Logo Koaci
 
 
 
Koacinaute: Absence de Isabelle AMEGANVI au Meeting du CAP 2015 du 20 Août 2016: une grave erreur politique.
 
Le moment n’est plus aux approximations ; l’attente a trop duré. 20 août 2006 – 20 août 2016 : dix ans jour pour jour que l’APG a été signé par toute la classe politique de notre pays et ceci, pour nous permettre de mettre définitivement fin à la crise politique que connait notre pays. 

Un temps qui n’aura servi à rien car tout est encore au point mort en matière de réformes politiques à entreprendre. Pour remobiliser les troupes et rappeler les obligations du pouvoir vis-à-vis de l’APG, le CAP2015 Search CAP2015 a organisé un grand meeting le samedi 20 Août 2016. Une manifestation assez importante pour laquelle chacun devait s’y consacrer totalement afin que la population, un peu chancelante devant la perfidie du gouvernement, reprenne confiance en elle et se lance dans la rue pour arracher la clé de sa libération. Mais grande a été notre surprise ce samedi 20 Août, de constater que certains leaders non moins importants ont tout simplement décidé de boycotter le meeting avec des arguments qui tiennent à peine debout face à nos responsabilités en tant que opposants. 

C’est le cas par exemple d’Isabelle AMENGANVI dont l’absence a été plus remarquée, suscitant au sein de la foule moult interrogations.

Pourquoi cette combattante reconnue et aimée des togolaises, n’a pas fait le déplacement pour honorer de sa présence le meeting de Beniglato ce samedi 20 Aout 2016, Jour anniversaire de la signature de l’APG ? 

Après tout elle représente aussi tout un symbole de la lutte pour la démocratie dans notre pays et bien évidemment son absence à certaines occasions ne peut passer inaperçue. 

On la croyait en voyage mais aux dernières nouvelles, Isabelle AMEGANVI est bien là à Lomé et donc ceux qui pensaient qu’elle était en mission à l’extérieur du pays devraient s’aviser. 
 
Isabelle AMEGANVI a personnellement choisi de ne pas apparaître au meeting du samedi 20 Août 2016 contribuant malencontreusement à accréditer la thèse selon laquelle elle a agi ainsi pour esquiver le public sur les questions fâcheuses en lien avec l’affaire WACEM.

Mais une telle explication ne saurait nous convaincre de la justesse de son choix. Car dans tout ce que les gens affirment, il faut apporter des preuves qui attestent de la responsabilité de Isabelle AMEGANVI dans la présumée évasion fiscale organisée par les responsables de WACEM. 

En tout état de cause, il n’est pas interdit aux hommes et femmes politiques d’exercer des métiers d’avocats.

 Isabelle AMEGANVI est juriste de profession et elle a droit après tout de vivre de son travail. Si elle doit tenir compte des critiques que lui adresse une certaine presse politisée et orientée, elle risque de faire du mal à toute l’action de l’opposition. 

Choisir de s’absenter à un évènement aussi important, serait donner des arguments aux adversaires et à tous ceux qui pensent qu’elle sera mal à l’aise devant le public.

Quel mal y a-t-il à défendre une société, même s’il s’agit de Wacem? Isabelle AMEGANVI n’est pas la seule avocate dans le parti ANC à exercer la profession d’avocat. Et si à chaque article de presse ou à chaque critique tous doivent déserter le podium, qui donc fera la lutte ? Les intérêts personnels ne doivent pas prendre le dessus sur les intérêts du parti, voire ceux du peuple. 

Peu importe ce que les gens auront à dire. Que n’a-t-on pas entendu sur Jean Pierre FABRE, Eric DUPUY et que sais-je encore? 

En tant que membre du Comité Central du parti et présidente du groupe parlementaire ANC, nous pensons que Isabelle AMEGANVI aurait mieux fait de venir s’expliquer et rassurer les militants plutôt que de rester chez elle donnant ainsi caution à tout ce que les gens écrivent ou racontent. 
 
Encore une fois, l’heure n’est plus aux petits calculs personnels mais à la détermination pour le combat final.
Certes nous traversons une période plus ou moins agitée mais ce n’est pas une raison suffisante pour se replier sur soi. 
 
Que chacun assume ses responsabilités et ses engagements devant l’histoire et nous pensons que c’est seulement ainsi que nous inspirerons confiance au peuple.

PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.

 
 
4907 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 22/08/2016
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login