Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Avec l'effondrement du naira et du cedi, le FCFA désormais prisé au Nigeria et au Ghana
 

Côte d'Ivoire : Avec l'effondrement du naira et du cedi, le FCFA désormais prisé au Nigeria et au Ghana

 
 
 
 21488 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 janvier 2024 - 10:36

Si le franc CFA est décrié par des "panafricanistes", il est aujourd’hui prisé au Nigeria et au Ghana après l’effondrement du naira et du cedi.


Selon plusieurs sources, le franc CFA, notamment celui utilisé en Afrique de l’Ouest, est actuellement l’une des devises les plus recherchées par les agents économiques présents au Ghana et au Nigeria.


« À l’aéroport d’Accra, la capitale ghanéenne, les voyageurs en provenance de Lomé ou d’Abidjan peuvent constater que le premier bureau de change accepte de convertir 1000 francs CFA à un taux proche de celui du dollar américain. Du fait de la faible disponibilité de liquidités en nairas et de la dépréciation de cette monnaie locale. Dans les bureaux de change de Lagos, 1000 francs CFA peuvent rapporter jusqu’à 1875 nairas », rapporte-t-on.


Le franc CFA est né le 26 décembre 1945, jour où la France a ratifié les accords de Bretton Woods et procède à sa première déclaration de parité au Fonds monétaire internationale (FMI). Il signifie alors « franc des Colonies Françaises d’Afrique », selon la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).


 

Le franc CFA est la dénomination de la monnaie commune de 14 pays africains membres de la Zone franc. Il s’agit des États suivants : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo, qui constituent l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), dont l’Institut d’émission est la BCEAO.


Le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad, qui constituent la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), dont l’Institut d’émission est la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC).


Enfin, si le Nigeria et le Ghana rêvent d'intégrer un jour l'UEMOA, compliqué à ce jour quand vous avez du Naira ou du Cedi de l'échanger contre d'autres monnaies majeures, avec un CFA arrivé à l'Euro de surcroît en monnaie constante, c'est beaucoup plus simple.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Avec l'effondrement du naira et du cedi, le FCFA désormais prisé au Nigeria et au Ghana
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Bonne et heureuse annee 2024 a tous. Est ce une situation temporaire ou permanente? L arimage a l Euro est plus un frein pour notre developpement qu un avantage (parite fixe) . Rejoindre l Uemoa n est vraiment pas par necessite d utilisation du Franc Cfa mais pour une facilitation des echanges, il y a donc beaucoup de parametres qui n ont ete que trop simplifies pour penser a croire que l arimage a l Euro nous est benefique
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Aaah ! monsieur Kautcha, le thème sur le fcfa te dépasse dèh : "tout ce qui brille n'est pas de l'Or" et les apparences sont trompeuses. -Je dirai de façon intuitive, ce qui pousse les ghanéens et nigérians à demander plus de fcfa, ... c'est probablement le commerce intra-africains. Ils ont besoin d'échanger économiquement avec leurs frères de la zone fcfa. Ce n'est pas parce que cette monnaie est bonne sur tous les plans pour ces pays. Les ghanéens et les nigérians utilisent cette monnaie sans que leurs pays respectifs ne subissent les énormes inconvénients, lorsqu'un pays appartient à cette zone monétaire : par exemple, la France n'ira pas bloquer les avoirs des banques centrales de ces pays, parce qu'il y a des brouilles avec la France. -Vous avez une vision complètement SIMPLE, SIMPLISTE et ÉTRIQUÉE de la monnaie. Elle ne sert pas que dans le cadre purement économique :La monnaie sert dans la diplomatie, dans la guerre. La monnaie est un instrument de liberté et de souveraineté. C'est un outil de domination et d'appropriation directe et indirecte de la force de travail d'autrui. C'est une arme de guerre voire de destruction massive. Imaginez que la monnaie de la Russie soit entre les mains des USA, ... la guerre en Ukraine se serait déjà arrêtée... bref !! -Sortez de cette vision erronée sur la monnaie, qui consiste à croire que la monnaie est unidimensionnelle et ne prendre en considération que l'aspect "économique" (encore que...). -Dites aux ghanéens et nigérians d'aller au Japon ou aux USA dans un bureau de change pour obtenir avec les fcfa accumulés, d'autres devises... Mdrrrr !!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Moi, en tout cas j'aime le Cfa, car je peux le changer comme je veux avec l'euro ou le dollar et faire mes virements à l'étranger. Yako au Nigeria et au Ghana, c'est pour ça d'ailleurs que les nigérians fortunés mettent leur argent au Togo ou au Bénin.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter