Logo Koaci
 
 
 
Sénégal: Un ancien ministre et haut responsable du parti au pouvoir déclare que «Macky Sall est pire que Yahya Jammeh»
 
Macky Sall et Yahya Jammeh Search Yahya Jammeh

©koaci.com-Vendredi 23 Mars 2018- Ancien ministre de Macky Sall Search Macky Sall qui a rejoint l’opposition depuis son départ du gouvernement, Thierno Alassane Sall Search Thierno Alassane Sall a déclaré, jeudi à Dakar, que l’actuel président du Sénégal est pire que Yahya Jammeh, a relevé KOACI.COM.

Yaya Jammeh-Macky Sall, c'est bonnet blanc, blanc bonnet. C'est ce qu'estime Thierno Alassane Sall, l'ancien ministre de l'Energie qui prenait part à la manifestation de l'Initiative pour des élections démocratiques (Ied) ce jeudi, dans la banlieue dakaroise.

"J'attire l'attention des Sénégalais. Que fait l'armée sénégalaise actuellement en Gambie. Ils avaient dit que nous allions aider la Gambie car Jammeh voulait voler les élections. Et pourtant, Macky fait actuellement la même chose que Jammeh", a déclaré l’ancien ministre de l’énergie.

L'appli KOACI Android avec les notifications en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

Poursuivant, l'ex patron des cadres de l'Alliance pour la République (Apr, pouvoir) argumente :
"Il fut une année en Gambie, où Jammeh avait enfermé de nombreux membres de l'opposition comme Ousseynou Darboe. Actuellement, il y a une partie de l'opposition dont la liberté est entravée et qui est sur le point d'être emprisonnée pour être éliminée des futures élections".

Décidément très en colère contre son ancien mentor, Thierno Alassane Sall Search Thierno Alassane Sall note que l’autre m trait entre Macky Sall Search Macky Sall et Yahya Jammeh Search Yahya Jammeh c’est leur manie de casser de l'opposant lors des manifestations.

« Ce qui le ressemble davantage à Jammeh, c'est qu'il compte sortir les forces de l'ordre pour neutraliser les opposants qui s'insurgeront contre cette réforme non consensuelle », déclare Thierno Alassane Sall Search Thierno Alassane Sall .

Le leader de la République des Valeurs, qui attaque la validation du parrainage par le chef de l'Etat, indique que c'est un moyen par lequel, le chef de l'Etat compte "éliminer des candidatures valables". Ce, "en faisant invalider des signatures au niveau du Conseil constitutionnel".

SDN, Dakar
 
 
10154 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 23/03/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login