Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Liberia : Interdiction de cheveux colorés non naturels au ministère des Finances
 
Des cheveux colorés

© koaci.com– Jeudi 18 Octobre 2018 – Les employées du ministère des Finances Search ministère des Finances et de la Planification du développement (MFDP) au Libéria sont priées d’adopter une chevelure naturelle car les cheveux colorés ne seront plus acceptés au service.

Le ministère de tutelle a décidé que les employées cessent de se coiffer avec des cheveux colorés ou de se teindre les cheveux. Le MFDP est dirigé par le ministre Samuel D. Tweah.

A l’issue d’une réunion tenue le 9 octobre dernier entre le ministère et les employées, il a été convenu que les femmes ne se coiffent plus avec les cheveux de couleurs telles que le rose, le bleu, le rouge, le jaune, le gris et le mauve violet.

Selon le MFDP, l’interdiction des cheveux colorés de style des cheveux fait partie du Manuel de l’employé publié en 2014. « La section 7.4 du Manuel de l’employé déconseille l’utilisation de cheveux colorés non naturels (comme les cheveux verts, roses, etc.) et de coiffures extrêmes ».

Au regard de cette disposition, le ministère souhaite faire respecter l'interdiction qui est entrée en vigueur en 2014 mais n'a pas été observée jusqu’ici. La violation de l’arrêté ministériel reviendrait à dire une soustraction dans le salaire contre la fautive en fonction du nombre de jours pendant lesquels elle choisirait de ne pas se rendre au travail.

La décision interdisant aux employées de sexe féminin ayant des cheveux colorés et non naturels d’avoir accès à leurs bureaux a pris effet le 1er octobre 2018.

Pour les premières réactions, le journal Frontpageafricaonline a donné la parole Alice Swen, une étudiante. Selon Swen, la mesure ne devrait pas affecter seulement les femmes mais aussi les hommes en ce qui concerne leurs apparences faciales. Elle a proposé que le ministère se concentre sur les problèmes que rencontrent les employées de sexe féminin plutôt que de leur signifier une interdiction.

Williete Dahn, une autre étudiante, a trouvé que la décision vise uniquement les femmes et qu’elles doivent saisir la justice pour un redressement.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
10014 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 18/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
Riresss.... Alors-là, le gouvernement Weah à travers son Min. des Fin. se fait la police des cheveux. Y'a pas mieux à faire ? En tant qu'observateur, je m'interroge, mais bon...
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login