Libéria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Démission de Mulbah Morlu, le président national du parti CDC de Weah, ses motifs
 

Liberia : Démission de Mulbah Morlu, le président national du parti CDC de Weah, ses motifs

 
 
 
 2124 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 mars 2024 - 13:30

Mulbah Morlu et George Weah (ph)


Le président national de l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour le Changement Démocratique (CDC), Mulbah K. Morlu, a démissionné de son poste. Le CDC est devenu, après l’alternance au pouvoir, la principale formation de l’opposition au Liberia.


Morlu a notifié sa démission au travers d'une lettre en date du 27 février 2024 adressée à l'ancien Président George Weah, un courrier dans lequel il a évoqué des contraintes qui limitent sa capacité à assumer ses responsabilités.


Dans sa lettre, Morlu a souligné son engagement envers le CDC et a exprimé sa gratitude envers les membres du parti qui l'ont soutenu pendant son mandat de six ans. Tout en évoquant les défis rencontrés, Morlu a souligné sa volonté de maintenir la cohésion interne du parti et de prévenir toute crise potentielle.

Motifs


En rendant son tablier, le démissionnaire a fait allusion au fait que lui et Weah avaient des désaccords « motivés uniquement par mes principes et mon amour pour le parti ». En choisissant de rester membre du parti, il a ajouté que « Malgré ma démission de la présidence après six ans de service, je tiens à vous assurer, ainsi qu'au Comité exécutif national, que je reste un membre engagé à vie du Congrès pour le changement démocratique ».


 

La présidence de Morlu s’est renforcée lorsque le CDC a formé une coalition avec plusieurs autres partis politiques, appelée Coalition pour le changement démocratique, dont il a également été président jusqu’au moment de sa démission.


Après sa démission à la tête du CDC, Morlu envisage de plaider en faveur de la justice sociale et de défendre les intérêts des communautés marginalisées au-delà des affiliations politiques. La démission de Morlu marque une transition au sein du CDC et elle suscite des discussions sur l'orientation future du parti mais aussi l'impact qu’aura ce départ sur la politique libérienne.


Critiques et distance


Les militants du CDC se souviendront de Morlu de son franc-parler sur la scène nationale, en particulier lorsqu'il a dénoncé les allégations de mauvaise conduite de l’ancien Président George Weah.


 

 Ses vives critiques contre Weah ont commencé avant la dernière présidentielle et surtout après une fuite d’un enregistrement audio de lui décrivant soin chef comme un coureur de jupons. L’accusation était parvenue à l’époque à Weah qui a qualifié l’enregistrement de « discours ivre ».


En se réduisant en simple membre du parti, Morlu a réaffirmé sa loyauté inébranlable envers le CDC et sa mission. Il a exprimé son optimisme quant à l'avenir du parti et s'est engagé à continuer de contribuer à la paix et à la stabilité au sein du CDC, même après avoir quitté ses fonctions de direction.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Démission de Mulbah Morlu, le président national du parti CDC de Weah, ses motifs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter