Logo Koaci
 
 
 
MALI: Assemblée nationale: madame la première ministre au charbon ce lundi
 
Cissé Mariam Kaïdama Sidibé (ph)

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Mali::

Assemblée nationale: madame la première ministre au charbon ce lundi
C’est face aux élus du peuple, ce lundi 27 juin que la première femme Search femme Premier ministre au Mali va défendre sa Déclaration de politique générale (Dpg). La Déclaration de politique générale qu’elle a déjà lue devant l’Assemblée nationale le vendredi 24 juin fera l’objet de débats et de vote des députés ce lundi à partir de 10 H.

Cet exercice est une exigence constitutionnelle, à travers l’article 78 du 12 janvier 1992, selon lequel, « Le Premier Ministre, après délibération du Conseil des Ministres engage devant l'Assemblée la responsabilité du Gouvernement Search Gouvernement sur son programme ou éventuellement sur une déclaration de politique générale ». Selon l’article 79 : « Lorsque l'Assemblée Nationale … désapprouve le programme ou une déclaration de politique générale du Gouvernement, le Premier Ministre doit remettre au Président de la République la démission du Gouvernement Search Gouvernement ». Compte tenue de l’importance de cette séance, les débats seront exclusivement retransmis en direct par l’Office de radiodiffusion et télévision nationale du Mali (Ortm).

Nommée le 3 Avril 2011 à la tête du gouvernement, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, a eu deux mois et trois semaines pour prendre la température de la gestion gouvernementale des grands dossiers de l’heure, avant de venir défendre une Dpg Search Dpg devant les députés. Ces dossiers aussi chauds les uns que les autres sont ceux de l’éducation qui connait une relative accalmie, mais qui est caractérisé par un retour de la violence dans l’espace universitaire, avec usage d’armes à feu et d’armes blanches. Au point que le gouvernement a envisagé la création de postes de police en certains endroits de l’Université de Bamako.

Les dossiers des élections et des reformes institutionnelles sont les plus brûlants, aucun consensus n’ayant été trouvé autour du fichier électoral, créant une grande divergence entre le pouvoir et une partie de la classe politique. L’insistance du gouvernement à mettre en œuvre la révision constitutionnelle, alors que pour la société civile et la majorité de la classe politique malienne, le temps ne permet plus au Président Amadou Toumani Touré, en fin de dernier mandat, de bien faire cette révision, fait monter la tension au Mali.
D’autres sujets importants de l’heure sont la santé, au moment où le ministre de la santé, poussé à la démission, est inculpé dans un dossier de détournement de financement du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose. L’assurance maladie obligatoire qui a suscité beaucoup de marches de protestation, l’insécurité dans l’espace sahélo saharienne qui rejaillit négativement sur le Mali avec la présence de forces étrangères sur le territoire malien, et l’avion de la cocaïne, sont autant de sujets qui attendent madame la première ministre. Saura-elle convaincre les députés ?

Ib, KOACI Bamako



 
 
5327 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/06/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login