Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Soro à Henriette Bédié : « Lorsque j'ai démissionné de la présidence de l'Assemblée nationale, vous m'avez ouvert vos bras et votre cœur »
 

Côte d'Ivoire : Soro à Henriette Bédié : « Lorsque j'ai démissionné de la présidence de l'Assemblée nationale, vous m'avez ouvert vos bras et votre cœur »

 
 
 
 7731 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 mai 2024 - 17:10

Soro (Ph)


Tous les regards en côte d’Ivoire sont tournés depuis le dimanche 19 mai 2024, sur les obsèques de feu Henri Konan Bédié.


Depuis son lieu d’exil, Guillaume Soro adresse un message poignant à son épouse Henriette Bédié.


L’ancien Premier Ministre dit dans sa lettre que son objectif est double : « d’une part, saluer vos innombrables qualités d’épouse modèle et amplifier la diffusion des leçons d’une vie de famille réussie que vous léguez à la nouvelle génération ; d’autre part, vous témoigner la reconnaissance de nombreux Ivoiriens pour vos actes et marques d’humanisme. »


 

Poursuivant, l’ex-président de l’Assemblée nationale, relève que, l’histoire d’Henriette avec Bédié est une véritable leçon d'amour et de dévouement.


« À l'âge de 19 ans, vous avez dit "oui" à cet homme qui deviendrait le Président de la République, et dès lors, vous avez été à ses côtés, l'accompagnant à chaque étape de sa vie et partageant avec lui les hauts et les bas de son parcours exceptionnel. Vous avez tout quitté pour le suivre, des bancs d'étudiants à Poitiers jusqu'aux fonctions prestigieuses d'Ambassadeur aux États-Unis et de ministre de l’Économie, sans oublier ses mandats en tant que Député, Maire, Président de l'Assemblée nationale et Président de la République. Vous avez été sa compagne fidèle, sa conseillère, son soutien indéfectible dans les moments de triomphe comme dans les périodes de difficulté », poursuit M. Soro dans son message.


Il soutient que, la force de leur amour a été mise à l'épreuve lorsqu'il a été renversé par un coup d'État militaire en 1999 et qu’elle a dû le suivre sur le chemin de l'exil au Togo et en France.


« Ensemble, vous avez surmonté les obstacles, revenant main dans la main, pour continuer votre engagement envers la Côte d'Ivoire. Rien de surprenant donc que les témoignages de votre affection réciproque soient si visibles et si touchants. Il vous chérissait en public et vous appelait affectueusement "ma douce colombe" ou "ma biche royale", soulignant ainsi la place privilégiée que vous occupiez dans son cœur. Qui en Côte d’Ivoire ignore que la force de son amour pour vous était telle qu’il ajouta le prénom Henri à son patronyme, pour que vous soyez Henri et Henriette ? Malgré les tracas et fracas de la vie politique, vous avez trouvé les ressources physiques, psychologiques et morales pour mener le combat de la promotion du bien-être de vos concitoyens à travers la Fondation SERVIR. Deux de vos actions traversent le temps tellement l’impact est grand : La lutte pour l’éradication de la poliomyélite en Côte d‘Ivoire dans laquelle vous vous êtes admirablement engagée ; Le centre international SERVIR d’hémodialyse et de greffes rénales d’Abidjan, dont vous avez posé la première pierre le 24 octobre 2011 et dont vous achevez la construction, à Attécoubé. Je me permets également de témoigner de votre bienveillance envers moi. Lorsque j'ai démissionné de la présidence de l'Assemblée nationale, vous m'avez ouvert vos bras et votre cœur. Vous m'avez offert des sacs de riz pour me nourrir et m'avez assuré que j'aurais toujours un toit et une place à votre table. Votre générosité et votre affection de mère m'ont profondément touché. Madame Henriette Konan Bédié, chère maman, votre parcours exceptionnel aux côtés du Président Henri Konan Bédié restera un exemple pour les générations futures. Vous avez été un pilier de stabilité et de détermination pour lui, ainsi que pour tous ceux qui ont eu la chance de vous connaître. Votre contribution à la Côte d'Ivoire et votre engagement envers le bien-être des autres sont admirables », a conclu Guillaume Soro.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Soro à Henriette Bédié : « Lorsque j'ai démissionné de la présidence de l'Assemblée nationale, vous m'avez ouvert vos bras et votre cœur »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Très bel hommage à ce grand homme d'état et a maman Henriette ! Merci SKG pour ces mots si chaleureux et si réconfortants pour maman Bedié. La mort de Bedié est une grosse perte pour la CI. Mais c'est la vie! Que son âme repose en paix!
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
lui il ne peut rien dire, rien ecrire sans que son moi ou sa personnalité ne soit evoqué. toujours moi, moi, moi. Moi quand...... moi quand...... moi quand.... pffffff
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter