Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abobo, les nouveaux Gbaka en circulation pas soumis au diktat des Gnambro et des syndicats des transporteurs
 

Côte d'Ivoire : Abobo, les nouveaux Gbaka en circulation pas soumis au diktat des Gnambro et des syndicats des transporteurs

 
 
 
 17910 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 mai 2023 - 12:33

"Nouveau" gbaka ce lundi à Abidjan (ph KOACI)



Cela fait environ une semaine que les minibus de marque Iveco fabriqué dans les ateliers de SOTRA industrie relient les communes d'Abobo et d'Adjamé sur la voie du zoo. Ce sont au total 15 minibus ou Gbaka que le ministère des Transports a déversés sur cette voie.


Ces véhicules flambant neufs sont l'attraction des populations qui veulent les emprunter à cause de leur confort. Pour l'heure, l'on assiste à de longues files d'attente dans les arrêts de ces Gbaka moderne.


Cependant, dans l'entendement des populations, ces véhicules appartiendraient à la SOTRA, alors qu'ils ont été acquis à crédit par des transporteurs qui devront travailler pour rembourser leur dette.


Face à cette situation, l'on craint que ces véhicules soient vandalisés par des individus indisciplinés, comme ils en ont l'habitude avec les bus de la SOTRA en cas de mouvement de colère. Nous apprenions que des sensibilisations sont faites dans ces minibus pour qu'ils ne soient pas l'objet d'attaque lors des mouvements de foule.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Par ailleurs, le tarif dans ces nouveaux Gbaka est le même que celui appliqué par les autres véhicules. En effet, de la mairie d'Abobo à l'ancien cinéma liberté d'Adjamé en passant par le zoo, le client paie la somme de 200 FCFA.


« Nous avons les mêmes tarifs que les autres Gbaka. Mais aux heures de pointes, nous allons appliquer les tarifs de 300 FCFA », a confié un agent sensibilisateur.

Le ministère des Transports était vraiment préparé pour le lancement de ces minibus dans la commune d'Abobo. Puisqu'il a à cœur de renouveler le parc automobile vétuste des transporteurs ivoiriens.


Selon d'autres informations en notre possession, ces nouveaux Gbaka ne sont pas soumis au diktat des Gnambro, s'est vandales qui arpentent les gares routières sous les ordres des syndicats de Transports véreux.


 

« Un Gnambro qui s'attaque aux minibus sera arrêté et mis en prison. Il pourra écoper la peine de 20 ans de prison. Les apprentis de ces nouveaux minibus n'ont pas le droit de donner de l'argent aux Gnambro et les syndicats également ne doivent pas rançonner les chauffeurs. Un conducteur qui est pris est viré », a précisé, notre interlocuteur.


En tout cas pour un début, les minibus ne désemplissent pas. Chauffeurs et apprentis respectent les passagers. C'est du moins le constat fait, selon certains utilisateurs de ces engins.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
151
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abobo, les nouveaux Gbaka en circulation pas soumis au diktat des Gnambro et des syndicats des transporteurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter