Logo Koaci
 
 
 
MALI: Les vraies raisons des changements à la Sécurité intérieure
 
:: Article de la rédaction de Koaci.com au Mali::

Rien n’allait plus entre le Directeur général de la Police nationale, le Contrôleur Général Niamé Kéita Search Niamé Kéita et le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le Général Sadio Gassama dont il relève.

Les deux hommes ne se parleraient plus et cette situation avait eu comme conséquence l’existence de presque deux polices : celle qui prend ses ordres avec le ministre et celle qui les prend avec le Directeur Général de la police. Le duel à mort entre les deux hommes ne pouvait plus continuer sans conséquences pour le pays.

La pluralité syndicale n’a pas été favorable à l’instauration d’une entente car les deux protagonistes parrainent chacun une partie de la police Search police organisée en syndicat. C’est lors de la fête du travail, le 1er mai dernier que la crise entre le ministre et le Directeur général s’est exposé sur la place publique, avec une perturbation du défilé par une altercation entre les deux syndicats de Police, devant plusieurs membres du gouvernement.

La situation était devenue complexe, avec l’avènement de l’assurance maladie obligatoire (AMO). Le syndicat de la police Search police proche du ministre y est favorable tandis que celui parrainé par le Directeur général de la police, est contre. Une autre complexité, les deux centrales syndicales du pays, l’Union nationale des Travailleurs du Mali (Untm) et la Confédération syndicale des Travailleurs du Mali (Cstm) sont divisées au sujet de l’assurance maladie obligatoire, la première étant pour et la seconde contre. C’est à ce titre que le syndicat de la police Search police affilié à Niamé Kéita Search Niamé Kéita sympathise avec la Cstm et manifeste avec elle contre l’Amo.

Synthèse : d’une part, le ministre de la Sécurité, le Général Sadio Gassama fait cause commune avec le syndicat de la police Search police favorable à l’AMO, donc même combat que l’Untm. D’autre part, le Directeur Général de la Police, le Contrôleur Général Niamé Kéita Search Niamé Kéita est le parrain d’une partie du syndicat de la police Search police qui est manifestement contre l’AMO et donc du même bord que la Cstm.

La tournure prise par l’affaire le 1er mai, a été certainement la dernière ligne droite pour son règlement définitif, quand les policiers membres du syndicat favorable à Niamé Kéita, se sont opposés au défilé de célébration de la fête du travail, en s’en prenant à des militants de l’Untm. Pour protester contre cet empêchement considéré comme une entorse à la liberté syndicale, l’Untm a décidé de battre le pavé le 5 mai. La centrale syndicale dirigée par Siaka Diakité a remis au ministre de la sécurité une déclaration lui demandant des sanctions contre les policiers fauteurs de troubles lors de cette fête du travail 2011. Elle comprend un rapport des incidents : « un groupe de policiers déchaîné s’est attaqué à notre siège (bourse du travail) occasionnant des dégâts matériels, battant certains de nos responsables et mettant nues deux jeunes filles qui avaient du mal à cacher leur intimité sous les lambeaux de vêtements ». Selon lui, on est passé ce jour à côté du deuil.

Et tout cela en présence de neuf ministres. Les autorités devaient-elles restées inactives face à ce problème qui frise un drame ? La révocation du Directeur général de la Gendarmerie nationale et celle du Chef d’état Major de la Garde nationale, traduisent un sens ; et s’ils étaient de mèche avec le Directeur Général de la Police?

Ib, Koaci.com Bamako
 
 
7279 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login