Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Arrêt des activités de Côte d'Ivoire métrologie, Katinan s'empare du dossier
 

Côte d'Ivoire : Arrêt des activités de Côte d'Ivoire métrologie, Katinan s'empare du dossier

 
 
 
 9583 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 03 juin 2024 - 17:19

Des balances


Depuis des mois, KOACI vous alerte sur les conséquences néfastes de l'arrêt brutal et sans justification des activités de Côte d'Ivoire Métrologie en 2020 sur ordre de Patrick Achi, alors premier ministre. Depuis lors, aucune pompe à essence, aucun pont bascule, aucun sac de riz, de ciment, aucune balance, aucun compteur électrique n'est aux normes.


Lors de la dernière Tribune du PPA-CI au siège du Parti des Peuples Africains-Côte d'Ivoire, Justin Koné Katinan, vice-président du parti de Gbagbo a abordé les répercussions de la concession des activités métrologiques sur le pouvoir d’achat des consommateurs en Côte d'Ivoire. Dans son discours, il a mis en lumière les nombreux défis que cette concession pose à la transparence et à l'équité dans les échanges commerciaux.


La métrologie, définie comme la science de la mesure, est régie en Côte d'Ivoire par des lois successives. Depuis la loi n° 62-214 du 26 juin 1962 jusqu'à la loi n° 2019-989, le cadre légal vise à garantir que les instruments de mesure utilisés dans le commerce répondent aux exigences légales et réglementaires. Justin Koné Katinan a insisté sur l'importance de la métrologie légale, qui consiste à vérifier que les instruments de mesure utilisés par les opérateurs économiques sont conformes et précis.


"Chaque fois que vous achetez un kilogramme de riz ou un litre d’essence, vous êtes impliqué dans une transaction commerciale qui fait intervenir les instruments de mesure," a-t-il souligné, rappelant ainsi l’omniprésence et la nécessité de la métrologie dans les échanges quotidiens. "Qui a un contrôle sur son compteur electrique ?" s'est interrogé Katinan prenant l'audience du jour à témoin.


Pour plus d'efficacité et de transparence, depuis le 1ᵉʳ avril 2019, la concession des activités métrologiques a été accordée pour 20 ans à une société ivoirienne privée ultra-compétente en la matière avec des partenaires internationaux de renoms, Côte d’Ivoire Métrologie que nous avions visité en 2023.


 

Cette décision a ouvert à une levée de bouclier des fraudeurs et le concessionnaire n’a pas pu exercer l'activité. Une crise entre Côte d’Ivoire Métrologie et les stations services, montée de toute pièce avec comme excuse des redevances jugées exorbitantes, avait conduit à la suspension arbitraire de cette activité par la primature en 2020.


"Le montant de la redevance fixé par le concessionnaire était jugé exorbitant par les opérateurs économiques," a déclaré ironiquement Katinan. Alors que l'administration en charge du Commerce proposait 10 000 FCFA par pompe sans aucun moyen de contrôle fiable, le concessionnaire avait proposé 120 000 FCFA pour une opération en bonne et due forme, soit, une goutte d'eau dans le chiffre d'affaires des stations essence, mais un "manque à gagner" pour les agents du ministère inaptes à cette tâche.


La concession des activités métrologiques à une société privée aurait néanmoins pu avoir des répercussions positives directes sur le pouvoir d’achat des consommateurs si cette dernière avait pu remplir correctement sa mission.


Le natif d'Arikolaha a expliqué que l’absence de contrôle régulier et équitable des instruments de mesure permet aux commerçants véreux de tromper les consommateurs, affaiblissant ainsi leur pouvoir d’achat.


"Si la transparence et l’équité ne sont pas garanties, les consommateurs courent le risque de payer pour une quantité de biens qu’ils ne reçoivent pas en contrepartie. Cela s’apparente à une arnaque," a-t-il averti.


La concession des activités métrologiques à une société privée dont les activités avaient été suspendues en 2020 sur ordre de la primature pour des raisons d'affaires, selon nos informations, a, de fait, eu des conséquences néfastes sur le pouvoir d’achat des consommateurs ivoiriens.


 

La nécessité de la reprise des activités de Côte d'Ivoire métrologie apparait donc pressante pour garantir la transparence et l’équité dans les échanges commerciaux et pour protéger les consommateurs contre des pratiques déloyales. 


Enfin, selon nos informations, des pourparlers seraient en cours pour la reprise au plus vite des activités de Côte d'Ivoire métrologie, très attendue des consommateurs.



Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Côte d'Ivoire Métrologie, l'outil indispensable contre les arnaq...
Un pré-emballé frauduleux ce jeudi dans les laboratoires de Côte d'Ivoire métrologie à Abidjan (ph KOACI)Contexte de lutte contre la vie chè...
Côte d'Ivoire | Economie      il y a 1 an
 
  Côte d'Ivoire : Scandale, les pompes à essence plus aux normes depuis 2021, déco...
Indication d'une pompe à essence plus aux normes depuis 2021 samedi à Abidjan (ph KOACI)Les pompes à essence de Côte d’Ivoire ne sont plus a...
Côte d'Ivoire | Economie      il y a 1 an
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Arrêt des activités de Côte d'Ivoire métrologie, Katinan s'empare du dossier
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Dans ce dossier, on a tous compris que Achi et Diarrassouba voulaient arracher cette concession conclue sous Amadou Gon.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter