Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Un supermarché chinois fermé pour une supposée discrimination, enquêtes et réaction
 

Nigeria : Un supermarché chinois fermé pour une supposée discrimination, enquêtes et réaction

 
 
 
 2920 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 avril 2024 - 08:09

Fermeture et apposition de la convocation sur le portail du supermarché (ph)


Un supermarché chinois situé à Abuja, la capitale du Nigeria, a été fermé le lundi 22 avril dernier par les autorités nigérianes suite à des allégations selon lesquelles il refuserait l'entrée aux acheteurs nigérians.


La Commission Fédérale de la Concurrence et de la Protection des Consommateurs (FCCPC) au Nigeria a convoqué la propriétaire du supermarché chinois d'Abuja, accusée d'avoir refusé l'entrée de ses locaux à des nigérians.

Dans la convocation, la propriétaire du supermarché est priée de se présenter au siège de la Commission le mercredi 24 avril 2024, à 11 heures et présenter des preuves concernant l'enquête en cours.


Réagissant à cette évolution, Mme Boladale Adeyinka, la directrice de la surveillance et des enquêtes de la Commission, a déclaré que la démarche engagée répond à une vidéo virale montrant prétendument des consommateurs nigérians se voir refuser l'accès au supermarché. Elle a expliqué que le but de leur contrôle et de leur enquête est de vérifier les allégations et le contenu de la vidéo virale.


La Commission a prévenu que si la propriétaire chinoise ne répond pas à la convocation qui constitue une enquête légale, le mandat de la commission en vertu de ses pouvoirs scellera les lieux jusqu'à ce qu'elle se présente à la commission, ce qui signifie que le lieu restera verrouillé jusqu'à sa comparution devant la commission.


 

Première réaction


Le supermarché est locataire d'un immeuble géré par la Chambre générale de commerce de Chine (CGCC). En première réaction, la Chambre de commerce chinoise au Nigeria a nié les allégations de racisme selon lesquelles les nigérians se voient refuser l'accès au supermarché chinois.


Le secrétaire de la Chambre de commerce de Chine, M. Cui Guangzheng, cité par l’agence de presse gouvernementale, NAN, a nié les accusations dans une déclaration.


Guangzheng a d’abord précisé qu’ « aucun individu n'a été victime de discrimination ni refusé l'accès au supermarché pour faire ses courses, comme on le croit généralement » avant d’ajouter que « Nos principes sont de renforcer l'amitié entre les peuples des deux pays et de promouvoir le développement économique ».


Des accusations


 

Le supermarché chinois a été fermé suite à des allégations et indignations sur les réseaux sociaux après que certains nigérians ont partagé leurs expériences selon lesquelles ils auraient été refoulés par la sécurité alors qu'ils tentaient d'aller au supermarché.


De ce fait, plusieurs nigérians ont exigé la fermeture du supermarché, notamment l'ancien sénateur Shehu Sani, qui a déclaré que tout magasin au Nigeria qui n'est pas accessible aux citoyens « devrait être ouvert de force ou démoli ».


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : Un supermarché chinois fermé pour une supposée discrimination, enquêtes et réaction
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter