Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Assassinat d'une journaliste, premiers soupçons portés sur son fils
 

Cameroun : Assassinat d'une journaliste, premiers soupçons portés sur son fils

 
 
 
 5005 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 avril 2024 - 07:25

Louisette Ngo Nyebel


Le premier suspect de l'assassinat de la journaliste Louisette Ngo Nyebel est son fils, selon les premières révélations de l'enquête ouverte par la gendarmerie nationale.


Il a été placé en garde à vue mardi soir. 


Selon les premiers éléments de l'enquête ouverte par la gendarmerie nationale, le jeune Batek Yebel Landry est soupçonné d'avoir assassiné sa maman la journaliste Louisette Ngo Yebel dont l'annonce de l'assassinat a crée l'émoi au sein de l'opinion.


 Toujours selon les premières révélations, le présumé meurtrier a ensuite découpé le corps de sa maman à l'aide d'une scie à métaux.


Toujours selon les déclarations du présumé meurtrier tout est parti d'une dispute entre lui et sa mère dimanche au quartier Damas dans le 6e arrondissement de Yaoundé.


 

À la suite de cette altercation, le jeune homme dit avoir décidé de sanctionner sa génitrice. 


Après l'avoir étouffé, il va sectionner, à l'aide d'une scie à métaux, les parties du corps de sa maman, jambe après jambe, un bras après l'autre, avant de s'attaquer au corps qu'il va sectionner au niveau du bassin. Il décidera de placer les parties découpées dans deux valises, apprend-on.


L'opération s'est déroulée dans la salle de bain de la maison familiale, précise le rapport de la gendarmerie nationale.


Aidé de son ami en fuite, le suspect va ensuite décider de transporter les deux valises dans le véhicule de sa génitrice. Il ira ensuite déposer le deux valises où étaient les parties du corps de sa mère, près d'une rivière entre Elig-Edzoa et Etoa -Meki deux quartiers populaires de Yaoundé.


Selon ses propres déclarations, le bourreau a affirmé ne pas être à son premier forfait.


Selon sa déposition, il affirme avoir assassiné il y a trois mois sa grand-mère. L'affaire aurait été étouffée par sa génitrice pour éviter la prison à son fils, apprend-on.


 

Le véhicule abandonné de la victime a été retrouvé. Ses deux téléphones ont également été retrouvés dans la broussaille près du corps.


Le présumé meurtrier Landry Batek Yebel, la vingtaine, est présentée comme un diplômé de l'École nationale d'Administration et de magistrature (Enam).


Selon la gendarmerie nationale, le présumé meurtrier a une addiction particulière pour les stupéfiants.


Armand Ougock correspondant permanent de koaci au Cameroun.

Joindre la rédaction Camerounaise de koaci au 237 691154277 ou Cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : Assassinat d'une journaliste, premiers soupçons portés sur son fils
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Catapilar
Je regrette qu'il n'y a pas la peine de mort au Cameroun. A quoi sert encore cet ordure de fils nommé Batek Landry?
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter