Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Lutte contre le blanchiment d'argent et financement du terrorisme, le GIABA lance son nouveau site et présente officiellement son rapport 2022
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre le blanchiment d'argent et financement du terrorisme, le GIABA lance son nouveau site et présente officiellement son rapport 2022

 
 
 
 1879 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 décembre 2023 - 10:08


La séance annuelle d'information à l'intention des Ambassadeurs de la CEDEAO et des partenaires techniques au développement du Groupe intergouvernemental d’actions contre le blanchiment d'argent en Afrique de l'Ouest (GIABA), s'est tenue ce lundi 4 décembre 2023 à Dakar au Sénégal. Cette cérémonie a été marquée par la présentation du Rapport Annuel 2022 et du lancement officiel du nouveau site Internet du GIABA.


En fonction depuis plus d'un an, Edwin W. Harris Jr, Directeur général du GIABA a fait le point sur le chemin parcouru par le GIABA. La présentation publique du Rapport Annuel 2022 se fait avec du retard. Le Directeur général a pris l'engagement ferme de présenter le Rapport Annuel 2023 au plus tard en avril 2024.


Rappelant les motivations de la création du GIABA qui est une Institution Spécialisée de la CEDEAO, ainsi que l’Organe Régional de Type GAFI (ORTG) pour l’Afrique de l’Ouest, Edwin W. Harris Jr a indiqué que depuis sa création, le GIABA a entrepris des actions concrètes pour promouvoir la mise en œuvre des mesures de LBC/FT dans ses États membres, notamment en soutenant la promulgation et/ou le renforcement du cadre juridique et réglementaire en matière de LBC/FT. Il a cité, l’élaboration de stratégies nationales de LBC/FT, la coordination nationale par la mise en place de comités interministériels de LBC/FT ; la mise en place et le renforcement des Cellules Nationales de Traitement des Informations Financières (CENTIF) ; et le renforcement des capacités des autorités compétentes et d’autres organismes essentiels impliqués dans la mise en œuvre des lois et politiques de LBC/FT par le biais de la formation, du mentorat et de la fourniture d’équipements. D’autres efforts comprennent la sensibilisation du public contre les méfaits du BC/FT.


«La création de Centres d’Information sur la LBC/FT à Lagos et à Abidjan, ainsi que des partenariats stratégiques avec la société civile et les médias d’information sont d’autres initiatives nobles visant à sensibiliser le public, à susciter l’appui du public à la campagne régionale de BC/FT et à servir de référentiel d’informations pertinentes sur lesquelles les chercheurs et les universitaires pourraient s’appuyer. Le GIABA a également entrepris plusieurs études de recherche et de typologies, notamment les rapports sur le trafic d’armes légères et de petit calibre (ALPC) ; le blanchiment de capitaux et l’insurrection ; l’Etude sur la fraude fiscale et le blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest : une perspective de développement humain ; les Typologies de fraude fiscale et de blanchiment de capitaux, etc. Nous avons également publié plusieurs Rapports d’Evaluation Mutuelle des États membres, des rapports annuels, etc., qui peuvent présenter un intérêt pour la communauté universitaire », a mentionné, le Directeur général.  


Selon lui, à date, il est de notoriété publique que des améliorations louables ont été apportées à la mise en œuvre du dispositif de LBC/FT dans la région, car les pays membres ont accompli des progrès significatifs et se trouvent à des niveaux divers dans la mise en œuvre de leurs dispositifs de LBC/FT.


«Dans l’ensemble, cette amélioration des dispositifs de LBC/FT des États membres a contribué à la bonne gouvernance, au développement et à la sécurité dans plusieurs États membres », a-t-il souligné. 


 

Le Directeur général a relevé qu'a sa prise de service, il a eu connaissance de la situation du GIABA au sein du Réseau Mondial de LBC/FT qui avait été placée sous un Programme d’Amélioration de son Efficacité (PAE) par le GAFI.


«Il s’agissait d’un défi auquel nous avons été confrontés en travaillant avec l’équipe et avec le GAFI, son Groupe de Contact, le Groupe de Contact régional et d’autres parties prenantes pertinentes. J’ai le plaisir de vous informer que les efforts concertés ont porté leurs fruits : le GIABA a considérablement amélioré son efficacité, et le Réseau Mondial a félicité l’institution pour être sorti du PAE en un temps record. Je dois toutefois avouer que la sortie du PAE n’est pas une fin en soi, mais le début de la mise en place de structures et opérations pérennes qui conduiront perpétuellement à une institution efficiente et efficace qui sera reconnue pour sa capacité et son professionnalisme », a expliqué, Edwin W Harris Jr.


En plus des principaux résultats mentionnés précédemment, le GIABA est impliqué dans de nombreux domaines d'activités. Il s'agit de l'assistance aux États membres dans la mise en place des dispositifs spécifiques conformes aux Recommandations du GAFI, de la délivrance aux États membres d’une assistance technique pour la mise en place de cadres et mécanismes institutionnels et réglementaires destinés à renforcer les capacités, à assurer la conformité et à améliorer la bonne gouvernance, de la coordination des recherches et typologies sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme afin de comprendre les techniques et les méthodes utilisées par les criminels dans leurs activités néfastes et d’élaborer des stratégies pour les juguler, de l'organisation et conduite des exercices d’évaluation mutuelle (mécanisme d’examen par les pairs) pour les États membres afin d’assurer la conformité et de renforcer l’efficacité de leurs dispositifs de LBC/FT et de la coordination et dynamisation de la coopération nationale, régionale et internationale pour renforcer les capacités d’intervention et d’action des acteurs. 


Convaincu que le GIABA fera la fierté de l’Afrique en 2024, il a imploré, les Ambassadeurs et partenaires à se joindre à lui pour concrétiser cette vision d’une institution enviable.


«Permettez-moi de saisir cette opportunité pour exhorter chacun d’entre nous à continuer à soutenir ce combat. Élevons nos voix, faisons-nous entendre, restons éveillés et agissons comme il faut jusqu’à ce que chaque jalon soit posé. Ne gardez pas le silence. Comme l’a dit Martin Luther KING Jr. : « A la fin, nous ne nous rappelleront pas les mots de nos ennemis, mais le silence de nos amis ». Que votre voix soit entendue, faites la entendre dans votre sphère d’influence, faites-en partie, soyez comptés, et on se souviendra de nous pour de bon. À ce stade, il s’avère indispensable pour moi de reconnaître les dirigeants et autorités de la région, nos Correspondants Nationaux dans chacun de vos pays et les experts techniques de tous les États membres qui ont mis à notre disposition leurs savoir et expertises au fil des ans. C’est avec un profond sentiment de satisfaction et de fierté que je reconnais et exprime ma plus profonde gratitude à mes collègues et membres du personnel du GIABA. Nous apprécions votre sacrifice, votre travail acharné, votre engagement sans faille ainsi que vos sacrifices. Chers collègues, vous êtes tous très prisés/appréciés. À chacun d’entre vous, j’adresse un très sincère merci », a-t-il conclu.


Aladji Brima Koroma, doyen des Ambassadeurs accrédités au Sénégal à l'occasion de la séance d'information à l'intention des Ambassadeurs de la CEDEAO et des partenaires techniques et au développement a remercié le GIABA pour les nombreuses activités qu'il a menées au fil des ans.


«Nous sommes témoins du grand impact que le GIABA enregistre dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans la région ouest-africaine et nous continuerons à vous encourager à ne pas vous reposer sur vos lauriers. Il est réconfortant de constater qu'aujourd'hui, nous assistons à une nouvelle étape importante dans sa mission de rapport », a-t-il ajouté.


 

Selon le doyen, à travers ses activités, le GIABA a démontré qu'il est positionné pour mener à bien ses missions. C'est pourquoi, il a appelé ses collègues à veiller à ce que leurs gouvernements respectifs fassent preuve de la volonté politique nécessaire pour contribuer à la mission et å vision du GIABA.


«Nos pays doivent partager la vision et la mission d’empêcher des individus à l'esprit criminel d'exploiter nos économies pour perpétuer leurs crimes odieux. Nous devons veiller à ce que le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et toutes les infractions sous-jacents soient dûment criminalisées et que des efforts soient déployés pour le renforcement desdits efforts », a déclaré, Aladji Brima Koroma.


Au nom de ses collègues, il a saisi cette opportunité pour affirmer solennellement que les Ambassadeurs adopteront l’évangile de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de la prolifération (LBC/FT/FP) avec leurs gouvernements et leurs peuples.


Le nouveau site est en phase avec les normes sécuritaires, très attractif, dynamique. Il permet une interaction et un accès facile à l'information simplifiée. Trois langues sont au choix pour accéder au site. Il s'agit du français, de l'anglais et en portugais. Enfin le rapport 2022 comprend 8 chapitres dont celui relatif à l'évaluation des Etats membres du GIABA.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre le blanchiment d'argent et financement du terrorisme, le GIABA lance son nouveau site et présente officiellement son rapport 2022
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter