Nous disons merci à ce peuple qui commence à se souder, qui commence à être solidaire pour cette bataille », a-t-il ajouté. 


 

Il a souligné que la bataille du côté économique passe forcément par la lutte contre la corruption. 


 « Cette lutte également est enclenchée. Notre lutte ne s’arrêtera que lorsque tous les enfants du Burkina Faso mangeront à leur faim et dormiront tranquillement dans leur pays. Nous nous sommes engagés pour cela et ce combat, nous allons le mener. Notre espoir est encore plus grand », a conclu le capitaine Ibrahim Traoré.



Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : Début du combat pour l'indépendance totale du pays, selon le capitaine Traoré
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Voici des ganglions bidasses qui utilisent encore les rhétoriques POPULISTES des soi-disant révolutionnaires des temps passés qui ont tous échoués. TOUS. On attend tous avec impatience les résultats ou bilan de ce combat imaginaire. Nommez-moi un pays où l'extrémisme et le radicalisme ont améliorer les conditions de vie des populations. On ne reste pas dans mangnans pour enlever mangnans. Seuls les nègres le croient. Même la Chine a pris la peine de ne pas enlever ses mangnans en étant dans mangnans... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter