Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La Fesci craint le spectre de l'année blanche, écrit à  Ouattara et dit « non à  la politisation de l'école »
 

Côte d'Ivoire : La Fesci craint le spectre de l'année blanche, écrit à  Ouattara et dit « non à  la politisation de l'école »

 
 
 
 16014 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 mars 2019 - 17:20

Fulgence Assi et ses amis lors de la marche de la Fesci le 26 février 2019


© koaci.com – Mercredi 6 Mars 2019 – La fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) s’inquiète. La Fesci craint le spectre de l’année blanche en Côte d’Ivoire et dénonce la « politisation de l’école Ivoirienne ».

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l’Etat et transmise ce mercredi 6 mars 2019 à  KOACI, le premier responsable de la Fesci, Fulgence Assi sa souhaité qu’Alassane Ouattara s’approprie la question de l’éducation en évitant les « pièges de certains de ces collaborateurs ». Fulgence Assi déplore la radicalisation des positions de part et d’autre.

« Son Excellence, pendant que nous attendons des réponses à  cette crise, nous constatons la radicalisation des positions à  travers les différentes déclarations. Après notre analyse de la situation, nous constatons qu'en lieu et place des solutions, le gouvernement qualifie l'engagement de nos enseignants de revendications politiques. C'est le même langage lorsque nous syndicats d'élèves et étudiants posons les problèmes objectifs qui minent le système éducatif » peut-on lire dans sa lettre ouverte.

Le premier responsable de la Fesci qui craint le spectre de l’année blanche a appelé également à  l’organisation des états généraux du système éducatif ivoirien dans le but d'anticiper sur les crises.

Fulgence Assi qui a dénoncé la politisation de l’école ivoirienne a également demandé au chef de l’Etat la libération d’Aristide Ozoukou, un responsable d’étudiants arrêtés à  Lakota par des hommes cagoulés et qui est détenu à  la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Pour rappel, le mardi 26 février dernier, la Fesci a organisé sur l'ensemble du territoire national pour attirer dit-elle l'attention du gouvernement sur « la gravité de la situation et prendre l'opinion nationale et internationale à  témoin ».

Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Togo: Présidentielle 2020, appel de la CENI à candidature
 
 
Togo: Présidentielle 2020, appel de la CENI à candidature
Société
 
Togo: Dernier semestre 2019, bilan des suicides, assassinats et accid...
 
 
Togo:  Dernier semestre 2019, bilan des suicides, assassinats et accidents
Côte d'Ivoire: Un mort dans une bagarre entre un étudiant et un élève à l'ouest
Société
Côte d'Ivoire: Un mort dans une bagarre entre un étudiant et un é...
Côte d'Ivoire il y a 23 heures
 
Côte d'Ivoire: Voici la première femme gendarme commando du pays
Société
Côte d'Ivoire: Voici la première femme gendarme commando du pays
Côte d'Ivoire il y a 23 heures
 
Sénégal: Hausse du prix de l'électricité, vendredi de manifestations dans le pays pour avertir Sall
Société
Sénégal: Hausse du prix de l'électricité, vendredi de manifestati...
Sénégal il y a 1 jour
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La Fesci craint le spectre de l'année blanche, écrit à  Ouattara et dit « non à  la politisation de l'école »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
XIX
Moi je préfère mille « années blanches» à  des formations au rabais.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Eh dieu ado mélange tout lol la gesco qui a peur d une année blanche kiokiokiokio
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Il faut absolument que l'Etat change la tutelle de l'education national.on ne demande de la faire sortir du gouvernement mais elle doit changer de poste sinon d'ici 2 à  3 petit année on n'aura que des bétails au primaire et secondaire avec ses réformes non productifs
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ATTOS
XIX, qu'est ce qui te permet de faire un choix si simpliste? Les étudiants invitent l'état dont l'un des principaux rôles regaliens est d'assurer l'éducation de ses enfants et toi, tu prends aussi facilement un tel raccoursis. Dommage!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Allez parler à  vos professeurs microbes. Malgré tous les efforts consentis par le gouvernement, ils sont tous des millionnaires qui ne foutent rien. En plus, on leur paie des milliards chaque année en HC pour je ne sais quoi. Comme des capricieux ils vont jusqu'à  agir comme des microbes. Allez faire un tour dans la sous-région et vous verrez comment Ouattara vous saupoudre et vous gà¢té. S’il y’a année blanche, il faut PONCTIONNER les salaires.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
N'attendez plus rien du colérique haineux tribaliste et sectaire... il est devenu sourd et aveugle... il pense pouvoir tout acheter avec son argent... Même la presse.. certains commence même à  censurer... pffffffff pitiance
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
XIX
ATTOS, Non mon ami, ce n’est peut-être pas élaboré car le temps ne me le permets pas, mais ce n’est pas simpliste. Homologuer des années scolaires amputées de mois, ou même de quelques semaines conduit à  des formations au rabais et lorsque vous voyez les comparaisons des universités ivoiriennes avec celles des autres pays du continent Africain, je me parle même pas au niveau mondial, vous vous rendez compte que l’Ecole ivoirienne est un véritable désastre, imputable à  tous les acteurs, y compris , la FESCI.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement