Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Lutte contre la vie chère, annonce de nouvelles mesures par le Gouvernement dans les prochains jours, selon le CNLVC
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, annonce de nouvelles mesures par le Gouvernement dans les prochains jours, selon le CNLVC

 
 
 
 5316 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 14 février 2023 - 21:58

Le CNLVC ce mardi à Abidjan




Selon les données de l'INS publiées en janvier 2023, la hausse des prix est beaucoup plus significative pour les produits importés. Ceux-ci se trouvent par la suite sous forme de matière première ou de consommables dans le circuit de production et de transformation des produits locaux et contribuent au renchérissement des prix des produits fabriqués en Côte d'Ivoire.


Dans un tel contexte, il est nécessaire de procéder à moyen terme à une restructuration du système de production, de conservation, de transformation et de commercialisation des produits du terroir et à la réorientation des choix de consommation. À court terme, il faudra proposer des mesures afin de soulager le pouvoir d'achat des populations et limiter l'impact négatif des hausses internationales des prix.


La première réunion de l'année du comité technique du Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) qui réunit les experts des différents ministères, des structures publiques, privées et de la société civile s'est tenue aujourd'hui à Abidjan.


Les participants ont fait un diagnostic de la cherté de la vie en Côte d'Ivoire, identifié et fait l'état d'avancement des mesures de lutte contre la vie chère mise en place dans les différents départements ministériels et ont proposé une matrice d'actions de lutte contre la vie chère à mettre en œuvre en 2023.


Au terme de cette première réunion du Comité technique du CNLVC, les participants ont établi l'état d'avancement des mesures de lutte et ont proposé des solutions pour leurs révisions pour lever les difficultés à leur mise en œuvre complète. Enfin, la matrice d'actions et des mesures à mettre en œuvre en 2023 ont été adoptées, mais elle sera annoncée officiellement par le Gouvernement.


 

« Pour 2023, il s'agit de continuer de pérenniser les actions entreprises en 2022 et qui ont porté leur fruit et d'identifier de nouvelles actions et c'est l'objet de cette réunion. Parce que nous souhaitons inscrire de nouvelles actions dans la concertation avec les acteurs, les parties prenantes. Une réflexion de concertation et les mesures qui seront proposées au Gouvernement seront issues de l'ensemble de la concertation. Nous laissons la primeur au gouvernement d'annoncer les mesures qu'il décidera d'adopter, mais il s'agit de montrer que ces mesures s'inscrivent dans une concertation avec l'ensemble des acteurs », a déclaré, Docteur Bah-Koné Rannie Didice, Secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre la vie chère.


Se prononçant sur l'année écoulée, elle a affirmé qu'aujourd'hui, l'inflation est contenue quand on regarde par rapport aux taux qui sont en vigueur dans les pays voisins.


« Il ne s'agit pas forcément de se comparer, il s'agit quand même de reconnaître que les mesures adoptées par le Gouvernement ont permis de contenir l'inflation qu'on aurait pu avoir, si jamais ces mesures n'avaient pas été mises en œuvre. Et cela a été relevé d'ailleurs par l'ensemble des participants qui ont reconnu que les mesures adoptées, plafonnement de prix, subventions des prix sur des produits comme le blé, le lait. Si ces subventions n'avaient pas été mises en œuvre, on aurait eu des prix au-delà de ce que nous connaissons aujourd'hui. Ce sont des mesures qui ont été utiles, qui ont permis de conserver le pouvoir d'achat des populations. Il s'agit pour 2023 d'aller plus loin et de faire en sorte que nos populations puissent continuer d'avoir accès à des produits de grande consommation à des prix abordables », a conclu, Dr Bah Koné.


Cette première réunion de l'année 2023 du Comité technique du CNLVC a été présidée par Essoh Jacques, Directeur de cabinet du ministre du Commerce, de l'industrie et de la promotion des PME, qui représentait Souleymane Diarassouba, Président du comité technique du Conseil national de la lutte contre la vie chère.


 

« Nous pouvons retenir que le gouvernement a adopté un certain nombre de mesures pour renforcer sa participation à la mise en œuvre de la vision du Président de la République. L'année 2022 était l'année du social et dans ce cadre, plusieurs mesures ont été adoptées, notamment, des mesures de subventions pour ce qui concerne le secteur du commerce, 6,6 milliards de FCFA ont été accordés aux meuniers par mois sur une période de 9 mois », a rappelé, le Directeur de cabinet.


Il a indiqué qu'il s'agit pour le Gouvernement à travers la rencontre du comité technique de discuter avec l'ensemble des acteurs qui interviennent sur la formation des prix que ce soit les structures publiques ou privés.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, annonce de nouvelles mesures par le Gouvernement dans les prochains jours, selon le CNLVC
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Merci au gouvernement ! Un gouvernement attentif toujours à l'écoute des populations. Sinon, ailleurs dans la sous-région c'est bien pire... Le peuple reste à l'écoute... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter