Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La route Gagnoa-Sassandra, une odyssée dantesque dans l'enfer des infrastructures abandonnées
 

Côte d'Ivoire : La route Gagnoa-Sassandra, une odyssée dantesque dans l'enfer des infrastructures abandonnées

 
 
 
 9322 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 mars 2024 - 15:22

Axe Bretihio-Gagnoa (Ph KOACI)


Dans les méandres d'une route nationale oubliée, le périple de la route Gagnoa-Sassandra s'apparente désormais à un voyage au cœur de l'enfer.


Jadis empruntée par le député Félix Houphouet-Boigny lors de ses voyages vers la France dans les années 1945-1950, cette voie historique est aujourd'hui plongée dans un état lamentable, condamnant les courageuses populations de la région à une existence de désespoir.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


D'une longueur de 161 km, cette route, autrefois symbole de connexion et de progrès, est à présent devenue le théâtre de crevasses béantes, de ravins profonds, et de pontons dévastés par les caprices des eaux de ruissellement. Les véhicules, s'ils parviennent à s'aventurer sur ce tronçon maudit, doivent naviguer avec précaution entre les planches branlantes remplaçant les ponts défaillants, et les déviations improvisées à travers les champs, témoins muets de l'abandon de cette voie stratégique.


 

Pourtant, la saison des pluies ajoute une dimension cauchemardesque à cette situation déjà critique. Les intempéries transforment la route en un enfer boueux, rendant tout déplacement impossible et condamnant les habitants de la région à l'isolement et à la misère.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Face à cette réalité insoutenable, l'appel à l'action devient urgent. Le développement véritable ne peut s'installer dans une région dont les routes sont laissées à l'abandon. Le bitumage de la route Gagnoa-Sassandra devient ainsi une priorité absolue, car il est indéniable que le chemin vers le progrès commence par des infrastructures solides et fiables.


Dans un contexte où le gouvernement affiche sa volonté de prioriser les investissements dans les infrastructures routières, il est temps que la voix des habitants de la région soit entendue.


Leur quotidien, rythmé par les dangers et les privations, ne peut plus être ignoré. Il est temps d'agir, avant que cette route, autrefois emblème de connexion et de progrès, ne devienne le symbole de l'abandon et du désespoir.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 



Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La route Gagnoa-Sassandra, une odyssée dantesque dans l'enfer des infrastructures abandonnées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Almok
on ne mange pas goudron veut goudron
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
L'argent de goudron là, ça ne vient pas de la poche de ceux qui veulent rester au pouvoir pour 50 ans. Ce sont les dettes à rembourser par tous les ivoiriens, et la force de travail de nos braves paysans. Nous ne fabriquons pas des ordis, des voitures, des satellites, etc, qui nous rapportent de l'argent. Même poissons et riz que nous mangeons tous les jours là, ...c'est importé en très grande partie. Alors, c'est quoi "bilan inattaquable" ??
 
 il y a 4 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter