Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Indemnisation des victimes des crises, un président affirme qu'un réseau de faussaires installé à  la Préfecture de Duekoué met en mal le processus
 

Côte d'Ivoire : Indemnisation des victimes des crises, un président affirme qu'un réseau de faussaires installé à  la Préfecture de Duekoué met en mal le processus

 
 
 
 8685 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 13 février 2019 - 10:25

Olivier Ziahi 



© koaci.com - Mercredi 13 Février 2019 -Les attaques du Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire ( CVCI) contre la ministre de la Solidarité ne plaisent pas aux autres associations de victimes.


Depuis quelques jours ils multiplient les sorties et sont toutes dirigées contre Issiaka Diaby devenu l’homme à  abattre. 


Après l’imam Diaby Al Mamy hier, c’était au tour du Président de la Coordination des personnes déplacées internes de Duekoué, de régler ses comptes avec celui qu’il dit connaître très bien pour les torts causés aux victimes de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. 


 
Olivier Ziahi a annoncé à  la presse qu’il est surpris que Issiaka Diaby se présente aujourd’hui comme un président de victimes de la crise et parle de l’indemnisation des victimes de Duekoué. 


«Issiaka Diaby n’est pas une victime, en 2016, il était à  l’Ouest et a mis sur pied un réseau de faussaires, » a déclaré le Président de la Coordination. 


Selon lui, le Président du CVCI est un commerçant de victimes et la ministre Mariétou Koné a découvert ses supercheries en lui fermant les portes du ministère. 


Il a affirmé que M. Diaby complote avec des agents de la préfecture de Duekoué, raison pour laquelle, la ministre s’appuie désormais sur les chefs pour l’indemnisation des victimes.
« Il a installé un réseau de faussaires à  la Préfecture de Duekoué, » a révélé le Président de la Coordination. 


Olivier Ziahi a mentionné que ce procédé est payant parce que l’indemnisation des victimes de Duekoué a démarré et se déroule bien à  l’Ouest.


 
Par ailleurs, il est convaincu que le Président du CVCI est dans une logique de départ de la ministre pourtant elle maîtrise le dossier des victimes à  l’Ouest. 


Le Président de la Coordination a indiqué que sa structure comprend 25503 victimes internes qui attendent d’être indemnisées. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Transport public, à partir du 1er mars, la SOTRA met...
 
 
Côte d'Ivoire :  Transport public, à partir du 1er mars, la SOTRA met fin aux tickets dans les navettes, les wibus et les express
Société
 
Côte d'Ivoire: Adjouffou, avant le déguerpissement, les populations li...
 
 
Côte d'Ivoire: Adjouffou, avant le déguerpissement, les populations libèrent le site
Côte d'Ivoire: BTS session 2020, les inscriptions seront ouvertes en ligne le lundi prochain
Société
Côte d'Ivoire: BTS session 2020, les inscriptions seront ouvertes...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Côte d'Ivoire: Bouaké, cachés aux abords de sa concession, des bandits armés attaquent une restauratrice
Société
Côte d'Ivoire: Bouaké, cachés aux abords de sa concession, des ba...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Afrique du Sud: L'armée abandonne ses poursuites contre une femme officier qui refusait de retirer son foulard islamique
Société
Afrique du Sud: L'armée abandonne ses poursuites contre une femme...
Afrique du Sud il y a 14 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Indemnisation des victimes des crises, un président affirme qu'un réseau de faussaires installé à  la Préfecture de Duekoué met en mal le processus
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SIMONDIDI
Quand dans les plaisanteries en Europe, nos amis zaïrois nous disaient qu'un ivoirien ne voit rien, ne comprend rien et ne connaît rien c'est pourquoi ils ont vendu leur pays, je trouvais cette plaisanterie de mauvais goût. Malheureusement, dans la réalité ils avaient raison. Aujourd'hui, à  écouter le raisonnement de beaucoup de gens se disant ivoiriens parce qu'en Côte d'Ivoire on ne sait plus qui est ivoirien et qui ne l'est pas, je suis surpris mais pas étonné. Monsieur Issiaka dit que le Directeur de Cabinet de Madame le Ministre lui a révélé qu'il n'y a pas de victimes du prétendu charnier de Yopougon parce que c'est un montage du RDR et la presse française. Au lieu de démentir Issiaka avec des arguments solides, les gens cherchent à  le montrer comme escroc. Mais vous dites que cela fait des années qu'il fait le métier d'escroc des victimes, pourquoi les victimes ne l'ont pas dénoncé? Pourquoi vous, ses collègues d'associations de victimes, ne l'avez-vous pas dénoncé? Chers amis, votre comportement cache autre chose. Peut-être ce que Monsieur Issiaka dit contient une part de vérité parce que le cabinet de Madame le Ministre n'a pas réagit. Que Dieu protège la Côte d'Ivoire et ses pauvres ivoiriens.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Simondidi, le soit disant "charnier de Yopougnon", il ya belle lurette que les mantèrres émergents ont enterré le dossier eux-même, par Diagri Diabaté alors ministre de la justice. Et tu sais pourquoi ?. Parce que Soro, dans son livre "Pourquoi je suis devenu rebelle", a vendu la mèche sans s'en rendre compte, en écrivant qu'un enfant de 14 ans avec 10 balles dans le corps, a pu attendre les journalistes Français à  qui il a raconté ce qui s'est passé dans ce coin de yopougnon et qui en sont les auteurs de ce crime, avant de rendre l'à¢me. Même Superman ne fait pas mieux!!!!!!!!.Donc depuis l’apparition du livre de Soro, les mantèrres ne savaient plus ou se mettre et ordre a été donné à  Diagri, ministre, d'enterrer ce dossier et ne plus l'évoquer publiquement. Il n'y a que les mantèrres émergents de ce site, et Diaby pour l’évoquer, moutons qu'ils sont. Pire, Diaby a même reçu la prouesse de trouver 350 victimes????.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement