Logo Koaci
 
 
 
Koacinaute: Consul SESSOU en Prison : début de déchéance des consuls véreux au TOGO
 
La fin de la période de grâce des consuls honoraires, véritables escrocs en col blancs, est arrivée. Au cours de la semaine dernière, les togolais ont appris avec grand étonnement que le ‘célèbre’ consul honoraire de la Turquie a été arrêté puis déféré à la prison civile de Lomé pour une affaire de faux et usage de faux. 

Pour faire court, notre consul a été conduit en prison suite à une plainte déposée à la justice par un citoyen abusé, trompé, escroqué par le consul SESSOU. Comment un homme de son rang est-il arrivé là ? 

Ce que beaucoup d’entre vous ignorent, c’est que le Consul SESSOU n’est véritablement pas un consul mais un homme de la pègre qui a trouvé dans les activités diplomatiques, un refuge idéal pour se livrer à ses activités illicites sans être soupçonné.
En tout cas, il fallait du courage pour oser porter plainte contre cet individu.
Ceux qui l’ont côtoyé savent de quoi l’homme était capable. Inutile d’aller donc plus loin. « Monsieur SESSOU Djokoto Dovi Franck est issu d’une famille où la rigueur et la discipline sont établies comme des règles de conduite. Fort de cela et imprégné des valeurs culturelles et traditionnelles, il est considéré comme le modèle de réussite dans le cercle familial. » C’est l’introduction d’une longue et flatteuse biographie du consul disponible en ligne. De qui parle-t-on au juste ? 

Du consul SESSOU, celui qui arnaque ses concitoyens ou d’un autre SESSOU que nous ne connaissons pas ? De toutes les façons, le Consul dit SESSOU est l’une des personnalités dont plusieurs togolais ne pourront pas dire : « je ne le connais pas ». 

Oui, en effet, SESSOU est un homme public connu de presque tout le monde de par sa pseudo magnanimité et aussi de par ses indélicatesses, ses frasques, son arrogance et sa malhonnêteté. Mais ce dont on retient plus de lui, c’est qu’il s’agit d’un monsieur qui aime bien considérer les autres comme des sous-hommes bon à être exploités. Un homme qui aura fait parler de lui plus en mal qu’en bien. Un homme qui en un temps éclair, a gravi tous les échelons de la société. Un consul devenu en peu de temps, un homme d’affaire immensément riche. 

Un homme d’affaire rayonnant. Biens immobiliers par ci, voiture de luxe par là, il baignait dans une richesse à la limite de l’insolence. Cette fulgurante richesse qui avait quand même de quoi étonner, n’avait laissé personne indifférent car très souvent, la richesse surtout lorsqu’elle est trop vite acquise, rime avec l’escroquerie, le trafic illicite, la vente de la drogue etc. Et dans le cas du consul SESSOU, il y avait de quoi s’interroger sur l’origine de sa fortune. Quel métier exerçait-il au point d’emmagasiner autant d’argent en moins de cinq ans pour devenir l’un des milliardaires du pays ? 

Quand certains voulaient trop en savoir, on leur fermait la porte au nez avec pour seule réponse « « les affaires sont les affaires », l’argent n’ayant ni de couleur ni d’odeur. Mais aussi malencontreusement, c’est pour une modique somme de moins de 145 000 frcs que le ciel du consul s’assombrit subitement. 

Comme le dit bien l’adage populaire, ‘tous les jours pour le voleur, mais un seul pour le propriétaire ». Monsieur SESSOU a passé presque plus d’une décennie à arnaquer les togolais en prétextant être un « Tout puissant » consul indéboulonnable. 

Les hommes d’affaire togolais qui voulaient en toute tranquillité se rendre en Turquie ont vécu l’enfer avec ce type. Pour un simple visa, le Consul pouvait vous faire payer une île aux caraïbes. Présentement, c’est sûrement de la satisfaction chez tous ces entrepreneurs, commerçantes et commerçants que le monsieur a escroqués. 

Mais le chemin pour assainir le milieu des affaires togolais reste encore long car notre cher Consul SESSOU n’est qu’un cas parmi le lot de ces hommes d’affaires qui se sont trouvés du jour au lendemain des qualités en diplomatie.
Depuis une décennie, ils ont fait florès dans notre pays et Dieu seul sait comment ils sont arrivés. Nous exhortons la justice togolaise d’être assez guidée et inspirée pour parvenir à les démasquer, ces hommes qui ont préféré user des moyens peu orthodoxe pour gagner des marchés qui dans les BTP, qui dans les transports. Porter le titre de consul n’est pas un blanc-seing pour commettre des forfaits économiques, pour escroquer et corrompre afin de s’enrichir sur le dos des pauvres togolais. 

Il est temps que cela s’arrête. Aujourd’hui justice est faite, mais en partie. Le Consul SESSOU ne fera plus du mal à personne. 

Mais ses congénères qui se couvrent très souvent sous le manteau diplomatique des pays ayant appartenu à l’ex-bloc soviétique, continuent de saigner notre économie, compromettant l’avenir de notre pays dont ils salissent l’image sans aucun pincement au cœur. Il va falloir aller vite du côté de la justice. Dieu sait combattre pour les faibles … et nous espérons qu’il continue par le faire car le peuple togolais a trop souffert de ces hommes avides d’argent.



PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.

 
 
8722 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 04/02/2016
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login