Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Inauguration de la mine d'or de la Lobo, 168 milliards d'investissements, plus de 3 tonnes de production annuelle annoncées
 

Côte d'Ivoire : Inauguration de la mine d'or de la Lobo, 168 milliards d'investissements, plus de 3 tonnes de production annuelle annoncées

 
 
 
 9271 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 novembre 2023 - 10:46

À l'inauguration samedi à la Lobo


La mine d'or de la Lobo dans la localité de Daloa et dans la région du Haut-Sassandra, a été inaugurée ce samedi 11 novembre 2023 par Mamadou Sangofowa Coulibaly, ministre des Mines, du Pétrole et de l'Énergie. Il avait à son côté, son collègue du gouvernement, en l'occurrence Mamadou Touré, ministre de la promotion de la jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique, par ailleurs, président du conseil régional du Haut-Sassandra.


Cette mine d'un coût d'investissement de 168 milliards de FCFA, a une capacité de production annuelle d’or de plus de 03 Tonnes sur 09 ans. La production totale attendue de cette mine sur ces 9 années, est donc de plus 27 tonnes d’or.


Dans son intervention, le ministre Sangafowa-Coulibaly a salué l’ambition du président de la République, Alassane Ouattara qui se traduit en actions et est en train de se réaliser.


Il en veut pour preuve l’inauguration de nouvelles mines d’or industrielles dont celle de La Lobo est la 3ème au cours de cette année 2023, et la 14ème sur l’ensemble du pays. Elle sera suivie de celle de Lafigué dans le département de Dabakala, dont l’inauguration est prévue pour l’année 2024

« Elles démontrent que nous sommes sur la bonne voie pour faire du secteur minier, un important pourvoyeur de richesses, conformément à la volonté du Président de la République », a-t-il déclaré.

Sangafowa-Coulibaly a relevé que le secteur aurifère ivoirien est en plein essor et compte à ce jour, « 227 mines semi-industrielles actives et 149 mines artisanales actives, avec une augmentation importante de ces chiffres dans les mois et années à venir ». Une production d’or attendue de 50 tonnes pour cette année 2023.


Revenant à la mine d’or de la Lobo à Daloa, il a précisé que la réalisation de ce projet a nécessité un investissement de 168 milliards de FCFA avec une production annuelle d’or de plus de 03 Tonnes sur 09 ans. La production totale attendue est de plus 27 tonnes d’or. Quant aux retombées pour la Côte d’Ivoire et les populations, elles sont estimées à 156,42 milliards de FCFA.

« Ces chiffres confortent les prévisions de production d’or des années 2023 et 2024, respectivement attendues à plus de 50 tonnes et 55 tonnes », a révélé le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie.

Le Premier Responsable du secteur minier ivoirien a saisi l’opportunité de cette tribune pour installer le Comité de Développement Local Minier (CDLM). Cette installation s’est traduite par la remise de l’arrêté interministériel instituant le CDLM au préfet de la région du Haut -Sassandra, préfet du département de Daloa, par ailleurs, Président du CDLM. L’autorité Préfectorale a, également, reçu des mains du Ministre Mamadou Sangafowa-Coulibaly, un chèque de 200 millions de FCFA en guise de premier apport de la Mine aux villages impactés, en vue de la réalisation des projets communautaires au profit des Populations.


Sangafowa-Coulibaly a, par ailleurs, relevé les multiples retombés qu’offre l’ouverture de cette mine à la Côte d’Ivoire, à la région ainsi qu’aux populations impactées.

« A travers le CDLM, les populations bénéficieront de 3,85 milliards de FCFA sur la durée de vie de la mine estimée à neuf (09) ans. Ces ressources seront destinées à la réalisation d’infrastructures socio-économiques et à la création d’activités génératrices de revenus. Mais déjà, la mine a engagé des investissements dans le cadre des projets communautaires d’urgence, à hauteur d’environ 380 millions de FCFA. Le chômage, dans la région, trouvera également une réponse grâce à cette mine, à travers la création de 620 emplois directs et près de 1800 emplois indirects. 46% de ces emplois sont réservés aux communautés locales dont 13% de femmes du personnel de la mine » a-t-il précisé.


 

Le Ministre a salué la parfaite collaboration entre la société minière de la LOBO et les communautés des villages impactés. Il les a exhortés à continuer dans ce sens, tout en rassurant aussi bien les travailleurs que les communautés que l’administration minière les accompagnera pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Poursuivant, il a insisté sur la promotion des compétences locales du Haut-Sassandra en particulier et de la Côte d’Ivoire en général.

« Il s’agira pour vous d’offrir des opportunités d’emplois ou de partenariat à des jeunes ivoiriens et à des entreprises nationales qui pourraient vous accompagner dans bien de domaines, selon les besoins de votre exploitation », a-t-il insisté.


Cette tribune a, également, permis à Mamadou Sangafowa – Coulibaly d’ouvrir un coin de voile sur les perspectives à moyen terme du secteur minier. Ainsi, fera-t-il savoir que son département travaille à l’instauration de mines souterraines et à doter le pays d’une infrastructure géo-scientifique afin de disposer de levées et de données géophysiques précises et avérées qui permettront d’attirer beaucoup plus d’investisseurs.


S’adressant aux jeunes et aux Chefs traditionnels mobilisés, en grand nombre, il a conseillé de se soumettre aux procédures légales d’obtention de permis d’exploitation et de donner leurs terres aux communautés locales pour l’exploitation artisanale. « …parce qu’ils peuvent s’organiser en coopérative, nous allons les soutenir pour acquérir des autorisations d’exploitation par eux même. Et pour ce faire, il faut que les chefs traditionnels, les autorités coutumières, les cadres, les élus, y compris l’administration, le corps préfectoral s’impliquent parce que c’est ensemble que nous y arriverons… je voudrais réaffirmer ma détermination à aller jusqu’au bout pour endiguer le phénomène de l’orpaillage illégal » a souligné Sangafowa – Coulibaly.


Leur promettant que son Administration se tiendra à leurs côtés pour réussir ce pari dont l’objectif est de réduire considérablement l’orpaillage illégal. Sur ce sujet, le Ministre a vivement dénoncé la complicité des populations qui a permis, dans bien des cas, à installer 99% des orpailleurs illégaux sur leurs terres. Avant de prendre l’engagement d’accentuer la sensibilisation de proximité et à grande échelle qui reste une des pistes pour solutionner ce fléau, selon lui.


Pour sa part Bennet Clinton, Chef des opérations représentant le Président Directeur Général de Tietto Minerals, entreprise australienne dont dépend la société minière de la Lobo a remercié l’Etat de Côte d’Ivoire. Avant de relever que l’ouverture de la mine d’or de la Lobo est une opportunité pour le pays et particulièrement pour la région du Haut-Sassandra participant à créer des emplois et développer localement des infrastructures dans l’éducation, la santé. Ainsi que la protection de l’environnement.    

Il a également précisé que la mine emploie à ce jour, 1000 jeunes dont 957 ivoiriens qui occupent pour certains des postes stratégiques au sein de l’entreprise.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le message du ministre Mamadou Touré aux jeunes


Le ministre Mamadou Touré par ailleurs, président du Conseil régional du Haut-Sassandra, a lancé un appel à l’endroit des jeunes de la région pour leur implication dans les activités de la mine. Indiquant que de nombreux jeunes ayant été recruté ont déserté leur lieu de travail quelques mois après leur recrutement. Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l'Insertion Professionnelle et du Service Civique a salué les actions de développement local initié par les responsables de la mine en faveur des populations.

« Cette mine va offrir d’énormes opportunités d’emplois aux jeunes de notre région surtout aux jeunes des départements de Daloa et Zoukougbeu. Je voudrais donc les exhorter à prendre toute leur place dans tout ce qui va se faire (…) malheureusement, certains jeunes rechignent à saisir ces opportunités. Quand ils travaillent après un ou deux mois de salaire, ils disparaissent. Ce qui peut être un frein aux activités de la société », a-t-il déploré. Il n'a pas manqué d'inviter les chefs coutumiers et les parents à mieux sensibiliser leurs enfants.

C’est par une visite de l’usine et des installations de la Mine que cette cérémonie d’inauguration a pris fin.


Outre le Chef des Opérations représentant Monsieur le Président Directeur général de Tietto Minerals, Bennet Clinton et Fred Yao N’Kanza, Directeur Général de la Société Minière de la Lobo, plusieurs Autorités administratives, politiques et coutumières du Haut-Sassandra ont pris part à la cérémonie.


 Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Condamnés-vous le comportement de la Députée ivoirienne à la CEDEAO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la t...
 
2331
Oui
95%  
 
1
Non
0%  
 
125
Sans avis
5%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Inauguration de la mine d'or de la Lobo, 168 milliards d'investissements, plus de 3 tonnes de production annuelle annoncées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
La mine d or rapportera entre 700-862 milliards a ceux qui investiront 168 milliards sur 9 ans (multiplier le prix du gramme d or par 3 million) . Les populations locales a peine 3 milliards. C est une prouesse a saluer de la part du gouvernement actuel... Mdr
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter