Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Présidentielle,Wade dénonce un simulacre d'élection et invite ses militants  boycotter le scrutin
 

Sénégal : Présidentielle,Wade dénonce un simulacre d'élection et invite ses militants boycotter le scrutin

 
 
 
 4237 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 février 2019 - 09:52

Abdoulaye WADE

©koaci.com- Vendredi 22 février 2019 –Au Sénégal, l’ancien Président de la République et Secrétaire Général National du Pds (opposition) Maitre Abdoulaye WADE ne votera pas le 24 février prochain jour du scrutin présidentiel. Dans une déclaration parvenue à  KOACI, Abdoulaye WADE demande à  Karim WADE et aux militants et sympathisants du Pds de poursuivre le combat "pour le report du scrutin de dimanche prochain".

« L'élection du 24 février 2019 est assurément une mascarade électorale. Elle est planifiée de longue date par Macky SALL qui, pour obtenir sa réélection, a modifié la constitution, la loi électorale, condamné, emprisonné et exilé des leaders politiques qui pouvaient valablement lui faire face et le battre dans une élection digne de ce nom. Le parrainage que Macky SALL a introduit dans le processus électoral apparait maintenant aux yeux de tous comme une opération machiavélique pour choisir les candidats qu'il pourrait accepter dans une élection qu'il a déjà  gagnée », a-t-il d’emblée déclaré.

Poursuivant, l’ex président de la République rappelle que depuis deux ans déjà , le PDS et ses alliés avaient exprimé dans un livre blanc portant sur le bilan des élections législatives de juillet 2017, en décidant de ne plus participer "…à  l'avenir à  aucune élection ou consultation (…) organisée et supervisée par un gouvernement de Macky SALL ; à  tout le moins, (ils s'opposeront) par tous les moyens à  toute tentative de Macky SALL d'organiser sur le territoire national une semblable mascarade".

Ainsi, note-t-il, « cet engagement du PDS et ses alliés a été repris par toute l'opposition regroupée au sein du Front de Résistance Nationale et du C25 qui s'est engagée non seulement à  s'opposer à  tout scrutin organisée par un ministre de l'intérieur partisan, mais aussi à  mettre en place dans tous les quartiers et villages des comités de résistance populaire chargés de défendre la démocratie et la liberté du citoyen de choisir ses représentants à  l'issue de scrutins transparents ».

Mais s’il en est ainsi, c’est que estime Abdoulaye Wade, « aujourd’hui, personne ne doute qu'un scrutin organisé par le gouvernement de Macky SALL, qui s'est évertué à  en exclure 22 des 27 candidats sélectionnés, manque totalement de sérieux tant les manquements et violations des droits et libertés sont manifestes ».

Estimant que leur candidat, Karim WADE librement choisi à  l'issue d'un congrès a été empêché par Macky SALL de se présenter au scrutin de ce dimanche 24 février alors qu'il a gagné toutes ses procédures à  l'international, il dit attendre avec confiance et sérénité le délibéré de la Cour de Justice de la CEDEAO.

« Le PDS n'a pas changé d'option et il ne saurait accorder quelque crédit à  un scrutin organisé dans ces conditions et ne se rendra pas complice d'un viol du suffrage des citoyens dont le "président" qui en sera issu n'aura assurément aucune légitimité et ne pourra jamais être reconnu. Il lance un appel solennel pour arrêter un processus qui ne peut que mener le Sénégal vers le chaos », dit-il, indiquant qu’il est encore temps d'entreprendre de larges consultations pour réinstaurer la nécessaire confiance préalable à  l'organisation d'une élection ouverte, juste, transparente et incontestable susceptible de permettre aux citoyens d'exprimer librement leurs choix.

« Dans ces conditions, il va de soi que je ne voterai pas le 24 février 2019 et je demande aux militantes et militants de notre parti, aux sympathisants, de ne pas participer à  ce simulacre d'élection. Je peux comprendre tous ceux qui parmi nous pensent qu'ils pourront défaire Macky SALL en soutenant un des candidats de l'opposition (Idrissa SECK, Ousmane SONKO ou Issa SALL), même si ce n'est pas la position du parti. Nous nous retrouverons après l'élection pour en faire le bilan et mieux armer notre parti », dit-il appelant des militants a poursuivre le combat.

Sidy Djimby Ndao , Dakar


Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Sénégal: Fronde au Pds, Oumar Sarr et Cie engagent la lutte et font de...
 
 
Sénégal: Fronde au Pds, Oumar Sarr et Cie engagent la lutte et font de graves révélations sur Karim Wade
Politique
 
Cameroun: Un évêque enlevé dans la région du Nord-Ouest
 
 
Cameroun: Un évêque enlevé dans la région du Nord-Ouest
Soudan:Le procès d'Omar El Béchir reporté au 31 Août, ses avocats réclament sa libération sous caution
Politique
Soudan:Le procès d'Omar El Béchir reporté au 31 Août, ses avocats...
Soudan il y a 6 heures
 
Sénégal: Décès d'Amath Dansokho à Dakar, Macky Sall salue «un grand combattant de la liberté»
Politique
Sénégal: Décès d'Amath Dansokho à Dakar, Macky Sall salue «un gra...
Sénégal il y a 6 heures
 
Zimbabwe: Un responsable du MDC arrêté pour ne pas avoir empêché une manifestation interdite
Politique
Zimbabwe: Un responsable du MDC arrêté pour ne pas avoir empêché...
Zimbabwe il y a 21 heures
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Sénégal : Présidentielle,Wade dénonce un simulacre d'élection et invite ses militants boycotter le scrutin
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKA BLAH
Ce "vieux-lion" sans dents et griffes...doit être mis aux arrêts .
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
profondeville
wad il est fort...c'est sa manière de soutenir l'un de ses nombreux fils, Sall macky......s'ils ne votent pas ca ne profite qu à  celui qui est au pouvoir......karim sera preparè pour 2024............Seul Sonko peut nous permettre tous les politiciens dans la poubelle.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
profondeville
permettre de jetter tous les politiciens dans la poubelle...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008