Logo Koaci
 
 
 
Sénégal: Conséquences du Waxwaxett du Président: Un allié quitte BBY, des juristes pas d'accord avec Macky Sall
 
Macky Sall (Ph)

© Koaci.com – Mercredi 17 Février 2016  – c'est croire que les sénégalais n’ont droit qu'à des Présidents de la République qui se renient a chaque fois que non leur semble. Après Abdoulaye Wade, Macky Sall Search Macky Sall vient de faire son waxwaxett (reniement). D'ailleurs le changement de position du chef de l’État commence à faire des mécontents au pays de la Téranga.

Le chef de l'Etat a enfin édifié les Sénégalais sur la question du mandat présidentiel et sur la date de la tenue du Référendum. La Présidentielle se tiendra finalement en 2019 et le Référendum en mars 2016.

Une décision qui tranche d'avec l'engagement du chef de l'Etat de réduire son mandat en cours de 7 ans à 5 ans et qui pourrait lui valoir la sanction du peuple sénégalais. C'est du moins l'avis du président de la Raddho, Aboubacry Mbodj.

"Nous considérons que le président de la République n'est pas allé jusqu'au bout, de son engagement. Parce que l'avis du Conseil constitutionnel, comme son nom l'indique, est un avis non conforme, c'est différent d'une décision. Comme c'est différent d'une décision, c'est à lui que revient la primeur. Il peut poliment et respectueusement dire au Conseil : "J'ai reçu votre avis mais moi je respecte l'engagement auquel j'ai souscrit devant le peuple sénégalais et devant l'opinion internationale". Et c'est différent du référendum. Là, c'est le peuple qui, à son tour, va se prononcer sur l'engagement auquel il a souscrit de ramener son mandat de 7 à 5 ans et de se l'appliquer", a dit le président de la Rencontre africaine des droits de l'Homme (Raddho).

L'honorable député Imam Mbaye Niang lui est allé plus loin puisqu'il à tout simplement décidé de quitter la Coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY).

Une conséquence de la décision de Macky Sall Search Macky Sall de faire un mandat de 7 ans. En effet selon la Rfm le député Imam Mbaye a démissionné de Benno Bokk Yakaar. Il s’est aussi départi de toutes ses fonctions de membre du bureau de l’Assemblée nationale. Il devient ainsi un député simple.

D'un autre côté, des constitutionnalistes n’ont pas tardé à prendre le contrepied du Président Macky Sall Search Macky Sall qui a convoqué les dispositions de l'article 92 de la constitution pour motiver sa décision .

Selon le Pr Abdoulaye Dièye,, le chef de l’Etat doit trouver un autre argument et non pas convoquer l’article 92 de la Constitution pour parler d’obligation de respecter l’avis du Conseil constitutionnel refusant la réduction de son mandat.

« Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucune voie de recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles », a déclaré le Président Sall citant l’article 92 de la Constitution, afin de justifier sa décision de ne plus réduire son mandat, comme il s’y était engagé. Cela, parce que, dit-il, le juge constitutionnel le lui interdit.

Sauf que pour le Pr Abdoulaye Dièye, il n’en est rien. Car, cet avis n’entre pas dans le champ d’application de l’article 92 de la Constitution.

« Le Conseil constitutionnel rend des décisions et donne des avis, puisqu’il a aussi une fonction consultative. Ce sont ses décisions qui ne sont pas susceptibles de recours. L’avis qu’il vient de donner au président de la République, concernant la réduction de son mandat, et c’est juste un avis, ne lie pas le président de la République », a clamé le constitutionnaliste sur le plateau de la Tfm avant de soutenir que le Président Macky Sall Search Macky Sall « pouvait bien passer outre cet avis et réduire son mandat de 7 à 5 ans comme il l’avait promis ».

Déjà au Sénégal nombreuses sont les organisations politiques ou de la société civile qui se sont signalés contre la décision de Macky Sall Search Macky Sall de ne plus respecter sa promesse électorale. Ils promettent tous de faire face très prochainement à la presse pour marquer leur désaccord.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

KOACI.COM est à Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692/+221705799750 – ou sn@koaci.com
 
 
9039 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 17/02/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Zott
 
Macky Sall n'a pas le droit de modifier la durée de son mandat actuel. Il a été élu pour un mandat de 7 ans. Légalement, il ne peut ni le réduire ni l'augmenter. Par contre, il peut faire modifier le mandat présidentiel pour les prochaines. Et quiconque sera élu dans le futur se ...
Macky Sall n'a pas le droit de modifier la durée de son mandat actuel. Il a été élu pour un mandat de 7 ans. Légalement, il ne peut ni le réduire ni l'augmenter. Par contre, il peut faire modifier le mandat présidentiel pour les prochaines. Et quiconque sera élu dans le futur se conformera à la durée du nouveau mandat présidentiel...
 
 
Read more
See his contributions Kady 1
 
Le pouvoir est trop doux. Allons seulement...
 
 
 
See his contributions Zott
 
Il ne s'agit pas de POUVOIR trop doux ou de douceur de pouvoir. C'est une question de droit. Macky Sall n'a pas le droit de réduire la durée de son mandat, ni l'augmenter: Cest simple à comprendre, sauf pour les gens qui cherchent des histoires...
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login