Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Filière café-cacao, le Président national du SYNAPCI convoqué, mardi à la Brigade de recherches de la Gendarmerie
 

Côte d'Ivoire : Filière café-cacao, le Président national du SYNAPCI convoqué, mardi à la Brigade de recherches de la Gendarmerie

 
 
 
 8093 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 février 2024 - 20:44

Koné Moussa


Koné Moussa, président national du Syndicat National Agricole Pour le Progrès en Côte d’Ivoire (SYNAPCI), avait dans une adresse à l'endroit des acteurs se la filière café-cacao et aux cacaoculteurs indiqué que « Le gouvernement a échoué dans sa politique vis-à-vis des producteurs », suite au tableau qu'il avait dressé.


« Cela fait bientôt sept ans que les producteurs sont confrontés à de nombreux problèmes. Pendant la campagne 2016-2017, ceux-ci étaient victimes de la mévente du cacao qui a causé des désagréments notables. Nous avons enregistré de grandes pertes de stocks de cacao dans les magasins, dans les campements, sans que cela fasse l’objet d’un débat à la télévision nationale ou à la radio nationale, ni même d’un communiqué venant du gouvernement traduisant leur préoccupation. Nous avons remarqué que de la directrice générale d’alors au directeur général, le problème de la mévente a toujours persisté. Et cette situation était considérée comme étant normale. À la question de savoir la cause du problème de mévente, selon le régulateur, cela était dû à la surproduction de la part des producteurs ivoiriens. Ce qui fait que l’État a du mal à écouler toute la production.


Puis d’ajouter qu’une fois le quota des chocolatiers atteint, les producteurs étaient laissés pour compte», avait relevé le président du SYNAPCI. Et de poursuivre : « Toujours selon le régulateur, la situation était tellement grave à tel point qu’il a interdit la création de nouvelles plantations. Le producteur qui outrepassait ses consignes verrait les plants de sa nouvelle plantation coupés. De plus, les producteurs étaient aussi confrontés aux problèmes de swollen shoot où leurs champs cacaoyers étaient impunément coupés sans aucun dédommagement sous prétexte que c’était une action pour sauver la plantation. À notre connaissance, pour aider une personne malade, il suffit de la soigner et non de la tuer. On ne peut pas prétendre aider le planteur en détruisant sa plantation plutôt que d’apporter le remède à la maladie de son cacaoyer », avait déclaré, Koné Moussa en présence de la presse.


 

Les propos du président national du SYNAPCI n'ont pas du tout été appréciés par les responsables de la filière café-cacao. Suite à cette sortie médiatique, il a été convoqué à la brigade de recherches de la gendarmerie, afin de justifier ses propos.


Selon des informations en notre possession, c'est ce mardi 6 février que, Koné Moussa se présentera à la Brigade de recherches de la Gendarmerie sise au Plateau.


Joint par téléphone dans la soirée, le Président national de la SYNAPCI a confirmé à KOACI, l'information de sa comparution demain, devant l'officier en charge du dossier pour « calomnie et diffamation ».


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Filière café-cacao, le Président national du SYNAPCI convoqué, mardi à la Brigade de recherches de la Gendarmerie
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter