Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation, les acteurs du secteur s'accordent sur une stratégie nationale en vue de booster le domaine
 

Côte d'Ivoire : Promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation, les acteurs du secteur s'accordent sur une stratégie nationale en vue de booster le domaine

 
 
 
 2690 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 07 décembre 2023 - 17:17



Le gouvernement ivoirien qui accorde une place de choix au secteur privé dans son plan national de développement PND 2021-2025, se donne les moyens pour le mettre dans les conditions optimales dans l'optique de le rendre performant et compétitif. Dans cet élan, il met en place depuis 2012, les piliers d'un écosystème entrepreneurial robuste, afin de rendre davantage dynamique ce domaine. 


C'est dans ce cadre qu'après réflexion, le gouvernement à travers le ministère du commerce et de l'industrie, a décidé d'arrêter une stratégie nationale de développement de l'entrepreneuriat et de l'innovation (SNDEI). Il s'agit d'un document unique qui va désormais régir la stratégie de développement de toutes les initiatives entrepreneuriales et d'innovation. 


Seydou Tuo, directeur de l'innovation entrepreneuriale et de la promotion des Start-up au ministère du commerce et de l'industrie, explique. " En Côte d'Ivoire, il y a plusieurs initiatives en matière d'entrepreneuriat et d'innovation dans l'ensemble des ministères et c'est une question qui est transversale. Malheureusement, nous avons constaté que chacune de ces initiatives se développe séparément. Il était question pour nous de développer une stratégie pour faire en sorte que toutes les initiatives qui existent çà et là, puissent échanger, collaborer et sortir quelque chose d'assez potable pour le pays et non que chacun développé ses initiatives de façon séparée", a-t-il indiqué. 


Pour arrêter cette stratégie, les acteurs du secteur de l'entrepreneuriat et de l'innovation, le privé, ainsi que les ministères concernés par les initiatives en matière d'entrepreneuriat et d'innovation, sont en réflexion depuis ce jeudi 7 novembre 2023 à Grand-Bassam. Ils ont jusqu'au samedi 9 novembre prochain, pour amender et valider les travaux réalisés dans ce sens par le cabinet ESParteners coopté pour diagnostiquer l'écosystème entrepreneurial en Côte d'Ivoire et faire des propositions pour son amélioration. 


 

"En réunissant tout ce monde autour de la stratégie, on pense in fine, qu'on va avoir un document qui sera un document de référence que le gouvernement va valider et qui dans sa mise en oeuvre, va permettre de développer l'entrepreneuriat", a ajouté Seydou Tuo .


Présidant la cérémonie d'ouverture de cet atelier, le ministre du commerce et de l'industrie, Souleymane Diarrassouba, a salué cette initiative qui vient renforcer les nombreux efforts consentis par le gouvernement pour inciter les Ivoiriens à l'entrepreneuriat. 


"En vue de renforcer son appui au secteur privé et lui offrir les moyens de jouer pleinement son rôle, le Gouvernement a affiché sa ferme volonté de créer un environnement propice au développement de ce secteur en général et des PME en particulier en adoptant la loi du 14 mars 2014 portant Orientation de la Politique Nationale de Promotion des PME. En outre, le Gouvernement a adopté la loi portant promotion des start-up numériques (Start-up Act) en janvier 2023 dont l’objectif est de créer un environnement propice au développement des start-up en offrant des avantages fiscaux, douaniers, ainsi que des accompagnements techniques au profit des porteurs de projets numériques, depuis la phase de création jusqu’à la phase de développement. Le Gouvernement a, par ailleurs, engagé la réforme de l’écosystème des institutions publiques d’accompagnement technique (Côte d’Ivoire PME) et de financement (SGPME) des Starts up, Très Petites Entreprises (TPE), Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI), à travers le GUDE-PME, et l’Agence Côte d’Ivoire Export pour l’accompagnement à l’exportation. A travers ces importantes réformes, le Gouvernement propose des solutions durables aux préoccupations des artisans et des entreprises. Tout ce dispositif mis en place pour accompagner le secteur privé est complété par d’autres structures d’appui à l’entrepreneuriat et à l’innovation, notamment, l’Institut Ivoirien de l’Entreprise (INIE), l’Agence Nationale de la Formation Professionnelle (AGEFOP), l’Agence Emploi Jeunes (AEJ) et le Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation (FONSTI)", a-t-il déclaré.


Poursuivant, il a ajouté que "plusieurs autres initiatives en faveur de l’entrepreneuriat et de l’innovation ont été mises en œuvre, au nombre desquelles le Programme Economique pour l’Innovation et la Transformation des Entreprises (PEPITE) qui vise à repérer et à sélectionner les startups, les TPE, les PME et les ETI ivoiriennes à fort potentiel mais sous-exploitées, en raison de contraintes sur lesquelles l’État pourra agir de façon ciblée. A ce titre, la « Startup Boost Capital » constitue un dispositif de financement à moyen terme des startups formelles justifiant d'une existence minimum de deux années, et d’un fort potentiel d'innovation et de création d’emplois, pour des besoins de financement à partir d'un Million de francs CFA.ur les financements à long terme, le Gouvernement a créé, au sein de la Caisse de Dépôt et de Consignation, la CDC-CI Capital ayant pour mission la Facilité d’Investissement à Long Terme (FILT) et est dotée d’une enveloppe de 38 milliards de FCFA. Par ailleurs, en vue de faciliter la création d’entreprises axée sur des projets d’innovation par les jeunes en cette année qui leur est dédiée, le Gouvernement, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), met actuellement en œuvre le Projet d’Innovation Entrepreneuriale des Jeunes (PIE) d’un coût de 20 millions de dollars, soit environ 11 milliards de FCFA".


 

Souleymane Diarrassouba s'est dit convaincu que ette Stratégie va contribuer au développement de l’entrepreneuriat et de l’innovation en mettant l’accent sur notamment la promotion de l’entrepreneuriat national ; l’orientation des investissements vers des secteurs à valeur ajoutée élevée et à forte employabilité et l’accompagnement des activités économiques à fort contenu technologique et préservant l’environnement.


Selon lui, la " Stratégie envisage de relever cinq (05) défis majeurs portant sur le système éducatif ; les infrastructures de soutien à l’entrepreneuriat et à l’innovation ; le cadre institutionnel d’appui à l’entrepreneuriat et à l’innovation ; le financement des entrepreneurs et les compétences pour innover. Ces défis seront relevés à travers quinze (15) programmes structurants dont la mise en œuvre nécessitera un budget estimé à 3,8 milliards de FCFA, afin de faire émerger une classe d’entrepreneurs locaux dynamiques, compétitifs, innovants et à fort impact aussi bien sur le marché local que sur le marché international ". 


Cet atelier il faut le signaler, est financé par la Banque Mondiale à travers, son projet d'infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires ( PIDUCAS). 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Condamnés-vous le comportement de la Députée ivoirienne à la CEDEAO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la t...
 
2331
Oui
95%  
 
1
Non
0%  
 
125
Sans avis
5%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation, les acteurs du secteur s'accordent sur une stratégie nationale en vue de booster le domaine
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter