Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Deux syndicats annoncent une «marche verte» jeudi pour protester contre l'arrestation de deux enseignants accusés de «troubles politiques»
 

Côte d'Ivoire : Deux syndicats annoncent une «marche verte» jeudi pour protester contre l'arrestation de deux enseignants accusés de «troubles politiques»

 
 
 
 11577 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 février 2019 - 09:43

Vue de la conférence de presse mardi à  Abidjan (ph KOACI)


© koaci.com – Mercredi 20 Février 2019 - En réaction aux suspensions, aux révocations, et aux arrestations du porte-parole, de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), Johnson Kouassi Zamina et de son compagnon d’infortune Dadé Joël, présentés mardi devant un juge, les enseignants de l’Université Félix Houphouët Boigny qui observent une grève depuis le 4 février, ont décidé de durcir le ton.


Dr Koffi Kouablan Edmond, 1er Secrétaire général adjoint de la (CNEC) et Dr Yéo Kanabein Oumar, porte-parole du Collectif des enseignants-chercheurs et chercheurs (CODEC), ont co-animé une conférence de presse pour dénoncer les interpellations de leurs collègues, et annoncé une marche silencieuse, ainsi que le maintien de son mot d’ordre de grève.

Sur l’interpellation des deux syndicalistes, Dr Yéo Kanabein Oumar a estimé que leur arrestation « sonne comme le coup d’envoi de l’opération de musellements de la gente intellectuel » des universités publiques.

Il demande par ailleurs leur «libération immédiate et sans condition », l’annulation des mesures de révocation et suspension, ainsi que la mise en place d’un cadre de négociation et de discussion constructif afin de résoudre les problèmes urgents qui font blocage à  l’institution universitaire.

Pour Dr Koffi Kouablan Edmond , l’arrestation des syndicalistes, est un « but prémédité» par les autorités, qui veulent « atteindre vaille que vaille, en outre passant ses prérogatives».

La marche silencieuse dit «marche verte » projetée par les deux syndicats jeudi aura lieu au sein de l’Université Félix Houphouët-Boigny.

Les conférenciers ont indiqué que les marcheurs prendront le départ de devant le Centre de recherches architecturales et urbaines (CRAU) de l’université, en face de l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA) pour finir devant les locaux de la présidence de l’Université.

«Nous appelons tous nos collègues à  venir ce jeudi 21 février, massivement en toge ou en blouse blanche et en costume pour une marche silencieuse», ont lancé les syndicats.

A la question de savoir si cette marche a été autorisée, Dr Yéo Kanabein Oumar, a soutenu qu’en tant qu’acteurs des universités, les syndicats ont le droit d’organiser cette manifestation, car ils sont en milieu universitaire et dans les franchisses universitaires.

«Personne ne pourra nous en empêcher. Nous sommes dans les franchisses universitaires et en tant qu’acteurs des universités, nous avons le droit d’organiser cette manifestation. Ne nous faisons pas peur. N’ayons aucune crainte. Avoir peur, c’est se faire harakiri », a-t-il indiqué.

«Pour la marche de jeudi, tranquillisez vous, on va marcher et puis on va faire une déclaration», a ajouté l’enseignant.

Sur l’incarcération des deux fonctionnaires, l’avocat Koffi K. Edmond, a révélé que ses clients sont présentement en garde à  vue à  la Préfecture de police et sont accusés de « troubles politiques, troubles à  l’ordre public, de séquestration, de menaces et d’injures» et seront jugés dans 15 jours maximum.

Dr Koffi Kouablan Edmond, 1er Secrétaire général adjoint de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) a également révélé hier, que le professeur Abou Karamoko a refusé de signer les dossiers de ses camarades de la CNEC qui devraient se présenter au CAMES de l’année 2019

Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, fusillade autour de la RTI, peur panique chez...
 
 
Côte d'Ivoire : Bouaké, fusillade autour de la RTI, peur panique chez les riverains
Société
 
Côte d'Ivoire : Depuis Guiglo, des jeunes face au ministre Mamadou Tou...
 
 
Côte d'Ivoire : Depuis Guiglo, des jeunes face au ministre Mamadou Touré lancent, « Nous n'accepterons plus de nous faire manipuler »
Côte d'Ivoire : Bouaké, afin de s'adjuger la récompense de 10 millions fcfa, une cinquantaine de groupe à l'assaut de « Mon Gbonhii TFA »
Société
Côte d'Ivoire : Bouaké, afin de s'adjuger la récompense de 10 mil...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Burkina Faso : Six volontaires pour La Défense de la patrie tué lors d'un ratissage
Société
Burkina Faso : Six volontaires pour La Défense de la patrie tué l...
Burkina Faso il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Élection présidentielle au Pays, à Yopougon l'OIDH sensibilise sur la désinformation
Société
Côte d'Ivoire : Élection présidentielle au Pays, à Yopougon l'OID...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Deux syndicats annoncent une «marche verte» jeudi pour protester contre l'arrestation de deux enseignants accusés de «troubles politiques»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
JoelSarkozy
Le départ d Alassane serait mieux pour la résolution des problèmes de tous les ivoiriens. Et c'est ça qui sera fait dans les jours à  venir. Croyez moi chers Pro ado
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
audreyjosey2008
Le prao a un serieux probleme avec la democratie.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement