Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Vote de budget, Moussa Sanogo annonce des actions fortes pour sécuriser le patrimoine de l'Etat
 

Côte d'Ivoire : Vote de budget, Moussa Sanogo annonce des actions fortes pour sécuriser le patrimoine de l'Etat

 
 
 
 2096 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 09 novembre 2023 - 10:56

Moussa Sanogo


Les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de l’Assemblée nationale ont approuvé à l’unanimité ce mercredi 8 novembre 2023, à l’hémicycle, un budget provisoire du ministère du Patrimoine, du Portefeuille de l’Etat et des Entreprises publiques, qui s’élève à 18,49 milliards Fcfa. 


Ce budget présenté par le ministre Moussa Sanogo, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances portant budget de l’Etat pour l’année 2024 se rapporte essentiellement à la mission Portefeuille de l’Etat, les deux autres missions nouvellement n’ayant pu être prises en compte. « C’est un ministère nouveau, créé juste avant que les documents budgétaires ne soient transmis à l’Assemblée nationale. Il y a des chiffres qui y sont rattachés mais qui seront très certainement revisités par la suite », a affirmé le ministre, notant que l’Etat se préoccupe de la gestion des entreprises publiques déjà gérées suivant les standards internationaux. 


Relativement à la gestion du patrimoine immobilier de l’Etat, le ministre Moussa Sanogo a indiqué qu’en 2024, différentes problématiques seront adressées, dont celle de l’exhaustivité des biens de l’Etat et de leur sécurisation, au moyen de titres de propriété. Il sera procédé à un recensement exhaustif, à la géolocalisation et à la valorisation des biens immobiliers, le processus devant démarrer au niveau du district d’Abidjan, avant de s’étendre à l’ensemble du pays puis à l’étranger. 


Des actions seront menées en vue du renforcement des bureaux et la réhabilitation des hôtels, en vue d’avoir des offres plus fortes. Aussi, le ministère s’attaquera-t-il aux litiges fonciers et contentieux sur des biens de l’Etat pour lesquels les conditions de cession n’ont pas toujours été respectées. Concernant les baux administratifs, Moussa Sanogo a indiqué qu’il travaillera avec ses équipes à déterminer les coûts normatifs des locations et faire un recensement complet, afin d’avoir une situation précise de cette problématique. « On a eu une progression assez importante des ressources mises à disposition pour le financement des baux. En 5 ans, nous avons enregistré un quasi doublement des ressources mis en place pour les baux, mais elles s’avèrent insuffisantes pour diverses raisons dont le rythme de création des services publics, les libertés avec les règles, la non-optimisation du processus de location des locaux, etc. », a expliqué Moussa Sanogo


 

En outre, la question des charges d’entretien du patrimoine immobilier de l’Etat sera également traitée. « C’est une grosse problématique. L’Etat a fait beaucoup d’effort pour rattraper son gap infrastructurel ; il serait dommage que faute d’entretien, tout cela se dégrade très rapidement. Pour sortir de ce cycle, il doit être prévu, dès le programme d’investissement public, des dotations pour entretenir ces biens », a indiqué Moussa Sanogo.  


Il entend par ailleurs, nouer des partenariats pour la construction de bâtiments administratifs, dans l’objectif est de permettre à l’Etat de régler ses difficultés en matière de disponibilité des bureaux. « Nous allons travailler à accroitre l’offre de bureaux au niveau du pays », explique-t-il, tout en annonçant la mise en place de véhicules de financement pour lever des financements, notamment au niveau de la finance islamique. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Concernant la gestion des établissements publics nationaux et assimilés, des contrats d’objectifs et de performance ont été déjà préparées à l’attention des EPN et le processus suivra en vue de maitriser les charges de ces établissements. « Nous allons travailler à la mobilisation des ressources propres, notamment avec les EPIC qui doivent pouvoir mobiliser 60% de leurs besoins de financement", soutient le ministre.


 

Le fonctionnement des conseils de gestion fera l’objet d’une attention particulière et un cadre de suivi et de la performance des EPN sera mis en place. D’ailleurs, l’organisation d’une édition du prix d’excellence au niveau de la gouvernance des meilleurs EPN est prévue. 

Au sujet de la gestion du Portefeuille de l’Etat, les efforts se poursuivront en vue d’adresser la problématique des résultats nets déficitaires en procédant à une revue des modèles économiques des entreprises concernées, de revoir les marchés publics concernés, la dotation des entreprises publiques en plans stratégiques. 


Les actions menées au cours de l’exercice écoulé ont entrainé une nette évolution des différents indicateurs de gouvernance des entreprises publiques. Ainsi, le résultat net de ces entreprises, estimé à 33,5 milliards Fcfa en 2018, a été multiplié par 6,5 pour se situer à 239 milliards Fcfa en 2022 ; quand les dividendes de l’Etat sont passés de 26,2 milliards à 39 milliards Fcfa sur la même période.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Vote de budget, Moussa Sanogo annonce des actions fortes pour sécuriser le patrimoine de l'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter