Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Opération Épervier, un ancien ministre et son épouse entendus au TCS
 

Cameroun : Opération Épervier, un ancien ministre et son épouse entendus au TCS

 
 
 
 10354 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 17 février 2019 - 12:53

Edgard Alain Mebe Ngo'o (Ph) 



© koaci.com – Dimanche 17 février 2019– Edgard Alain Mebe Ngo ancien ministre délégué à  la présidence chargé de la défense (Mindef) et son épouse ont été entendus jeudi dernier au Tribunal Criminel Spécial (TCS).

Pendant plusieurs heures, l'ancien membre du gouvernement camerounais a été interrogé sur des opérations financières liées à  l'achat du matériel et des équipements militaires alors qu'il était en charge du ministère de la défense.

L'ex Mindef et son épouse sont soupçonnés de malversations financières dans le dossier de l'achat des équipements militaires chez Magforce.

D'autres personnages proches de l'ancien ministre sont cités : Le Lieutenant- colonel Mboutou, son 'homme de main Maxime Mbangue présenté comme le cerveau de l'affaire.

L'homme d'affaires Franco- italien Franquetti et le banquier camerounais Menye Victor Directeur général adjoint (Dga) de la Société camerounaise des banques (SCB).

Ce dernier ami très proche de l'ex - Mindef, est accusé d'avoir facilité et couvert toutes les transactions financières opérées au Maroc, en Turquie, en France, aux États-Unis et en Chine.

Réseau

24 heures avant, Mboutou et Mbangue étaient entendus par les enquêteurs. Et, Vendredi dernier, les enquêters ont entendu le contre- Amiral.

De source introduite koaci a appris que de forts soupçons pèsent sur plusieurs officiers de l'armée camerounaise qui auraient perçu des rétro-commissions dans le cadre de l'achat des équipements miliaires.

Plusieurs autres dossiers gérés par l'ancien ministre de la défense sont également sur la table des enquêteurs c'est le cas de la digue de Maga à  l'Extrême-Nord.

Dans ce dossier de l'Epervier ((opération d'assainissement des mœurs dans la gestion de la chose publique),l'ancien homme fort du régime Biya n'est pas seul à  être inquiété. Son épouse l'est également avec le marché de réfection de la Délégation générale de la sûreté nationale (DGSN, quartier général de la police Camerounaise).

Lire aussi : https://www.koaci.com/cameroun-operation-epervier-puissant-ministre-attendu-tribunal-criminel-special-127828.html



Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008