Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Secteur de l'hévéa, conflit entre deux sociétés, 500 femmes annoncent un sit-in devant le cabinet de la Première dame le 28 février prochain
 

Côte d'Ivoire : Secteur de l'hévéa, conflit entre deux sociétés, 500 femmes annoncent un sit-in devant le cabinet de la Première dame le 28 février prochain

 
 
 
 8936 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 février 2019 - 15:08


© koaci.com - Jeudi 21 Février 2019 -La crise qui oppose la société Tropical Rubber Côte d’Ivoire (TRCI) aux femmes, enfants et ayants droits des planteurs de la Société africaine pour la promotion hévéicole et l´industrialisation de caoutchouc (SAPHIC) n’est pas totalement résolue.


Femmes, enfants et ayants droits des planteurs de la SPHIC décident d’organiser, le 28 février prochain, un sit-in devant le cabinet de la première dame de Côte d’Ivoire sis à  Cocody.


Les 500 femmes annoncées à  la manifestation du 28 février prochain, entendent traduire toute leur gratitude à  Dominique Ouattara pour son rôle joué dans le règlement de ce conflit et partager avec elle les difficultés auxquelles, elles sont confrontées, précise un communiqué en notre possession. 


« Le refus du Directeur de la TRCI, de transmettre à  la médiation, les bilans d’activités de la TRCI, de 1995 à  2018, entrave gravement le travail de celle-ci. Nous mourons de faim et beaucoup de nos enfants désespérés ont décidé de prendre le chemin de l’immigration clandestine. Puisque nous avons pour la plupart perdu nos maris, » lit-on dans le document.

 
Dame Mobio Yapobié Eugenie, la Présidente des femmes de la SAPHIC soutient que ce sit-in est projeté afin d’obtenir une nouvelle intervention de la Première dame pour le déblocage de la situation des femmes.


Car, depuis 24 ans, c’est la première fois qu’un intérêt est accordé à  ce sujet.


Nous apprenions par ailleurs que c’est la deuxième fois que ces femmes feront le pied de grue devant le cabinet de l’épouse de Ouattara.


 
Il faut noter enfin que les veuves et orphelins des 390 planteurs décédés avaient dans le cadre de cette affaire avaient saisi la Banque mondiale, l´Union Européenne et le Parlement ivoirien pour son règlement. 


 
Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008