Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  La HACA s'attaque au phénomène de brouillage de la bande aéronautique causés par les stations de radio pour un espace aérien sécurisé
 

Côte d'Ivoire : La HACA s'attaque au phénomène de brouillage de la bande aéronautique causés par les stations de radio pour un espace aérien sécurisé

 
 
 
 4111 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 novembre 2023 - 17:59

René Bourgouin ce jeudi à Abidjan


L'écosystème radiophonique ivoirien au cours de ces dernières décennies a connu une ascension fulgurante, avec l'émergence de nombreuses stations de radiodiffusion sonore dans les grandes agglomérations. Pour preuve, le nombre total de radios à ce jour en Côte d'Ivoire, est de 255. 


Cette évolution, malheureusement, n'est pas sans conséquences dans la gestion et l'utilisation des différentes bandes de fréquences. Ces stations de radios FM, en effet, sont régulièrement à la base des brouillages au niveau de la bande FM et dans les bandes adjacentes dédiées à la radionavigation aéronautique et au mobile aéronautique, constituant ainsi un danger pour la navigation aérienne.


Selon des chiffres publiés par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), en 2021, sur les 27 cas de brouillages enregistrés par l'ANAC, 25 étaient dus à des stations de radiodiffusion sonore. C'est cette situation, que la HACA, présidée par Maître René Bourgouin, en collaboration avec l'Autorité Nationale de l'Aviation Civile (ANAC) et l'Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences (AIGF) a décidé d'adresser à deux mois de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2023), qui se déroulera sur les terres ivoiriennes du 13 janvier au 11 février 2024.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Pour ce faire, elle a organisé ce mardi 02 novembre à Abidjan, un atelier afin de sensibiliser les responsables techniques des stations de radiodiffusion sonore des villes abritant la phase finale de la CAN ainsi que celles situées sur les routes de navigation aérienne. 


Le président de la HACA, à l'ouverture de cet atelier, s'est voulu on ne peut plus clair sur l'objectif recherché. " La Côte d'Ivoire abritera très prochainement du 13 janvier au 11 février 2024, la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations de Football (CAN 2023). Cela occasionnera une forte rotation de la flotte aérienne. Les aiguilleurs du ciel seront mis à rude épreuve. Il sera donc inconcevable qu'ils ne puissent pas avoir le contact avec le pilote d'un avion à cause du brouillage que causerait un service radiio. C'est pourquoi pour contribuer à garantir la sécurité de notre espace aérien lors de la tenue de cet événement d'envergure mondiale, la HACA, l'ANAC et l'AIGF ont adopté en janvier 2022, un plan d'actions dont l'une des recommandations majeures était la mise en place d'activités de sensibilisation dédiées aux opérateurs de radiodiffusion", a-t-il déclaré.


Cet atelier a réuni 138 techniciens de radio en provenance des cinq villes hôtes de la compétition, mais également des villes abritant des stations de radiodiffusion situées sur les principales routes de navigation aérienne. Ils ont été édifiés sur les brouillages constatés sur la bande aéronautique et les conséquences désastreuses qu'ils peuvent causer aux avions dans leurs activités.


 

Formatrice lors de cet atelier, Sandrine Gnassou, sous-directrice de la circulation aérienne et des télécommunications aéronautiques à l'Autorité Nationale de l'Aviation Civile (ANAC ), expliques-en des termes plus clairs, ce phénomène de brouillage et ses conséquences sur les vols. " Le brouillage de la bande aéronautique est très préjudiciable à la sécurité des vols, parce que cela empêche et rend difficile les communications entre les pilotes et les contrôleurs aériens, alors que cette communication est cruciale pour donner les informations de vol, telles que les informations météorologiques et les instructions des contrôleurs aériens. Les brouillages des Fréquences aéronautiques peuvent avoir un impact très négatif sur les vols. Il s'agit notamment des accidents très graves. Aussi les brouilleurs de fréquences peuvent entraîner des erreurs de positionnement des avions et aboutir au final à des accidents. C'est un phénomène très dangereux. Mais fort heureusement, il y a un plan national qui a été élaboré par l'ANAC, l'AIGF et la HACA pour prévenir ces brouillages et être efficaces pour réagir, détecter et résoudre ces brouillages", a-t-elle expliqué. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La HACA s'attaque au phénomène de brouillage de la bande aéronautique causés par les stations de radio pour un espace aérien sécurisé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter