Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Préoccupations et requête des Evêques au PR Gnassingbé après l'adoption de la nouvelle Constitution
 

Togo : Préoccupations et requête des Evêques au PR Gnassingbé après l'adoption de la nouvelle Constitution

 
 
 
 2073 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 27 mars 2024 - 09:17

Des évêques du Togo (ph)


Les évêques du Togo ont donné de la voix après l’adoption de la nouvelle Constitution pour la 5ᵉ République et ont demandé au président de la République, Faure Gnassingbé, un sursis de promulgation du texte qui est inconnu par le peuple et qui a été voté par des députés dont le mandat a expiré.


Cette requête est contenue dans une déclaration faite à Lomé le 26 mars 2024 par la Conférence des évêques du Togo (CET) au sujet de la modification constitutionnelle dans notre pays.


Dans le vif du sujet et dans l’espoir qu’une correction soit apportée a l’acte qui a été posé à l’Assemblée nationale, les évêques catholiques du Togo disent « exhorter le Chef de l’Etat à surseoir la promulgation de la nouvelle constitution et à engager un dialogue politique inclusif, après les résultats des prochaines élections législatives et régionales ».


 

Avant de lancer leur requête au Président Gnassingbé, les Evêques ont révélé qu’à l’issue d’une réunion en date du jeudi 21 mars 2024, ils se sont penchés longuement sur le sujet et ses conséquences sur la vie sociopolitique du pays et ont de ce fait « jugé opportun de demander une urgente audience auprès de son Excellence Monsieur le président de la République pour lui faire part de nos questionnements et réserves ».


Les points sur lesquels les évêques se sont alarmés sont entre autres, de l’opportunité ou non de faire modification la Constitution et son impact sur la vie sociologique du pays, de deux l’opportunité ou non du moment choisi en raison du fait que l’actuelle Assemblée nationale est en fin de mandat depuis un moment, et enfin de trois la procédure adoptée pour une affaire d’intérêt national.


Au moment où ils attendaient la réponse à leur demande d’audience adressée au président de la République, les évêques ont déclaré avoir été surpris le 25 mars 2024 par la tournure des choses à l’Assemblée nationale avec l’adoption de nouvelle Constitution pour faire passer le Togo d’un régime semi-présidentiel à un régime parlementaire.



Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : Préoccupations et requête des Evêques au PR Gnassingbé après l'adoption de la nouvelle Constitution
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter