Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : « Ceux qui ont pillé les deniers publics vont payer », le discours d'Ousmane Sonko irrite la presse
 

Sénégal : « Ceux qui ont pillé les deniers publics vont payer », le discours d'Ousmane Sonko irrite la presse

 
 
 
 4338 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 juin 2024 - 20:50

Sonko


Entre le Premier ministre sénégalais Ousmane Sonko et la presse, la relation s'annonce tendue après son discours jugé menaçant , lors d'une conférence organisée sur l’esplanade du Grand Théâtre.


Le nouveau Premier ministre s'en est vivement pris aux médias lors de la conférence politique organisée par la Jeunesse patriotique du Sénégal dimanche sur l’esplanade du Grand Théâtre.


Les propos du leader du parti Pastef Ousmane Sonko à l'encontre de la presse a suscité de vives réactions. 


"On ne va plus permettre que des médias écrivent ce qu'ils veulent sur des personnes, au nom d'une soi-disant liberté de la presse, sans aucune source fiable", a déclaré M. Sonko devant les jeunes de son parti dimanche à Dakar mettant en garde les médias de publier des articles le liant à la mutation à l'étranger d'un chef reconnu de l'armée


 

. Il a rappelé que deux journalistes avaient été interrogés par la gendarmerie pour de tels articles.


Le Premier ministre du Sénégal et chef du Pastef a également évoqué le détournement de l'argent public, visant aussi certains organes de presse, promettant des poursuites.


 « Ceux qui ont pillé les deniers publics vont payer », a-t-il averti à plusieurs reprises, accusant les entreprises de presse qui ont une dette fiscale vis-à-vis de l’État de détournement de fonds. 


« Tu écris à la une de ton journal que tel a détourné, tel a été épinglé par tel rapport et toi, on te donne, d’ailleurs tu l’impute dans les salaires de tes employés en leur disant que c’est de l’impôt, je dois l’amener dans la caisse de l’Etat et tu retournes pour le manger. Cà, c’est un détournement de deniers publics. Est-ce que vous savez ce que dit le code de l’impôt sur cela, on doit te poursuivre pénalement » .a-t-il dit.


Le syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (synpics) n'a pas tardé à réagir à cette déclaration du chef du gouvernement.


 

"Nous avons suivi comme tous les Sénégalais la conférence publique de Ousmane Sonko au Grand théâtre. Mais ce qui nous a le plus surpris c'est qu'il semble pointer du doigt la presse sénégalaise, en tout cas les journalistes de manière générale. Il profère, malheureusement, des menaces à l'encontre des journalistes", a déclaré Maguette Ndong chargé de communication du syndicat, appelant les journalistes à la sérénité.


"Il n'appartient pas à monsieur Sonko de menacer des journalistes qui font leur travail". " dans toute corporation, il y a des brebis galeuses. Il y en a dans la presse. Mais pour autant, cela ne peut expliquer des menaces pointées sur les journalistes". a-t-il tout de même reconnu.


Pour les détracteurs du Premier ministre, l'heure est pour les nouveaux dirigeants de se mettre au travail.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Sénégal : « Ceux qui ont pillé les deniers publics vont payer », le discours d'Ousmane Sonko irrite la presse
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter