Logo Koaci
 
 
 
Le prisonnier du Conteneur raconte son calvaire
 
::Koaci.com Libreville::

Félix Endamne Ayong, le conducteur emprisonné pendant près de trois heures par le conteneur Search conteneur qui s’est effondré sur son Pick-up, revient de loin. Il a accordé à nos confrères de la presse locale un entretien à sa sortie de l’hôpital ou il a passé la nuit.
Il à raconté son histoire, nous vous retraçons mot pour mot ses dires.
« Je m’appelle Félix Endamne Ayong, adjudant chef retraiténde la gendarmerie. J’ai 54 ans, puisque j’ai vu le jour le 24 juin 1956 à cocobeach » (petit village de l’estuaire du Gabon).

« Il faut préciser que ce véhicule ne m’appartient pas. C’est la propriété d’une dame habitant bikélé (un quartier périphérique de la capitale gabonaise Libreville) à qui je sers de chauffeur. En ce qui concerne les faits, ce lundi 4 janvier 2010, je revenais de l’aéroport ou je suis allé chercher le fils de la dame en question. En chemin, nous avons embarqué une dame qui travaille aussi du côté de l’aéroport et qui vit à Ntoum (une petite commune de l’estuaire la première province du Gabon).

Afin d’éviter les bouchons, j’ai décidé de passé par Nkembo, (un quartier du premier arrondissement de Libreville) le carrefour saint-michel et la cité de la caisse. Mais à notre arrivée au niveau du rond-point de Nkembo, nous nous sommes retrouvés coincés dans un grand embouteillage. Et c’est de là que nous avons été alertés par passants qui nous prévenaient qu’un conteneur Search conteneur était entrain de tomber sur nous.

Effectivement, ce conteneur Search conteneur n’a pas tardé à s’effondrer sur nous, du coté du conducteur. Donc de mon coté. C’est allé tellement vite que mes membres inferieurs se sont retrouvés bloqués par le volant, à cause du poids du conteneur. Pendant ce temps, mes deux passagers ont eu le temps de sortir du côté droit, avec l’aide des passants qui nous sont venus en aide. Moi je suis resté là de 16 heures à 19 heures.

Ce sont les sapeurs-pompiers qui, avec le concours de la grue de la garde républicaine, ont pu redresser le conteneur Search conteneur et retirer la voiture dont la carrosserie a été découpée pour pouvoir me sortir de cette prison de ferraille. J’avais déjà perdu connaissance. C’est à l’hôpital militaire où j’ai été acheminé que je me suis réveillé. Là-bas, j’ai été examiné par des médecins qui ont diagnostiqué un traumatisme au niveau de la cuisse droite et des contusions musculaires post-traumatiques. J’ai été gardé en observation toute la nuit. Maintenant, j’attends la suite.

Pour le Félix la suite « ce sont les enquêtes qui doivent être menées au sortir de cet accident Search accident de la circulation routière, puisque les médecins vont me délivrer un certificat médical pour que l’assurance puisse prendre le relais, pour m’indemniser ».

Quand à la rumeur sur sa mort à la suite de cet accident, il répond que « vu l’état dans lequel je me trouvais coincé dans le véhicule, ceux qui ont fait circuler cette rumeur n’avaient pas tort. Les gens n’avaient pas tort de penser au pire. Je tiens à préciser que je me porte bien et je rends grâce à Dieu ».
 
 
6151 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 07/01/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login