Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : Présidentielle 2019, la présidence défend Buhari contre Obasanjo
 

Nigeria : Présidentielle 2019, la présidence défend Buhari contre Obasanjo

 
 
 
 7744 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 janvier 2019 - 14:39

Buhari et Obasanjo

© koaci.com– Lundi 21 Janvier 2019 – La présidence nigériane a réagi suite à  l'attaque du gouvernement du Président Muhammadu Buhari par l'ancien Président Olusegun Obasanjo et lui a souhaité un prompt rétablissement.

Dans une déclaration rendue publique dans la soirée d’hier dimanche, Garba Shehu, le porte-parole de la présidence nigériane a déclaré à  l’adresse de Obasanjo que c’est un ultime zèle de la part des politiciens désespérés qui ne peuvent pas jauger le Président politiquement et ont recours au subterfuge.

Cette réaction est survenue quelques heures après que Obasanjo ait prononcé un discours sur « l'état de la nation» en attaquant l'administration de Buhari. La présidence a répliqué en trois mots « Prompt rétablissement bientôt».

Dans sa réaction, la présidence a écrit que « Notre premier message à  l'ancien Président est qu'il a besoin d'un bon médecin pour bien se soigner et lui disons : Prompt rétablissement bientôt ». Et la présidence de poursuivre que « Comme il a été répété à  maintes reprises à  son sujet, le chef Obasanjo qui a quitté ses fonctions en 1979, n'a jamais laissé les mains libres à  tous les dirigeants s successifs du pays , y compris celui qu'il a personnellement choisi contre toutes les règles connues établies par le parti et l'a placé au poste de Président ».

A propos de la lutte contre la corruption au Nigeria, la présidence a estimé que les propos de l'ancien Président contre les succès enregistrés par le gouvernement actuel ne sont que la preuve de la lutte acharnée que Buhari mène contre ce fléau.

La présidence a considéré la déclaration de 16 pages de Obasanjo, qui compare le Président Buhari au défunt Général Sani Abacha, un homme qu’il a redouté et qui l’a emprisonné en vertu de lois militaires, comme un fait impropre de la part d’un ancien Président du Nigéria.

Dans un autre registre mais toujours contre Obasanjo, Femi Adesina, le chargé de communication du Président Buhari a demandé à  l’ancien Président de dire aux nigérians si les élections avaient toujours été libres et équitables pendant son mandat.

La sortie de Obasanjo contre Buhari n’est pas un fait nouveau car on se souvient qu’il y a exactement un an, l’ancien Président a déclaré dans une lettre ouverte en janvier 2018 que l’actuel Président ne devrait pas se présenter une deuxième fois et qu'il était temps de "prendre un repos mérité".

Dans sa nouvelle déclaration, Obasanjo a accusé le Buhari de complots visant à  frauder les élections générales de février et à  vouloir instaurer une présidence similaire à  celle de Sani Abacha, l’ancien chef de la junte militaire qui a dirigé le Nigeria de main de fer entre 1993 et 1998.

Obasanjo et Buhari sont tous deux d'anciens généraux ayant accédé au pouvoir à  la suite de coups d'Etat dans les années 70 et 80, avant de devenir des Présidents démocratiquement élus.

Enfin pour les élections générales en vue pour février 2019 au Nigeria, Buhari a renouvelé la promesse que les consultations électorales seront libres et équitables, comme promises à  la communauté internationale.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008