Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, les Administrateurs invités à capitaliser les succès indéniables enregistrés ces dernières années
 

Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, les Administrateurs invités à capitaliser les succès indéniables enregistrés ces dernières années

 
 
 
 2730 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 avril 2024 - 14:49


La 30ème session ordinaire du Fonds de solidarité africaine (FSA) se tient au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan depuis ce jeudi 4 avril 2024. La cérémonie d'ouverture de cette importante rencontre était présidée par la ministre de l'Economie, du Plan et du Développement qui était représentée par son Directeur de cabinet adjoint.


En créant le Fonds de Solidarité Africaine (FSA), les Pères fondateurs ont posé un acte de foi, celui d'unir les efforts de leurs pays respectifs, liés par une solidarité séculaire. Selon le Directeur de cabinet, plusieurs années après, le bilan du chemin parcouru est louable à tous égards.


« Sur le plan institutionnel, tous les outils d'intervention prévus par l’accord cadre demeurent et fonctionnent régulièrement. De même, les différents organes de gouvernance jouent pleinement leurs rôles. L'évolution qualitative du FSA au cours des dernières années, nous la devons surtout, à la forte impulsion donnée à la vie du Fonds par ses Etats membres qui ne cessent d'œuvrer au renforcement de son envergure panafricaine à l'effet de l'ériger en une institution de référence dans ses différents métiers », a déclaré, Clément Kouakou, Directeur de cabinet adjoint.


Il a appelé les Administrateurs à capitaliser les succès indéniables du FSA sur ces dernières années tout en s’inscrivant résolument dans une dynamique d'amélioration continue.


«C'est en cela qu'il parait impératif d'œuvrer sans relâche pour que les engagements pris par les Etats membres vis-à-vis de notre Institution commune aussi bien pour la libération du capital que pour l'abondement du Fonds Spécial de Bonification soient respectés », s'est justifié, le représentant de Nialė Kaba..


L'Afrique est mobilisée pour la réalisation de l'Agenda 2063. Dans le but d'accélérer l'intégration économique du continent, les Etats membres de l'Union Africaine ont officiellement lancé, au cours du Sommet de Niamey le 7 juillet 2019, la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLECAF), étape décisive dans la marche du continent vers la mise en œuvre de la Communauté Economique Africaine, stipulée dans le Traité d'Abuja de 1991. Ce vaste marché continental en devenir, offrira de réels débouchés de croissance pour les entreprises locales et étrangères investissant en Afrique.


Face à des marchés de plus en plus difficiles et moins liquides, les institutions de financement du développement ainsi que les acteurs du secteur privé qui cherchent à contribuer à la croissance et au développement durable ont besoin d'être rassurés des outils et méthodes pour mobiliser des capitaux tout en atténuant leurs risques.


Pour Clément Kouakou, les Etats doivent appuyer davantage le Fonds qui offre également, du fait de son expérience avérée dans le financement du développement, des services de conseil visant à améliorer les conditions d'exercice de l'entrepreneuriat privé afin d'accélérer la croissance et stimuler une prospérité partagée


S'adressant au Directeur Général du FSA, il s'est réjouis des initiatives au cours de l'exercice 2023, pour la promotion d'activités au profit des Etats membres.


 

En dépit des difficultés rencontrées en 2023, le Fonds a tenu. Les performances exceptionnelles réalisées attestent de la robustesse des plans de continuité d'activités mis en œuvre sur cette période, mais surtout, de la qualité de la gouvernance et du Management en place.


Le représentant de Nialé Kaba a félicité les dirigeants du fonds et les assure de l'appui indéfectible des plus Hautes Autorités de la Côte d'Ivoire dans le cadre du plaidoyer pour l'élargissement de la base actionnariale du Fonds, le renforcement de sa capacité d'intervention et son arrimage à l'Union Africaine


Concernant la situation des contributions des Etats Membres, il a rappelé à l'attention des administrateurs que le Conseil des Gouverneurs, lors de sa Session Extraordinaire tenue le 23 mars 2023 par visioconférence, dans une dynamique de recherche de solutions pratiques pour faciliter le paiement par les Etats des montants dus au titre du capital et du Fonds Spécial de Bonification avait invité les actionnaires à opter pour l'un des mécanismes. Notamment, le recours à la facilité financière en cours de négociation avec la BADEA le recours à une facilité financière d'une autre Institution financière à la discrétion de l'Etat membre; et la signature d'un échéancier de remboursement limité à une durée maximale de trois ans à compter du 22 mars 2023.


Abdourahmane Diallo, Directeur Général du Fonds de Solidarité Africain, a affirmé que l’envergure panafricaine du FSA s’est consolidée avec l'adhésion de la Sierra-Leone approuvée par le conseil d'Administration. « Au cours de celle-ci, vous aurez à réexaminer celle du Maroc. Par ailleurs des échanges épistolaires et documentaires sont en cours avec l'Angola, le Botswana, l'Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, le Nigeria, l'Ouganda, la Tanzanie et le Soudan. Il est de même avec des institutions de financement du développement importantes sur le continent, notamment la Banque africaine de développement (BAD), Afreximbank, la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) », a annoncé le DG.


Il reste confiant que la famille FSA continuera de s'agrandir pour devenir la grande famille Africaine unie et solidaire visée par tous.


L'exercice 2023 de la FSA n’a pas été un long fleuve tranquille pour l'institution. Selon le DG, le Fonds a fait preuve de résilience avec notamment un plan de continuité d’activité pertinent et une mobilisation exceptionnelle de l'ensemble du personnel.


« Le soutien indéfectible des organes de décision durant cette période a davantage galvanisé mes collaborateurs et moi-même qui avons sereinement poursuivi la mise en œuvre des préconisations du Plan New frontier 2025 au titre de l'année 2023 », s'est réjoui le Directeur général du FSA.


Selon lui, les performances opérationnelles ont induit des revenus opérationnels substantiels qui ont couvert intégralement les dépenses de fonctionnement et d'investissement tout en dégageant un surplus qui a renforcé la trésorerie de l'institution.


A titre d'illustration, il a déclaré qu'en 2023, l'exploitation du Fonds a dégagé un produit net bancaire de 10, 52 milliards de FCFA contre 7,54 au 31/12/-2022, soit un accroissement de 39,5%, un résultat net de 2,2 milliards de FCFA contre 1,7 milliard de FCFA l’année précédente indiquant ainsi une augmentation de 28,7% d'une année à une autre. En outre comme indiqué par Abdouramane Djamo, le coefficient d'exploitation s'est amélioré en atterrissant à 0,49 contre 0,57 en 2022, pareil pour les fonds propres effectifs qui se sont accrus de 15,67% en affichant à 63,302 milliards de FCFA.


 Le Fonds de Solidarité Africain poursuit son idéal de solidarité économique et financière à travers la mutualisation des ressources de ses actionnaires. Réunis à Abidjan, ce jour, le conseil d'Administration discutera des enjeux et des défis auxquels l'institution commune doit faire face et prendront des décisions importantes pour son avenir.


 

Selon Kobenan Tanoh, PCA du FSA, les sujets inscrits à l'ordre du jour des travaux qui dureront 48 heures traduisent la volonté commune des organes de décision de faire du FSA à l'horizon 2025, une institution panafricaine forte innovante au service de la transformation structurelle des économies de ses États membres.


Il a enfin annoncé qu'en dépit du contexte particulier en 2023, l'institution a enregistré des progrès significatifs. Le PCA a cité entre autres, l’obtention de la notation financière internationale « investment Grade », (BAA1 avec perspective stable), attribué par l'agence de notation MOODY'S pour sa première notation, une notation financière en monnaie régionale AA+ avec perspective positive attribuée par la GCR West Africa rating,etc.


Au 31 décembre 2023, les interventions du Fonds de solidarité africain en Côte d'Ivoire s'élèvent à 209 milliards de FCFA pour 379 milliards de FCFA de financements mobilisés en faveur des secteurs de l’agro industrie, des Petites et moyennes entreprises, des transports etc.


Dans le but de rehausser ces interventions dans le pays et de toucher les secteurs prioriser par les autorités de Côte d'Ivoire, il a été formalisé ce jour la décision commune du Fonds de solidarité africain avec le Centre de promotion des investissements de Côte d'Ivoire (CEPICI) et de l'Autorité de régularisation du système des récépissés d’entreposage (ARRE) de mettre en synergie leurs actions pour rehausser la part de financement des entreprises ivoiriennes.


Des signatures d’accords ont eu lieu respectivement entre Solange Amichia, DG du CEPICI et le DG du Fonds de solidarité africain et le DG de l'ARRE, Professeur Koffi N'goran Justin.




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Condamnés-vous le comportement de la Députée ivoirienne à la CEDEAO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la t...
 
2331
Oui
95%  
 
1
Non
0%  
 
125
Sans avis
5%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fonds de Solidarité Africain, les Administrateurs invités à capitaliser les succès indéniables enregistrés ces dernières années
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter