Logo Koaci
 
 
 
Zimbabwe: Violences post-électorales, le chef de l'opposition nie toutes responsabilités
 
Nelson Chamisa

Click to enlarge
Zimbabwe: Violences post-électorales, le chef de l'opposition nie toutes responsabilités

© Koaci.com- Mardi 27 Novembre 2018 –Le chef de l 'opposition au Zimbabwe, Nelson Chamisa, a décliné toute responsabilité dans la mort de six personnes lors de violences qui ont suivi l’ élection du Président Emmerson Mnangagwa en Août dernier .

Interrogé par une commission chargée d’enquêter sur les violences post-électorales , Nelson Chamisa, à la tête du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), a nié que les victimes aient été attaquées par ses partisans, le 1er Aôut .

"La violence ne fait clairement pas partie de notre ADN. Mes mains sont propres, ma conscience est claire, mon coeur est pur", a-t-il assuré.

Pour Nelson Chamisa Search Nelson Chamisa , les membres du MDC qui avaient été arrêtés ce jour-là n'avaient pas participé aux manifestations, mais s'efforçaient de compiler les résultats du vote du 30 juillet.

Mise sur place par le Président Mnangagwa, la commission a trois mois pour rendre ses conclusions.


Le 1er Aôut ,six personnes avaient été tuées et plusieurs blessées dans des affrontements avant la proclamation de l'élection contestée d'Emmerson Mnangagwa dès le premier tour, avec 50,8% des suffrages contre 44,3% pour M. Chamisa.

Ce jour là , l’armée a ouvert le feu sur des militants du Mouvement pour le changement démocratique (MDC),qui exigeaient la publication des résultats de la présidentielle et des législatives .


KOACI
 
 
4805 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 27/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login