Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Ressources Animales et Halieutiques, le gouvernement annonce une enveloppe de plus de mille milliards pour booster le développement de l'élevage, la pêche et l'aquaculture
 

Côte d'Ivoire : Ressources Animales et Halieutiques, le gouvernement annonce une enveloppe de plus de mille milliards pour booster le développement de l'élevage, la pêche et l'aquaculture

 
 
 
 4121 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 septembre 2023 - 13:46

Sidi Tiémoko Touré ce jeudi à Abidjan


Dans le cadre de sa tribune d'échange avec les membres du gouvernement sur le Plan National de Développement 2021-2025, dénommé " Focus PND", la Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire ( CGECI), présidée par Ahmed Cissé, a reçu ce jeudi 21 septembre 2023 à la Maison de l'Entreprise au Plateau, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), Sidi Tiémoko Touré. Il s'agissait pour le patronat ivoirien à travers cette activité, de s'imprégner des réalités et des potentialités que regorge le secteur de l'élevage, la pêche et l'aquaculture, en vue de voir dans quelle mesure accompagner l'État dans sa stratégie de développement de ce secteur.


Face au patronat ivoirien dans toute sa diversité, le premier responsable des ressources animales et halieutiques en Côte d'Ivoire, n'a pas manqué le coche lors de son grand oral. Dans un exposé bien élaboré, Sidi Tiémoko Touré a édifié son auditoire sur les atouts du secteur, ainsi que les énormes opportunités d’investissements qu'il présente. Cinq points ont meublé cette présentation qui a duré un peu plus d'une demi-heure. Il s'agit en premier lieu des Potentialités du secteur, ensuite la Politique Nationale de Développement de l’Elevage, de la Pêche et de l’Aquaculture (PONADEPA 2022-2026), des Mesures et instruments d’aide à l’investissement privé, des Poches d’Investissements du secteur et la conclusion.


Sur le premier point, l'invité de la CGECI, a indiqué que " la Côte d’Ivoire regorge d’énormes potentialités pour garantir une croissance fulgurante du secteur des ressources animales et halieutiques. En effet, sur le plan naturel, la Côte d’Ivoire abrite une Zone Economique Exclusive (ZEE) de 200 nautiques sur 280, comprenant des exploitations offshores, des zones de pêche, une magnifique et riche façade maritime de 566 km, un plateau continental traversé par un réseau d’eaux de surface constitué par quatre grands fleuves, 450 hectares de lagunes et de lacs ainsi que 100 000 hectares de bas-fonds favorables à l’aquaculture", a-t-il présenté.

Sur ce même point, concernant l’élevage, le ministre des ressources animales et halieutiques a fait savoir aux patrons d'entreprises que le pays dispose de 11 millions d'hectares de parcours propices à la production d’animaux domestiques, ainsi que de leur alimentation à travers la valorisation de nos produits et sous-produits agricoles et agro-industriels.

En outre, " l’atout majeur pour le développement du secteur des ressources animales et halieutiques ne demeure pas moins le capital humain avec une population nationale estimée à plus de 29 millions d’habitants en 2021 et constituée d’une forte proportion de jeunes estimé à 75%", a-t-il expliqué.


Par ailleurs, le secteur bénéficie d’autres atouts en termes d’infrastructures. Selon les explications de Sidi Touré, en effet, la Côte d’ivoire dispose de 10 ranches et stations d’une superficie totale de 180 000 ha, de 600 barrages et retenues d’eau pour le développement de l’élevage et de l’aquaculture. "Le potentiel de la Côte d’Ivoire en matière de développement du secteur des ressources animales et halieutiques est sous-exploité. Il constitue une réelle opportunité d’investissements, surtout face aux déficits de couverture des besoins par la production nationale. En effet, la production nationale ne couvre que 44% des besoins en viandes (Bovins, ovins, caprins et volaille…), 19,1% des besoins en lait ; 16% des besoins en produits halieutiques", a-t-il montré.


 

Pour relever le défi du développement du secteur des ressources animales et halieutiques, le Gouvernement ivoirien, a en croire le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, a mis en place de nouvelles orientations politiques. Il s'agit notamment de la Politique Nationale de Développement de l’Élevage, de la Pêche et de l’Aquaculture (PONADEPA) 2022-2026, déclinaison sectorielle du PND 2021-2025, qui constitue désormais le cadre global de politique gouvernementale du secteur.

" Adoptée en janvier 2022 par le Gouvernement, la PONADEPA constitue l’unique cadre harmonisé de l’ensemble des interventions dans le secteur des ressources animales et halieutiques. Elle vise à guider la planification à long terme des politiques et dépenses publiques, la réponse des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) en termes d’aide au développement, en soutien des efforts nationaux les Partenariats Public Privé (PPP), ainsi que la participation du secteur privé aux investissements nécessaires dans le secteur. D’un coût global évalué à mille quarante-neuf milliards quatre cent quarante-deux millions six cent quarante-trois mille six cent quatre-vingts (1 049 442 643 680) de FCFA, la PONADEPA nécessite d’importants financements pour l’atteinte des objectifs visés", a détaillé le patron du MIRAH.


Les principales sources de financement et les contributions identifiées pour la réalisation des objectifs de la PONADEPA selon le ministre, proviendront du Trésor Public à hauteur de 146 921 970 115 F CFA soit 14 %, ensuite des Partenaires techniques et financiers pour 272 855 087 357 F CFA soit 26%, et le secteur privé qui y contribuera à hauteur de 629 665 586 208 soit 60%.


Tout comme le PND, une contribution significative du secteur privé est attendue pour l’atteinte des résultats escomptés à travers la mise en œuvre de la PONADEPA qui regroupe en son sein cinq (05) stratégies nationales de développement sous sectorielle. Il s’agit de la Stratégie Nationale de Promotion et de Coordination des initiatives dans les secteurs des ressources animales et halieutiques (SNPC) la Stratégie Nationale de Développement des Productions Animales (SNPA) la Stratégie Nationale de Gestion durable de la Pêche (SNGP) ; la Stratégie Nationale de Développement de l’Aquaculture (SNDA) ; la Stratégie Nationale de Renforcement de la Santé Publique Vétérinaire (SNRSPV).


Pour un accompagnement efficace du secteur privé dans le financement du secteur des ressources animales et halieutiques, le Gouvernement a mis en place des mesures et instruments de soutien à l’investissement. Pour l’opérationnalisation de la PONADEPA, le Ministère a initié vingt-trois (23) projets structurant par thématiques et par filières ainsi que vingt-sept réformes (27) dont sept (7) achevées. Ces projets et réformes permettront essentiellement, en faveur du secteur privé, de mettre à leur disposition de la main d’œuvre qualifiée, de renforcer la santé et le bien-être des animaux et des ressources halieutiques (encadrement, vaccination de masse, etc) ; d’améliorer les circuits de commercialisation des produits d’élevage à travers la mise en place des infrastructures de transformation adéquates ; d’investir durablement dans la production d’intrants de qualité (géniteurs performants, produits vétérinaires, etc.) ; de sécuriser les espaces pastoraux et l’accès au foncier rural.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il est bon de noter que les contraintes et la sous-exploitation du potentiel de développement du secteur des ressources animales et halieutiques de la Côte d’Ivoire constituent de réelles opportunités d’investissements surtout face aux déficits de couverture des besoins par la production nationale nécessitant l’importation de viandes et abats, de poissons, de lait et produits laitiers évaluées à plus de 450 milliards de FCFA par an. Sidi Touré a donc encouragé les acteurs du secteur privé à s'intéresser davantage au secteur animales et halieutiques car dit-il, ce secteur sera le nouveau café-cacao de l'économie ivoirienne.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ressources Animales et Halieutiques, le gouvernement annonce une enveloppe de plus de mille milliards pour booster le développement de l'élevage, la pêche et l'aquaculture
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter