Libéria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia : Controverse électorale, le chef d'Etat-major accusé, un directeur de radio arrêté, réaction du Syndicat de la presse
 

Liberia : Controverse électorale, le chef d'Etat-major accusé, un directeur de radio arrêté, réaction du Syndicat de la presse

 
 
 
 6266 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 20 octobre 2023 - 17:40

Sam Siryon


Les Forces Armées du Libéria (AFL) ont arrêté hier jeudi le directeur adjoint de l'Agence de Sécurité Nationale (NSA), Sam Siryon, après qu’un journaliste de sa radio Freedom FM ait accusé le chef d'Etat-major, le Général de division Prince Charles Johnson III, d'avoir incité ses hommes à s'opposer à la campagne de réélection du Président George Weah.


Des faits, il ressort qu’Abraham Wheon, un journaliste animateur à la radio Freedom FM, proche du parti CDC au pouvoir au Liberia, a accusé le Général Johnson de vouloir s’opposer à la réélection du candidat Weah. Le journaliste Wheon a formulé ces allégations le mercredi 18 octobre 2023 contre le chef d’Etat-major sur Freedom FM.


Lors de son émission, Wheon a insinué que les membres des Forces armées n'avaient pas voté pour le Président Weah lors de l’élection présidentielle du 10 octobre en raison des mauvais traitements qu'ils ont subis de la part du chef d'Etat-major.


Appel du Syndicat de la Presse


 

Suite à cette controverse, le Syndicat de la Presse du Libéria (PUL) a exprimé sa profonde préoccupation concernant la diffusion d’une émission le mercredi 18 octobre 2023 par la radio Freedom FM sur de graves accusations sur les divisions politiques au sein des Forces Armées du Libéria.


Le Syndicat de la presse du Libéria dit trouver ces allégations profondément troublantes et potentiellement préjudiciables à la réputation et à l'intégrité des Forces Armées du Libéria.


Pour apaiser la situation, le PUL a déclaré dans un communiqué qu’en tant qu'organisation engagée à respecter les principes d'un journalisme responsable et à promouvoir des normes éthiques au sein des médias.


Le Syndicat de la presse du Libéria « appelle tous les médias, y compris Freedom FM, à faire preuve de prudence et de responsabilité dans leurs reportages, en particulier lorsqu'ils traitent de questions sensibles impliquant la sécurité nationale et l'intégrité de nos forces militaires. Le PUL encourage un dialogue respectueux et constructif qui favorise la compréhension et l’unité entre tous les secteurs de notre société ».


 

En dernières nouvelles, nous apprenons que la direction de Freedom FM a suspendu toutes les émissions politiques et programmes d'information à compter de ce vendredi 20 octobre 2023, jusqu'à nouvel ordre.



Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Liberia : Controverse électorale, le chef d'Etat-major accusé, un directeur de radio arrêté, réaction du Syndicat de la presse
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Du football à la dictature, Ou bien ??
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter