Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le ministère de la santé engage la lutte contre les cliniques privées clandestines, des établissements fermés
 

Côte d'Ivoire : Le ministère de la santé engage la lutte contre les cliniques privées clandestines, des établissements fermés

 
 
 
 11516 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 04 janvier 2019 - 08:11

Les agents du ministère lors du contrôle jeudi Abidjan-

© koaci.com – Vendredi 04 Janvier 2019 - Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a engagé depuis ce jeudi une lutte contre les cliniques privées clandestines, a-t-on appris auprès de la tutelle.

C’est à  travers la Direction des Etablissements et de la Profession Sanitaire (DEPS) qu’une visite inopinée a été effectuée dans des cliniques privées d’Abidjan.

« Cette action contre la prolifération des cliniques privées clandestines vise à  lutter contre la mauvaise qualité de soins offerts aux populations dans ces officines de santé », a-t-expliqué.

Elle vise également à  amplifier le combat pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

« Il s’est agi au cours de ces visites inopinées, de faire un contrôle administratif et technique », poursuit-on.

Toutes les structures épinglées ce jour on fait l’objet d’une mise en demeure, d’une convocation pour certaines et une fermeture pour d’autres, a informé le ministère de la santé et de l’Hygiène Publique.

Conduite par le professeur Acka Joseph, directeur de cabinet du ministre AKA AOUELE, la délégation a visité au pas de course trois communes du district d’Abidjan (Adjamé, Port Bouët et Cocody). Pour cette journée, c’est plus d’une dizaine de structures sanitaires qui ont été visités.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique entend par cette opération rassurer les populations quant à  sa volonté de collaborer qu’avec les promoteurs d’établissements privés sanitaires respectant les normes établies par la Direction des Etablissements et de la Profession Sanitaire (DEPS), tout en affichant sa volonté d’assainir le secteur de santé privé en Côte d’Ivoire, souligne-t-on.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria: La CAN remontée contre la conférence sur la sorcellerie
 
 
Nigeria: La CAN remontée contre la conférence sur la sorcellerie
Société
 
Niger: 60 ans après son indépendance, le Niger va changer son hymne na...
 
 
Niger: 60 ans après son indépendance, le Niger va changer son hymne national
RDC: Un ministre provincial écope de 10 ans de prison après le meurtre d'un médecin
Société
RDC: Un ministre provincial écope de 10 ans de prison après le me...
Congo (RDC) il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire: Les inscriptions pour la soutenance de rapport de stage du BTS  2019, seront ouvertes à compter de ce vendredi
Société
Côte d'Ivoire: Les inscriptions pour la soutenance de rapport de...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Mali: Attaque dans l'est,13 nouveaux corps des soldats maliens découverts, le bilan monte à 43 morts
Société
Mali: Attaque dans l'est,13 nouveaux corps des soldats maliens dé...
Mali il y a 4 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le ministère de la santé engage la lutte contre les cliniques privées clandestines, des établissements fermés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
15565
Bonne initiative. Ce n’est pas trop tôt. Il en va de la vie de tous nos concitoyens. Il faut sévir dans ce sens. Combien de nos frères et sœurs n’ont-ils pas perdu la vie a cause de ces officines de la mort ? Il faut avancer… (Bon, certainement que les frontistes aigris et gueulards trouveront à  redire. Pourtant ce sont eux les premiers opérateurs de ces cliniques)…
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Oboba
"cette action contre la prolifération des cliniques privées clandestines vise à  lutter contre la mauvaise qualité de soins offerts" il y a quelque chose que je ne comprends pas, c'est une lutte parce qu'elles sont sont clandestines et pas déclarées ou parce que les soins y sont de mauvaises qualités. Son explication porte à  confusion. Il faut tout simplement les fermer les officines clandestines point , j'espère que c'est ce qu'il pense.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
C'est une bonne chose. De toute façon, les pro-Ouattara ont toujours des papiers officiels quelque-soit la qualité de leur service/entreprise, et les procédures ne mèneront nullepart, donc seuls les escrocs non-pro-Ouattara seront touchés. La routine quoi.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement