Logo Koaci
 
 
 
Koacinaute Côte d'Ivoire: A l'orée d'une nouvelle crise ?
 
Koacinaute le 5 octobre 2013 - Elle n’est pas encore terminée. Encore faudrait-il qu’elle ait eu un début de solution. Mieux, elle est en passe de se reproduire. Et cette fois, les conséquences risquent d’être des plus effroyables.

La Côte d’Ivoire, est à l’orée d’une nouvelle crise socio-politique. Pire que la précédente. Loin de nous, l’idée de jouer aux oiseaux de mauvais augure. Il se trouve tout simplement que certains en sont encore à prendre les populations pour des marionnettes assujetties à leurs bons vouloirs.

En Côte d’Ivoire, le nerf de la guerre, c’est bien le pouvoir. Comment le conquérir, l’exercer, mais aussi et surtout, comment le conserver ? Tels sont les enjeux de la lutte sans merci à laquelle se livrent depuis toujours, les politiques ivoiriens. Malheureusement, entre le conserver selon les règles démocratiques et se l’accaparer par la force ou par des moyens illégaux et illégitimes, certains ont du mal à faire la distinction. Volontairement. Sans doute. Conscients qu’ils n’y parviendront jamais sans user de moyens détournés.

Alassane Ouattara est arrivé au pouvoir. Parce qu’il y est arrivé, précédé de bombes et d’une guerre Search guerre aux relents de conquête du nord contre le sud ; parce que l’on a dénombré 3000 morts (au bas mot), là où l’on aurait pu recompter les voix ; parce que les fusils sont venus s’immiscer dans le jeu démocratique ; parce que les armes ont contribué à vouloir « noyer » les nombreux et flagrants cas d’irrégularités et de fraudes constatées lors de la présidentielle de 2010 (ce qui n’a visiblement pas atténué les doutes persistants sur les résultats de cette élection)…, Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara ne peut pas apparaitre aux yeux de l’opinion publique comme un président « normal ». Mais plutôt comme un chef d’Etat fatalement admis par un peuple devenu apparemment passif, mué par un ultime instinct de survie.

Après avoir finalement pris le pouvoir et été fatalement admis comme chef d’Etat, Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara avait, s’il eut été habité par le bon sens, avait l’occasion de réparer ses torts. Que non. Il a plutôt préféré s’accrocher désespérément à la violence comme bouée de sauvetage. Après donc la conquête sanglante, une gestion chaotique du pouvoir, avec pour fondement la violence : des ivoiriens dispersés aux quatre coins du monde, forcés à fuir l’appareil répressif d’Alassane Ouattara ; son adversaire politique direct en prison à la Haye ; des prisons bourrées à craquer de prisonniers politiques ; les ONG des Droits de l’Homme se fatiguent à produire rapports accablants sur rapports accablants contre son régime ; c’est le début d’une ère de représailles et de vengeance contre tous ceux qui naguère s’étaient opposés à sa volonté obstinée de conquérir le pouvoir d’Etat.
Cela se traduit aussi par le vote de lois impopulaires. Des lois impliquant jusqu’à l’avenir même de la nation sont votées avec une légèreté déconcertante, par une assemblée monocolore et aux ordres. Il s’agira entre autres, au nom de la « bonté infinie » d’Alassane Ouattara, de faire des millions d’étrangers vivants en Côte d’Ivoire, des ivoiriens. Qu’ils le veuillent ou non. Ceux-ci sont désormais « sommés », de devenir ivoiriens et, du coup, propriétaires fonciers.

C’est aussi et surtout l’ère de la « magnificence » des ressortissants du nord au détriment de celles du sud. L’ère du rattrapage ethnique, renforcé par le règne de l’impunité pour ceux de son camp. La Côte d’Ivoire n’est plus une simple « poudrière identitaire » comme l’ont dit certains, mais désormais un « volcan génocidaire », aux dires de Martial Ahipeaud, membre fondateur de la Fesci Search Fesci (la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire).
La réconciliation tant annoncée, est définitivement calfeutrée au stade de simple vœu pieux. En somme, Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara au pouvoir, c’est la mise à mort de la cohésion sociale.

Tout ceci contribue, visiblement à exacerber un sentiment d’injustice généralisé.

Mais à peine, sa gestion calamiteuse achevée, le voilà « très vraisemblablement » candidat pour un second mandat en 2015 ; oubliant – peut-être - le sentiment d’injustice généralisé du peuple ivoirien ; le sentiment d’un peuple tout entier plongé dans une sorte de résignation qui n’en n’est - en fait - pas une. Alassane Ouattara Search Alassane Ouattara oublie qu’il s’agit plutôt d’un silence avant une terrible tempête. Ce sentiment d’injustice généralisé qui plane tout au long de son mandat à la tête de ce pays, ne contient t-il pas, en lui-même, les germes d’une crise pire que celles que nous avons vécu jusqu’à présent ? Certainement.

Mais alors, comment éviter cette énième crise ? Naturellement, en « annihilant » ce qui en est à la base ; ce qui cause ce profond et légitime sentiment d’injustice : Alassane Ouattara.

@dabakala reprenant Marc Micael

PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.
 
 
9697 Visit(s)    17 Comment(s)   Add : 05/10/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Uhmmmm>> Du @DAB...... Néanmoins c'est un tres beau texte qui, malheureusement ne nous rappelle pas comment Kodou Gbagbo avait ete elu "frauduleusement" president par defaut en 2000....Malgre l'election pre-fabriquee au labo de Gbagbo, ilaurait pu resoudre le probleme d'ivoirite...
Uhmmmm>> Du @DAB...... Néanmoins c'est un tres beau texte qui, malheureusement ne nous rappelle pas comment Kodou Gbagbo avait ete elu "frauduleusement" president par defaut en 2000....
Malgre l'election pre-fabriquee au labo de Gbagbo, il
aurait pu resoudre le probleme d'ivoirite concu de toutes pieces par Konan Bedie et le pays n'aurait pas connu cette merde sanglante.............. Metre chaque fois en cause Ouattara signiferait une sorte de defaillance au niveau de la lecture politique de notre pays..
 
 
Read more
See his contributions miress
 
 toute l'horreur d'un combat ténébreux venant d un refondu dechu!Tel est le cas de ce DABA KALA....pfffffffff
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
@SRIKA … L’approche est purement contemporaine. Il ne s’agit pas de livre d’histoire, mais d’une analyse stoïque de l’état actuel et des ingrédients qui pourraient présager d’un avenir trouble pour ce pays, avec en ligne de mire la position d’HAHO, au pouvoir, qui détient entre l...
@SRIKA … L’approche est purement contemporaine. Il ne s’agit pas de livre d’histoire, mais d’une analyse stoïque de l’état actuel et des ingrédients qui pourraient présager d’un avenir trouble pour ce pays, avec en ligne de mire la position d’HAHO, au pouvoir, qui détient entre les mains toutes les cartes pour gratifier ce pays de la paix ou de la … guerre, selon le comportement politique et militaire qu’il aura choisi. Il n’y a donc pas de surprise de voir toutes les personnes qui serait un temps soit peu rationnel et objectif de trouver beau le texte de Marc Micael, car très proche de la réalité, si l’on ignore la mauvaise foi si largement partagée ici et ailleurs !! C’est de cela dont il est question et rien de plus. HAHO seul peut définir dans quel sens les choses peuvent se développer. Ce qui est acquis et irrévocable en ce jour, c’est la certitude que sa chute, si elle se fait de façon inattendue et incontrôlée, provoquera une vague sans précédant de représailles plurielles et globales, avec des violences généralisées commises de la part de populations réprimées et en colère, mais aussi d’autre populations qui voudront conserver les nouveau acquis, a coté de troupes militaires qui refuseront une position républicaine pour lutter pour leur position acquise a travers les armes et le sang. La lecture politique actuelle, puisqu’il faut que je vous paraphrase, se limite a savoir a quelle sauce HAHO sera mangé !! Il ne peut s’y soustraire. SEM GBAGBO LAURENT est en prison et inactif politiquement et le seul rôle que l’on pourrait attendre de lui, c’est celui de pacificateur (a l’image de MANDELA qui fut sorti des geôles sud africaine uniquement dans le but de calmer les siens et d’aller dans une série d’accords qui garantissaient a ses ennemis un sauf conduit que le peuple ne leur promettait pas, vue le niveau de tension et d’animosité atteint dans les township !!). Oui, HAHO est au pouvoir et ses actions définiront la suite. Et au niveau actuel, tout nous permet de croire que la crise n’est pas du tout finie. Et le maitre mot est bien : l’injustice !!! C’est une analyse que de nombreux ivoiriens partagent, quelque soit leur appartenance politique. Ce qui me chagrine, c’est que de nombreux pro HAHO continuent de croire que ce sont les pro GBAGBO qui devraient contribuer a détendre le climat politique, quand seul HAHO et sa clique sont bien au pouvoir et activent les leviers de la discorde (composition de la CEI, financement des partis politiques, justices a vitesse variable et aux ordres, climat sécuritaire délétère, rattrapage tout azimut, confiscation des libertés et des droits … etc. etc. etc. etc.) Oui, toutes les cartes sont entre les mains d’HAHO et oser donner a la Cote d’Ivoire la paix et la réconciliation nécessaire pourrait signifier a terme la perte du pouvoir pour HAHO !! C’est pourquoi rien ne se fera et on se rapproche d’une nouvelle crise, les rapports de force populaire et politique aidant … La suite !!
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@mires … je corrige et je valide : « Tout l’honneur d’un combat valeureux venant d’un refondateur convaincu » !! Merci pour ce que je considère comme un compliment venant des personnes qui ne m’aiment pas. Le jour ou vous me féliciterez, alors je m’inquiéterai !! Mais vos propos ...
@mires … je corrige et je valide : « Tout l’honneur d’un combat valeureux venant d’un refondateur convaincu » !! Merci pour ce que je considère comme un compliment venant des personnes qui ne m’aiment pas. Le jour ou vous me féliciterez, alors je m’inquiéterai !! Mais vos propos prouvent bien que l’analyse plus haut est fort a propos. Je ne suis pas votre ennemi et l’adversité en politique est une obligation. On réconcilie des ennemis et on oppose des adversaires. Les ennemis d’entretuent et les adversaires se combattent !! La suite !!
 
 
Read more
See his contributions dramani
 
mon cher dabakala... merci de contribuer par tes mots propres ou par des citations, a faire la lumiere sur cette sombre histoire qu'a connue notre beau pays depuis l'intrusion de dramane dans la sphere politique. et surtout a dire aussi notre part de verite sur la face de notre h...
mon cher dabakala... merci de contribuer par tes mots propres ou par des citations, a faire la lumiere sur cette sombre histoire qu'a connue notre beau pays depuis l'intrusion de dramane dans la sphere politique. et surtout a dire aussi notre part de verite sur la face de notre histoire de 2002 a 2010 qu'on veut nous cacher ou travestir. celle de reecrire notre histoire: ''la virginite'' de dramane. et si tu lis des posts violents suite a tes contrubutions, sache que tes efforts portent leurs fruits, frapper la ou ca fait mal. pas avec des ''adjigui donni'', des rpg, des chars, fusils, gourdins,... mais avec tes paroles, tes mots. alors laisse les se tordre de douleurs, geindre, t'insulter, maugreer,... tu sais bien que ''la verite rougit les yeux mais ne les cassent pas''. alors tant qu'ils auront leurs yeux, ils continueront de te lire. bien a toi frere.
 
 
Read more
See his contributions thomson
 
la question qui mérite d'être posée,est la suivante:Que espérait le camp lmp du nord alors que les deux candidats étaient au coud à coud dans la partie sud.Je pense qu'il faut arrêter de nous distraire avec "le recomptage". Cher @Dabakala qui est devenu le nouveau journaliste de ...
la question qui mérite d'être posée,est la suivante:Que espérait le camp lmp du nord alors que les deux candidats étaient au coud à coud dans la partie sud.Je pense qu'il faut arrêter de nous distraire avec "le recomptage". Cher @Dabakala qui est devenu le nouveau journaliste de koaci, prouve nous quelle chance avait le bien-aimé Gbagbo pour détourner Ouattara dans le nord. Et surtout combien de voix a eu lmp au premier tour dans la partie nord. Les stastiques sont là. quel intellectuels êtes-vous pour nous pourrir la vie avec vos mensonges.Tantôt le combat est anti-impérialiste, tantôt xénophobe. Dîtes nous la ligne directive de votre combat car très ambigu.
Comment avec 2% d'écart au sud, vous avez pu gagné alors que le nord a voté Ouattara a plus de 80% au premier tour.
 
 
Read more
See his contributions Me khauney
 
Et rebelotte! Et c'est reparti pour la falsification de l'histoire, cette histoire ecorchée par Les Menteurs Professionnels comme ils savent si bien le faire. On accusera Ouattara d'etre installé sous les bombes mais volontairement on omettra de dire que la route du palais auquel...
Et rebelotte! Et c'est reparti pour la falsification de l'histoire, cette histoire ecorchée par Les Menteurs Professionnels comme ils savent si bien le faire. On accusera Ouattara d'etre installé sous les bombes mais volontairement on omettra de dire que la route du palais auquel il devait acceder avec la volonté du peuple etait truffée de bombes de Monsieur Laurent Gbagbo dont la seule experience de l'installation du DG de la RTI fut si amère qu'elle montra aux yeux de tous l'animosité avec laquelle Abi Baba et ses mille voleurs etaient prêts à conserver son pouvoir. Oui cher contorsionniste par execellence! Le recomptage ds voix etait une foutaise parce que bien si elle s'averait fatale pour Gbagboin celui-ci gaderait le pouvoir par devers le peuple. La monstruosité d'Ado n'etait que l'unique solution au demonisme des refondus qui pensaient que la CI se limitait à leurs panses. On peut vouloir falsifier l'histoire, encore faut-il trouver des faits qui tirent vers la realité. Et de cette histoire, les ivoiriens retiendront que c'est sous le règne du dernier des Betés que la CI connu son plus tragique vecu avec règne né dans le sang, vecu et mourut dans le règne. Oui@DabaCon, la seule verité que les ivoiriens retiendront est que c'est sous le pouvoir du Blakoro de Mama que le sang a coulé à flot. Et pour n'avoir pas eviter cette souffrance au peuple, le peuple le tiendra pour responsable de cette souffrance. Le reste, @DabaCon peut continuer d'aboyer mais la caravane continuera son chemin..
 
 
Read more
See his contributions Youssef
 
Une nouvelle crise est previsible et imminente !!!!!!!!on doit se preparer a une autre crise plus sanglante tant que ces WATTRA et Bedie avec leur corrolaire de soro et les dozos seront dans la politique
 
 
 
See his contributions miress
 
On se passait ainsi, de la main à la main, diverses prophéties dues à des mages ou pseudo prophetes. Lorsque l'histoire elle-même fut à court de prophéties, on en commanda à des journalistes bleus.Quelques-unes de ces prévisions s'appuyaient sur des calculs bizarres où intervenai...
On se passait ainsi, de la main à la main, diverses prophéties dues à des mages ou pseudo prophetes. Lorsque l'histoire elle-même fut à court de prophéties, on en commanda à des journalistes bleus.Quelques-unes de ces prévisions s'appuyaient sur des calculs bizarres où intervenaient le millésime de l'année, le nombre des morts et le compte des mots déjà passés sous le régime de la peste . Mais les plus appréciées du public bleu étaient sans conteste celles qui, dans un langage apocalyptique, annonçaient des séries d'événements dont la complexité permettait toutes les interprétations. Ce qui d'ailleurs restait commun à toutes les prophéties est qu'elles étaient finalement horribles!Mais jamais elles se realiseront!!!telles sont les fausses propheties...mensonges...mensonges...mensonges.
les DABA-KALA en sont le fruit et les relais...
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@thomson … La question du recomptage est une question technique et se limite a l’addition de bulletin de vote et l’évaluation de la validité de procès verbaux de dépouillement, selon les règles propres a la CEI et selon les lois électorales, sans approche subjective ou partisane ...
@thomson … La question du recomptage est une question technique et se limite a l’addition de bulletin de vote et l’évaluation de la validité de procès verbaux de dépouillement, selon les règles propres a la CEI et selon les lois électorales, sans approche subjective ou partisane (c’est exactement ce que SILS technologie aurait atteint avec son système informatique. On sait pourquoi HAHO et sa clique combattirent l’implantation et l’action de SILS). Il ne s’agit pas de se baser sur des appréciations partisanes et des interprétations du poids politique d’un candidat donné au nord ou au sud. A la limite, la présence des acteurs politiques n’est même pas nécessaire lors du recomptage. Il suffit juste de reprendre les bulletin et PV ; et de les recompter, tout en les appréciant selon les lois et règles ivoiriennes (nombre de votant inférieur au nombre d’inscrits, PV correctement renseignés, sans ratures ; PV rattaché a des localités de vote référencés effectivement, etc. etc. etc. etc.) Souffrez donc que je ne vous suive pas dans un débat purement subjectif, quand je vous ramènerai a une base rationnelle et objective qui est bien la seule solution utilisée dans les conflits électoraux, quand tout bloque et tout nous oppose : le recomptage !! Mais vu que vous avez décidé de choisir le chemin de la force et de la prise du pouvoir par usurpation, ce débat ne se justifiera pas tant que vous ne le voudrez pas. Vous êtes en position de force et l’arrogance est une attitude légitime, tant qu’on tient bien les rênes du pouvoir entre les mains, même si ce n’est une situation passagère. Pour recompter, il faut être deux et ceux qui l’exigent, en général savent bien qu’ils vont en tirer profit, dans la clarté et le respect des lois, quand ceux qui le rejettent ont des choses à se reprocher !! Désormais, ce qui nous oppose n’est pas la question du recomptage ou pas, mais plutôt celle de l’injustice perçue par une partie de la population ivoirienne. Les rapports politiques ne changerons pas et si HAHO a vraiment gagné, il n’a donc aucun soucis a se faire, par contre, si le FPI/LMP a bien le poids qu’on lui attribue (Selon les statistiques que vous adoubez tant), alors il est évident que le scénario de 2010 se reproduira encore et la fraude sera de nouveau votre seul refuge, contre un BEDIE ou tout autre candidat qui pourrait récolter tout le plébiscite populaire de SEM GBAGBO LAURENT. En ce qui concerne mon combat, je ne suis pas ici pour vous en donner la substance, mais plutôt pour vous l’imposer, selon les moyens que me donne ce site et qui sont a la disposition de tous les koacinautes: la parole et l’opinion libre. Je ne suis pas ici pour vous plaire non plus !! Dans le respect stricte de votre personne. Sincèrement et amicalement !! La suite !! (à propos, Quand @Kolia publie des articles, il n’est pas journaliste sur KOACI, mais quand je le fais, je deviens la calamité de ce site !! YAKO a vous tous, mais ce droit de publication et de contribution est ouvert a tous les koacinautes qui font l’effort de l’approche intellectuelle et politique ordonnée, même si partisane. KOACI est un site ouvert !!)
 
 
Read more
See his contributions Me khauney
 
Foutaise vraiment! On demandera le recomptage pour attenuer la pression interne et externe qui s'abattait sur le macaque du palais. Foutaise! On recompte des voix pour deux raisons principales: 1) la legislation en matière de reglement des litiges electoraux doit le permettre ce ...
Foutaise vraiment! On demandera le recomptage pour attenuer la pression interne et externe qui s'abattait sur le macaque du palais. Foutaise! On recompte des voix pour deux raisons principales: 1) la legislation en matière de reglement des litiges electoraux doit le permettre ce qui n'est pas le cas en CI.....2) le litige doit porter sur le nombre de voix. Ce qui n'est pas encore le cas ici. En CI, le litige portait sur la regularité du scrutin et du refus de laisser une institution electorale faire son travail. Foutaise! On ne peut pas laisser un candidat perdant et qui tente de s'accrocher au pouvoir dicter ses desirs parce que ceux ci seront necessairement à son avantage. Pour le recomptage, repassez demain! Foutaise
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
hum non koaci est vraiment un espace de liberté total y 'a meme des contributeurs qui contribue et commentent plus que les commentateurs lol , on comprendra mieux pourquoi les blakoro patriotes l'ont passé a taba avant de l'emmener au palais voir koudou pour finir avec lui ! si l...
hum non koaci est vraiment un espace de liberté total y 'a meme des contributeurs qui contribue et commentent plus que les commentateurs lol , on comprendra mieux pourquoi les blakoro patriotes l'ont passé a taba avant de l'emmener au palais voir koudou pour finir avec lui ! si la honte tuait!
des gens qui trouve qlq chose et savent qu'en faire une chose en jouir jusqu'a en mourir, la rci, et maintenant koaci !!!
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@Jordan … La contribution est un texte produit par Marc Micael et non @Dabakala, quant au commentaires, je ne m’écarte point de ma ligne et se plaindre de ma présence ou de mon volume sur ce site ressemble au refrain que vous chantez perpétuellement quand vous vous sentez en manq...
@Jordan … La contribution est un texte produit par Marc Micael et non @Dabakala, quant au commentaires, je ne m’écarte point de ma ligne et se plaindre de ma présence ou de mon volume sur ce site ressemble au refrain que vous chantez perpétuellement quand vous vous sentez en manque d’argument ou en position de faiblesse. Je vous laisse donc lécher vos blessures, face a votre tentative lamentable de susciter la censure a mon endroit. Ma disparition sur le site le plus visité du pays pourrait avoir des effets pervers que ce support ne voudra pas assumer. Par contre, on se souhaiterait des pro HAHO plus expressifs et communicateurs, a l’image de @Kolia (stimulés justement par mon libre parler et mon libre agir sur ce site), pour porter le drapeau de votre faction, tout en contrastant avec les complaintes et le sarcasme que vous développez dans vos interventions qui représentent le produits de votre constipation argumentaire exacerbée (ce que j’appelle librement les « imbécilités et débilités », mots que personnes n’a jamais censuré sur ce site, justement par ce que vous les méritez et vous faites un effort marqué pour en avoir l’exclusivité. Ouvrez donc le débat, ou alors soutenez le, au lieu de vous plaindre de la place prise par les adversaires !! Vous semblez ne toujours pas avoir compris que KOACI n’est pas obligatoirement un site pro HAHO. Il se nourrit de la contradiction et cela vous rend fou, car vous aimeriez disposer d’un jardin secret, avec une dictature éditoriale qui vous convienne !! YAKO a vous !! … … …. …. … @mekonni …. Le recomptage n’obéit a aucune prescription légale et n’est pas indiqué par la constitution ou les lois électorales, pourtant, c’est une voie de règlement de conflit qui est bien plus pacifique que le choix des armes, qui n’est pas contenu dans la constitution et les loi ivoirienne, et qui est tout autant illicite que la fraude et toutes les ingérences que ce pays a du subir. Alors de mon point de vue, choisir entre le recomptage et le choix des armes pour se donner le pouvoir dans le sang des ivoiriens, se fait très facilement !! Mais vous avez le droit d’avoir votre lecture tordue du droit, en tant que magistrat de pacotille et imbécile attitrée de service sur le site KOACI.COM. En attendant, le recomptage a été utile aux USA entre AL GORE et BUSH, ou lors de la crise dans l’UMP ou les élections d’HAITI, sans avoir jamais été imposé comme voie légale de résolution de conflit. Enfin vous dites : « le litige doit porter sur le nombre de voie » Je suis désolé, mais en cas d’allégation de fraude tournant autour du remplissage d’urne ou sur le vote de personnes non autorisées ou non inscrites sur les listings, on crée de fait un électorat fictif, qui finit par justifier le taux de participation astronomique de CHOI au deuxième tour, qui est bien au delà du taux de participation effectif et réaliste sur le terrain, vu l’abstention très sensible. Le recomptage n’est donc pas seulement une méthode d’addition de voix comme SORO ou CHOI le firent sans se gêner, incluant la fraude dans leurs chiffres, mais aussi une évaluation de la validité de certains PV, sinon de tous les PV issus du nord, et qui transpiraient la fraude a plein nez, une fraude tellement grossière qu’elle ferait tousser de honte toute personne doté d’un sens ordinaire et rationnel de jugement. Et ce n’est pas un hasard si CHOI a fait détruire toutes les références papiers issus de ces élections, là ou dans d’autres pays ces ressources sont conservées au moins pendant la durée d’un mandat !! Alors oui, mon cher magistrat de pacotille, repasser donc chez vous et revoyez vos cours par correspondance de droit a l’imbécillité exclusive !! La suite !!
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
@darabouala zaga zaga je vais faire Darabouala wéré wéré lol pourquoi toute cette adversité a mon egard c'est bien ce que j'ai dit votre contribution quelle soit un copier coller d'un texte de @Marc Micael peut importe c'est bien votre contribution tché meme ça vous me laissez pa...
@darabouala zaga zaga je vais faire Darabouala wéré wéré lol pourquoi toute cette adversité a mon egard c'est bien ce que j'ai dit votre contribution quelle soit un copier coller d'un texte de @Marc Micael peut importe c'est bien votre contribution tché meme ça vous me laissez pas le dire , c'est quel contributeur gnagna gnagna ça lol "faut faire doni doni darabouala lol!!!!

c'est bien toute la difference entre vous et @kolia votre idole que vous ne cessez de citer lui contribue plus souvent que faire des copier collé!
@Marc Micael pense ce qu'il veut et peut meme etre votre boussole bien vous en porte! hum zaga zaga faut faire doni doni lol! contributeur "col tchèla " tu nous fait peur on peut meme plus parler tu prend toute la place kiakiakiakiakia
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
@DABAKALA........Peux-tu nous dire pourquoi Damanas Pickass avait empeche publiquement la proclamation de certains resultats CREDIBLES comme ceux de Ouaragahio, de Bonoua, Gd Bassam, Agboville, Yop, Alepe.. ???>>>Recompter les voix etait simplement un pretexte pour prendre le peu...
@DABAKALA........
Peux-tu nous dire pourquoi Damanas Pickass avait empeche publiquement la proclamation de certains resultats CREDIBLES comme ceux de Ouaragahio, de Bonoua, Gd Bassam, Agboville, Yop, Alepe.. ???>>>
Recompter les voix etait simplement un pretexte pour prendre le peuple en otage par le FPI et ses tentacules qui voulaient ABSOLUS RESTER au POUVOIR......... malheureusement l'ARMAGEDDON s'est ABATTU sur l'empire de Koudou.
 
 
Read more
See his contributions Me khauney
 
@Dabakala! Je t'ai donné deux raisons pour lesquelles l'on utilise le recomptage et en aucun moment le cas ivoirien correspond à une de ces raisons. Ce n'est pas parce que gbagboin a dit recomptage que subitement ça devient la voie la mieux indiquée. Devions nous recompter pour c...
@Dabakala! Je t'ai donné deux raisons pour lesquelles l'on utilise le recomptage et en aucun moment le cas ivoirien correspond à une de ces raisons. Ce n'est pas parce que gbagboin a dit recomptage que subitement ça devient la voie la mieux indiquée. Devions nous recompter pour connaitre quoi? Que les nombres de voix inscrits sur les PV ne sont pas sortis des urnes? Et pourtant le litige ne portait pas sur l'exactitude du nombre de voix mais sur la regularité du scrutin car les chiffres publiés par la CEI ont été reconnus par le CC qui a son tour a outre-passé ses pouvoirs allant à deformer des resultats d'un scrutin qu'il n'a pas organisé. Tu prefères le recomptage à l'usage des armes, mais @Dabakala qui s'est barricadé derrière l'armée pour braquer le pouvoir? C'est bien ton gbagboin. S'il avait cedé pacifiquement le pouvoir son adversaire, celui-ci n'aurait pas eu recours à la force pour entrer en possession de ce qui lui revenait de plein droit...
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@mekonni … chacun aura le droit d’interpréter les choses comme bon lui semble et vos propos n’engagent que votre personne, aussi les deux raisons que vous donnez pour qu’un recomptage ait lieu ne sont valables que dans votre monde imaginaire et non aux USA, en France, a HAITI ou ...
@mekonni … chacun aura le droit d’interpréter les choses comme bon lui semble et vos propos n’engagent que votre personne, aussi les deux raisons que vous donnez pour qu’un recomptage ait lieu ne sont valables que dans votre monde imaginaire et non aux USA, en France, a HAITI ou ailleurs. Le choix se fera donc de part et d’autre et pendant que certains choisiront le recomptage comme méthode de règlement pacifique d’un litige électoral (et non la remise du pouvoir sous la pression de l’adversaire), d’autres auront choisi les armes et le sang pour se donner raison. C’est ce que les ivoiriens retiennent et désormais, le chemin des armes devient de fait une voie légitime pour toutes les personnes qui désormais croiront avoir gagné les élections, que cela soit avéré ou pas !! Je ne suis pas ici pour vous donner des leçons de conscience, de morale, d’éthique ou de responsabilité, car vous êtes un adulte (apparemment, même si extrêmement imbécile parfois !!). Ce plat est consommé et dépassé. Et votre attitude n’est justifiée que par la position de force que vous possédez en ce moment, acquise à travers les armes et sur les cadavres des ivoiriens. Sinon, vous ne pourriez que corroborer le fait que seul le recomptage pouvait régler de façon pacifique ce litige électoral, mais on sait bien entre nous qui avait intérêt a ce que ce recomptage ait lieu, et surtout qui n’avait pas intérêt du tout a ce que le monde entier se rende compte de ce qui se passait dans ce pays. Le choix des armes n’est donc pas fortuit et depuis 2000, au moment ou HAHO s’est rendu compte qu’il ne pourrait jamais être président dans ce pays par la voie régulière et légale (car affreusement Burkinabé), la seule chose que votre faction a décidé de faire, c’est de verser le sang des ivoiriens !! BRAVO !! Vous y êtes arrivé et vous continuez dans l’excellence !! Les ivoiriens n’oublient pas et le rejet d’HAHO se fera !!! …… …… ….. ….. …… …. @Srika …. DAMANA PICKASS a donné des raisons très claires pour son action devant les télévisions nationales et internationales. Les résultats que BAMBA s’apprêtait à lire n’étaient pas consolidés. L’action de la consolidation est un acte interne à la commission électorale qui se termine par une validation de la pasrt responsables de la commission et des représentants des candidats, qui y apportent leur sceau, selon le principe du consensus acquis au sine de la commission. Au lieu donc de vilipender DAMANA PICKASS et de conclure a des intentions abjectes que votre nombril conçoit si spontanément et qui se limitent a une volonté de confisquer le pouvoir, il aurait été utile de vous renseigner pour savoir si oui ou non les résultats que BAMBA s’apprêtait a lire était vraiment consolidés ou pas. BAMBA lui même ne revient pas sur cet épisode, justement pour la raison qu’il a reconnu devant toute la commission son « erreur » et a du présenter ses excuses a toutes la commission et devant le président BAKAYOKO. Ces résultats que vous appeler CREDIBLES (foutaises !!) ont été intégrés finalement dans leur version consolidées et vous n’en parlerez pas, intelligemment et selon le degré de honte ou de calomnie que vous afficherez (c’est selon). Pour le reste, ce sont vos appréciations, mais je suis convaincu qu’un recomptage en lui même ne suffit pas pour confisquer un pouvoir quelconque, mais permet plutôt de fixer une réalité, une vérité qui ne peut que s’appliquer a tous. Et dans ce cadre, ce sont ceux qui le refusent qui sont les plus à blâmer, car personne ne peut réfuter de subir la vérité, surtout quand on est convaincu d’avoir gagné. J’en veux pour preuve le fait qu’HAHO n’ait jamais essayé de faire taire toute la partie majoritaire du peuple qui croit qu’il a usurpé le pouvoir, en procédant, en guise de bonne foi, a un recomptage après son accession au pouvoir a travers les balles et les armes. Au contraire, les documents officiels, les ressources électorales ont été tout simplement détruites, pour que personne ne puisse jamais y revenir, dans le cadre de la réécriture de l’histoire que le pouvoir actuel aura engagée (qui est fou ?????). « L’ARMAGEDDON s’est abattu sur l’empire de « KOUDOU » », certes, mais il n’a absolument rien de DEMOCRATIQUE. Et entre nous, ce qui m’intéresse, ce n’est pas ce que le pouvoir de KOUDOU a vécu, on sait tous comment la fin a eu lieu et vu le niveau d’animosité et d’ingérence battis sur les amalgames et l’aliénation tribale et confessionnelle, sinon politique de la part d’HAHO sur les populations du nord pendant plus de dix ans, je crois plutôt que KOUDOU et son régime s’en sont bien tirés finalement (vu qu’il ont réussi a conserver malgré tout une position de force que le pouvoir en place n’arrive toujours pas a détruire. Ceci est lié à l’envergure du plébiscite de SEM GBAGBO LAURNET. On ne peut tuer tous les pro GBAGBO, même si HAHO aura essayé !! –sic-). Ce qui m’intéresse en ce jour, c’est plutôt comment se passera la fin du régime d’HAHO, qui n’aura pas la « même chance » que le régime de KOUDOU, pour la simple raison que les rancoeurs et la rancune, les ressentiments et douleurs, la volonté de représailles et l’injustice commune subie et partagée, n’ont jamais atteint un pareil niveau dans ce pays. Les ivoiriens ne se sont jamais autant divisés et détestés qu’en ce jour. Les symboles des gens du nord n’ont jamais été autant rejetés que maintenant, dans le silence et l’hypocrisie, dans l’embuscade : la langue, la religion, les mœurs, l’habillement, la musque, les patronymes, les odeurs et parfums … Non @Srika, ce qui se passera a la fin de ce régime sera dramatique pour tous et paradoxalement, seul HAHO est en mesure d’initier un cadre sociale et politique qui pourrait permettre de calmer les ardeurs, tout comme SEM GBAGBO LAURENT le fit tout au long de son mandat, en se rapprochant de ses adversaires politique et ennemis militaires, a un moment ou il disposait de suffisamment de puissance militaire et financière pour détruire intégralement son opposition, quelle qu’en soit la forme. Mais déjà à ce moment, il savait que ce ne serait pas la solution. HAHO par contre essaie de le faire et il comprendra tôt ou tard pourquoi SEM GBAGBO LAURENT parlait et collaborait avec son opposition. Ce n’était pas une faiblesse, mais une nécessité. En fin de régime, HAHO et sa clique ont très peut de chance de se retrouver a la HAYE. Ils se retrouveront plutôt six pieds sous terre, s’ils n’essaient pas de se rapprocher de leur opposition, qui revendique un rapport de force populaire que personne ne peut ignorer. On ne peut toujours gagner face à la majorité, même si on dispose d’armes !!! La suite !! (@Jordan … Je vous ignorerai, car vous semblez vous exprimer carrément en Bambara. Traduisez moi tout ça et revenez moi !!)
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login