Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Washington, Patrick Achi annonce l'ouverture prochaine d'un bureau dédié aux entreprises anglophones
 

Côte d'Ivoire : Depuis Washington, Patrick Achi annonce l'ouverture prochaine d'un bureau dédié aux entreprises anglophones

 
 
 
 12817 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 16 décembre 2022 - 16:20

Patrick Achi mercredi à Washington




Depuis Washington, Patrick Achi a annoncé que pour faciliter les connexions entre la Côte d'Ivoire et les pays anglophones dont les USA, le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) va ouvrir prochainement un bureau dédié aux entreprises anglophones.


« Le CEPICI, le guichet unique de l’investissement en Côte d’Ivoire, est disponible pour soutenir vos projets à travers le bureau anglo-saxon qui sera opérationnel le mois prochain » a expliqué le premier ministre lors de la clôture du forum « Investir en Côte d’Ivoire », le mercredi 14 décembre 2022 à Washington.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Organisée en marge du Sommet Etats-Unis-Afrique 2022, cette rencontre a été l’occasion pour le représentant du chef de l’Etat ivoirien, d’inviter les acteurs du secteur privé à investir en terre ivoirienne.


 

Patrick Achi a par ailleurs saisi l’occasion, pour rassurer les investisseurs américains sur le climat des affaires en Côte d’Ivoire.


Le chef du gouvernement a ainsi expliqué que des réformes ont été entreprises par l’Etat ivoirien, « dans le but d’améliorer le climat des affaires à travers la mise en œuvre d’instruments juridiques pour la sécurisation de vos investissements tels que le tribunal du commerce, la constante amélioration de la gouvernance de nos institutions et les investissements dans les infrastructures économiques ».


Pour le Premier Ministre, ces actions sont des exemples de cet engagement de l’Etat « à créer des conditions viables pour l’investissement, le développement d’un secteur privé fort et une économie attractive et compétitive ».


Organisé par le CEPICI, le forum Investir en Côte d’Ivoire a vu la participation d’une cinquantaine d’entreprises américaines.


 

Solange Amichia, Directrice générale du CEPICI, a par ailleurs souligné l’importance des relations entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis ces dernières années.



Ak


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Washington, Patrick Achi annonce l'ouverture prochaine d'un bureau dédié aux entreprises anglophones
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
En effet, ce serait une avancée majeure. Qu'on le veuille ou pas, l'anglais reste de loin la langue mondiale par excellence que ce soit pour le business ou pas. Ceci dit, notre climat des affaires est caractérisé par une monnaie très stable le FCFA, une croissance soutenue remarquable, une inflation bien maîtrisée, un déficit budgétaire maîtrisé, une dette totalement sous contrôle et surtout une salve d'investissements majeurs en infrastructures et autres qui ont fait de nous le pays le plus riche de la sous-région ouest-africaine... Qui peut battre cela et tout ça c'est avec le FRANC CFA ? On avance...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Nul, les anglophones n'ont qu'à apprendre le français, comme le font les ghanéens ou les nigérians. Si tu vas investir aux USA tu seras obligé d'apprendre l'anglais. Si tu veux réussir en Côte d'Ivoire tu seras obligé de maitriser le français. C'est logique.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Pourquoi pas apprendre le djoula puisqu'aucun de vos ministres et députés ne peut s'exprimer ds une autre langue? De toute façon, l'idée même est une autre nègrerie. Un bureau dédié aux entreprises ne se fonde pas sur la langue des investisseurs; après ce sera quoi un autre dédié aux lusophone,s, puis un autre pour les hispanophones, et un autre pour les arabophones? Voici la bêtise nègre dans toute sa splendeur. Bandécons!
 
 il y a 1 an
Peace101
Hmmm... Je crois rêver. Ça défend la langue de la grande France face à celle de Shakespeare... Venant de panafricanistes, on dirait oh la la lala... Molière doit en être heureux... Riressssssss... On se marre à chaque instant quand on entend une ganache de l'acabit de @batu-bastard s'essayer à la réflexion en se cachant derrière ses petites émotions de microbe haineux. Pauvre ignorant et ignare, on ne créera pas de bureaux lusophone, arabophone etc... simplement parce que même tous ces derniers dans le monde des affaires parlent et parleront l'anglais, tout comme les Chinois. C'est juste une décision d'ordre pratique, de RealEconomik, pour répondre à un besoin ponctuel dans le contexte mondial du 21ème siècle. Il est vrai que ta pondeuse toute aussi ganache et passoire n'a pu te donner la chance de découvrir d'autres univers à part la porcherie où elle t'a mis bas, mais sache que dans le monde entier, le tourisme, les négociations, les affaires etc... etc... se font essentiellement dans la langue de Shakespeare. Je vais trouver un compromis avec toi qui j'en suis sûr va satisfaire ton crétinisme héréditaire : le jour où tout ça se fera en bété dans la langue du chien vaurien koudou, on ouvrira un bureau pour "bétéphones"... Imb**cile ! On peut avancer-là ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter