Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Lutte contre la rumeur et les discours de haine, le PNCS appelle les populations de Diawala à proscrire l'utilisation des réseaux sociaux
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la rumeur et les discours de haine, le PNCS appelle les populations de Diawala à proscrire l'utilisation des réseaux sociaux

 
 
 
 2201 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 mars 2023 - 18:02

Logo de firmes américaines de médias sociaux




Le Programme National de la Cohésion Sociale ( PNCS) dirigé par Dr Théodore Konimi, était à Diawala dans l'extrême nord de la Côte d'Ivoire, pour sensibiliser les populations de cette localité sur les dangers que constituent la rumeur et les discours de haine pour la cohésion sociale.


Cette mission a permis au Dr Théodore Konimi et sa délégation, de renforcer les capacités techniques des acteurs et des leaders sociaux de cette localité sur la gestion de la rumeur, de la prévention et de la lutte contre les discours de haine.


Le DG du PNCS a fait savoir aux participants que " la rumeur est l'un des virus qui met à mal la cohésion sociale en Côte d'Ivoire. C'est un phénomène négatif, porteur de risques pour la paix sociale à Diawala". Il les a par conséquent, exhortés à lutter par tous les moyens contre toutes les formes de rumeurs qui favorisent les conflits et les différends entre les communautés vivant dans cette ville.


Pour sa part, Séka Michel, formateur-expert, membre de la délégation a instruit les participants sur les caractéristiques de la rumeur et ses dangers sur la cohésion sociale. Il leur a démontré comment elle peut être une véritable source de conflit.


 

Le formateur Séka Michel dans une approche pédagogique, a organisé un jeu de rôle avec les participants. Toute chose qui leur a permis de comprendre que la rumeur rime avec violence, désinformation, circulation de fausses nouvelles et la stigmatisation qui fragilisent la cohésion sociale.


S'agissant du second module qui a porté sur la " prévention et la lutte contre les discours de haine", Séka Michel a fait comprendre aux leaders communautaires, aux responsables des associations de jeunesses et aux femmes, que les réseaux sociaux qui diffusent des messages de haine fragilisent la cohésion sociale. Il faut donc proscrire leur utilisation.


Heureuses de cette formation qui leur a permis d'accroître leur connaissance sur les dangers de la rumeur et de la propagation des discours de haine sur la cohésion sociale, les populations de Diawala, ont rassuré leurs hôtes, en prenant l'engagement ferme de s'approprier les recommandations issues de la formation qu'elles ont reçue, et sensibiliser l'ensemble des communautés sur les idéaux de paix, préalables à tout projet de développement.


 

Avant de prendre congé des populations de Diawala, le DG du PNCS, Théodore Konimi, leur a rappelé la volonté du président Alassane Ouattara de faire de la réconciliation et la cohésion nationale, son credo, afin de relever tous les défis liés au développement.


Il a profité du temps du jeûne du ramadan pour offrir des vivres aux fidèles musulmans de la ville, afin de les soutenir en cette période de pénitence et de privation.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la rumeur et les discours de haine, le PNCS appelle les populations de Diawala à proscrire l'utilisation des réseaux sociaux
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter