Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon : Le gouvernement d'Oligui se dit « surpris » par le cri de détresse d'Ali Bongo
 

Gabon : Le gouvernement d'Oligui se dit « surpris » par le cri de détresse d'Ali Bongo

 
 
 
 2884 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 mai 2024 - 12:03

Ali Bongo


 Le gouvernement gabonais a réagi au cri de détresse de l'ancien Président Ali Bongo qui dénonçait récemment des actes de torture contre sa famille.


Les accusations lancées par les avocats de l'ancien Président Ali Bongo sur le traitement des membres de sa famille ont été toutes rejetées par le nouveau pouvoir gabonais.


L'ex-chef de l'Etat avait par ses conseils, annoncé une grève de la faim pour dénoncer le traitement, les actes de tortures subis par les membres de sa famille dont son fils et sa femme actuellement incarcérés.


 

Ce qui ressort d'une déclaration de la ministre gabonaise de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Laurence Ndong, mercredi soir à la télévision d'Etat "Gabon 1ère" et relayée par la presse locale, c'est ce qu'il n'en est rien.


Le gouvernement dans son communiqué se dit d'ailleurs surpris par ses allégations d'autant que que Sylvia Bongo et Noureddin Bongo, l’épouse et le fils d’Ali Bongo actuellement en prison reçoivent leurs avocats et qu’Ali Bongo lui-même reçoit les membres de sa famille.


« Nous sommes surpris d’apprendre, par voie de presse, que l’ancien président Ali Bongo Ondimba a décidé d’entamer une grève de la faim alors qu’il est traité avec dignité, a déclaré Laurence Ndong. Ses médecins traitants sont à sa disposition, sa mère et les autres membres de sa famille lui rendent visite régulièrement. Il y a quelques jours, à sa résidence, l’anniversaire de Pascaline Bongo Ondimba, sa sœur aînée, a été célébré en présence de plusieurs membres de la famille. Ces informations permettent donc d’affirmer que les propos des avocats de la famille de M. Ali Bongo Ondimba ne reposent sur rien. Nous rappelons que l’ancien président peut quitter le territoire national à sa convenance ». a déclaré la porte-parole.


Et de conclure : « Le gouvernement de la République se réserve donc le droit d’ester en justice contre les auteurs de ces dénonciations calomnieuses et mensongères, portant atteinte à l’image du Gabon. »


Au pouvoir depuis 14 ans, l'ex-Président gabonais, affaibli par un AVC a été déposé le 30 août 2023 par les militaires issus de la garde républicaine, dirigée par le général Brice Claire Oligui, son cousin.


L'ex-chef de l'Etat venait d'être proclamé vainqueur d'un scrutin entaché d'irrégularités.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Gabon : Le gouvernement d'Oligui se dit « surpris » par le cri de détresse d'Ali Bongo
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter