Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Vers la levée de la suspension d'interdiction  de vente du vin «Chà¢teau de France», des liqueurs «Calao», «Lord Jack» et «Pastis de Marseille 45»
 

Côte d'Ivoire : Vers la levée de la suspension d'interdiction de vente du vin «Chà¢teau de France», des liqueurs «Calao», «Lord Jack» et «Pastis de Marseille 45»

 
 
 
 7656 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 janvier 2019 - 08:58

© Koaci.com – Jeudi 31 Janvier 2019 – Le Vin et Sangria de marque commerciale « Chà¢teau de France », les liqueurs de marque commerciale « Calao », « Lord Jack » et « Pastis de Marseille 45 », ont été interdits de vente sur tout le territoire national le 15 janvier dernier.

Cette décision ferait suite aux manquements observés en matière d’hygiène et de salubrité.

Le ministère du commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, a donc procédé à  la fermeture provisoire des entreprises MIB et MIBEM fabricant lesdits produits.

Le ministre Souleymane Diarrassouba, y a effectué une visite de terrain mercredi, pour constater l’évolution des normes en matière d’hygiène et de salubrité.

Selon ce dernier, le nécessaire a été fait et salué les efforts consentis par les dirigeants de MIB et de MIBEM qui ont désormais des installations qui respectent les normes en matière d’hygiène et de salubrité.

Il a promis que, qu’incessamment, des décisions seront prises pour que ces sociétés puissent reprendre leurs activités en toute tranquillité, pour le bonheur des consommateurs et surtout pour préserver les 200 emplois directs.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria: Déporté de Dubaï, il met fin à ses jours
 
 
Nigeria: Déporté de Dubaï, il met fin à ses jours
Société
 
Côte d'Ivoire: Les journées portes ouvertes de la Gendarmerie National...
 
 
Côte d'Ivoire: Les journées portes ouvertes de la Gendarmerie Nationale reportées
Côte d'Ivoire: Un inspecteur par intérim « vend » le stagiaire à 50 mille FCFA et majore les frais d'examen
Abonnés
Côte d'Ivoire: Un inspecteur par intérim « vend » le stagiaire à...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Côte d'Ivoire: Yopougon, après les démolitions place à la reconstruction du cadre de vie
Société
Côte d'Ivoire: Yopougon, après les démolitions place à la reconst...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté par des policiers
Société
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté...
Kenya il y a 6 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Vers la levée de la suspension d'interdiction de vente du vin «Chà¢teau de France», des liqueurs «Calao», «Lord Jack» et «Pastis de Marseille 45»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Mr le ministre nous comprenons votre point de vue et la sauvegarde d'emplois est importante a défaut d'en créer mais cette entreprise doit servir d'exemple pour bien d'autres qui font pareil. L'hygiène est importante pour toute entreprise qui pense desservir un marché plus grand. Qu est ce qui vous fait croire que ces gens là  (si avide du profit aux détriments des standards pour leurs travailleurs et la clientèle qu'ils servent ) ne reprendront pas leurs pratiques précédentes d'ici quelques mois ? Au besoin passez leur le message que la prochaine inspection sanitaire non-concluante signifiera fermeture pour une période plus longue ou cessation d activité. En tous cas nous autres nous tirerons le chapeau si un contrôle sanitaire s'opère dans les entreprises et espace de consommation un peu plus souvent ( nos marchés y compris sous le contrôle des mairies) en collaboration avec le ministère de la salubrité. Parfois les petites choses aident à  rehausser l'image
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
labo cophy
C'est bien de leur permettre de reprendre les activités cependant une sanction pecunière serais judicieuse et leur permettra de ne plus recommencer.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
5390
On a de véritable irresponsables à  la tête de notre pays. Comment des gens qui ont mis en danger la vie de milliers de personnes au vu des images insoutenables qui nous a été donner d'observé ne fasse pas l'objet de poursuites judiciaires? Comment peut on se soucier de deux cent emplois qui ont contribuer à  tuer les ivoiriens à  petit feu au detriment du droit à  la justice des ivoiriens? A t- on mesurer l'impact de la saleté qui nous été donner de voir sur les consommateurs durant ces nombreuses années de production? Sans aucune enquêtes, sans vérification sanitaire du contenu des bouteilles deja sur le marché, le ministre bidon envisage d'autoriser l'ouverture de ces sociétés parce qu'elles ont passé un coup de balai ou un coup jeton.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement