Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Liberia: Massacre de 1990, cris de justice pour l'ancien Président Samuel Doe et Joseph Kanneh
 
Samuel Kanyon Doe

© koaci.com– Lundi 17 Septembre 2018 – Des proches survivants de l’ancien Président libérien, Samuel Kanyon Doe, et de Joseph Sunnae Kannah Search Joseph Sunnae Kannah accusent le sénateur Prince JohnsonS et demandent aux autorités du pays que justice soit rendue à leurs parents qui ont été massacrés le 09 septembre 1990 à Monrovia.

A cet effet, une pétition a été présentée le 11 septembre dernier à l'Assemblée nationale par des personnes qui ont déclaré être des familles de victimes. Dans sa réponse, l’Assemblée a confirmé avoir reçu la requête présentée et a promis de se pencher sur la demande à la reprise de la session parlementaire en janvier 2019.

Le plaintif, l’un des neuf enfants de Kanneh, s’est présenté comme Joseph S. Kanneh, Jnr., militant humanitaire et activiste. Il a rappelé que son père « a été brutalement assassiné de sang-froid par le sénateur Prince Johnson Search Prince Johnson lors du génocide qu'il a perpétré au port de Monrovia le 09 septembre 1990 ». En motivant sa requête, le plaintif a révélé qu’une de ses sœurs demande à connaitre le lieu de la sépulture des personnes qu’ils commémorent.

Pour obtenir gain de cause, le fils de feu Joseph Kanneh, ancien vice-ministre d'État à la logistique, a adressé la demande suivante à l'Assemblée législative « Je veux que cette institution intervienne et me rende justice en demandant au sénateur Johnson de bien vouloir divulguer là où il a placé la dépouille mortelle de mon défunt père ».

Kanneh Jnr est soutenu par d’autres libériens qui estiment que le moment est venu de demander justice. Ils ont promis de rester mobilisés jusqu’à ce que les défunts soient réhabilités et obtiennent droit à des funérailles.

Les plaignants ont rappelé que les faits peuvent perçus un comme un génocide, car la plupart des hommes qui ont accompagné l’ancien Président au port de Monrovia il y a 28 ans ont tous été assassinés par les rebelles du Général Johnson.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
12237 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 17/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions VEITO
 
Sa mort était très brutale et humiliante. Mais vu aussi ce qu'il a fait à William Tolbert (En 1980 (12-avril), la maison de l'ex président était sans garde, Doe et quelques soldats y sont rentrés, l'on éventré avant de le défenestrer), n y a t-il pas de justice quelque part? Seul...
Sa mort était très brutale et humiliante. Mais vu aussi ce qu'il a fait à William Tolbert (En 1980 (12-avril), la maison de l'ex président était sans garde, Doe et quelques soldats y sont rentrés, l'on éventré avant de le défenestrer), n y a t-il pas de justice quelque part? Seul Dieu sait. ça fait mal de perdre son parent, son leader quelque soit ses agissements, cependant les libériens doivent penser réconciliation et ne plus tomber dans les abîmes du passé.
 
 
Read more
See his contributions Sankara premier
 
Samuel Doe a été tué morceau par morceau. Mais il faut dire que Doe n'était pas un enfant de cœur non plus.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login