Logo Koaci
 
 
 
MALI: Présidentielle 2012 : Une dizaine de partis politiques rallient Modibo Sidibé !
 
Modibo Sidibé (ph)

:: ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE MALI 2012::

MALI - BAMAKO LE 7 MARS 2012 © koaci.com - Alliance pour la démocratie, le progrès et la solidarité (Adps), c’est le nom de la dizaine de partis politiques qui vont soutenir désormais la candidature de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé Search Modibo Sidibé à la candidature de la présidence de la République. Les représentants de ces partis étaient face à la presse ce mardi 6 mars 2012, à l’hôtel Laïco El Farouk de Bamako.

Sans prendre la parole, des responsables de l’équipe de campagne du candidat Modibo Sidibé, dont Zoumana Mory Coulibaly, étaient présents dans la salle. Le meneur de ce collectif semble être Me Mamadou Gakou, un avocat et leader de la Convention parti du peuple (COPP). Il était entouré de ses camarades d’autres partis politiques. « Nous sommes une dizaine de partis politiques dont la liste sera communiquée à la presse le moment venu », a déclaré Me Mamadou Gakou Search Mamadou Gakou qui s’est gardé de citer les dix partis politiques composant l’Alliance pour la démocratie, le progrès et la solidarité (Adps).

« Nous avons la chance de regrouper des partis homogènes qui ont connu aussi bien le monde politique que la société civile, et cette transversalité est un terrain fertile pour nourrir un projet concret de développement, autour d’une forte personnalité présente pendant plus de vingt ans au plus haut niveau des structures étatiques », soulignait une déclaration liminaire, lue par Me Mamadou Gakou. Pour l’avocat, une armée de militants se tient sur le terrain, prêts pour la campagne et qui lanceront un appel officiel à Modibo Sidibé Search Modibo Sidibé le samedi 10 mars 2012 dans la salle des spectacles du stade Modibo Kéita.

Mais faut-il tenir les élections pendant que l’intégrité territoriale est remise en cause par des rebelles ? Pourra-t-on tenir les élections sur l’ensemble du territoire le 29 avril 2012 ? Répondant à ces interrogations des journalistes, Me Gakou a été très réservé. Pour lui cependant la nation vient avant les élections. « Notre nation vient avant les candidats. Les élections doivent se tenir à un moment où les conditions seront réunies pour l’exercice égal par tous les citoyens de leurs droits civiques », a-t-il indiqué. Cependant, avoue-t-il, les conséquences d’un report des élections seront incalculables.

B. Daou, KOACI.COM BAMAKO; copyright © koaci.com
 
 
5936 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 07/03/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login