Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Secouée par des allégations de favoritisme en son sein, la Beac dément
 

Cameroun : Secouée par des allégations de favoritisme en son sein, la Beac dément

 
 
 
 4944 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 mars 2019 - 21:13

Siège de la Beac à  Yaoundé (Ph)

© koaci.com- Jeudi 21 Mars 2019- La Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) dément les allégations de « favoritisme » en son sein relayées par un journal paraissant à  Yaoundé.

Les faits

Dans une publication du mercredi 20 janvier 2019, d’un article intitulé « le Gouverneur de la BEAC accusé de favoritisme au profit du Tchad » et d’un coup de gueule ayant pour titre « un traitement en faveur du Tchad ? », le journal « Eco Matin » a relayé dans ses colonnes la correspondance du directeur général de la société DNB International, soumissionnaire à  l’appel d’offres international ouvert N°13/BEAC/DGE-DIPG/AOIO/Tvx/2018, du 18 juillet 2018, pour la construction de l’immeuble devant abriter le futur centre de la BEAC à  Ebolowa dans le Sud du Cameroun.

« Ledit directeur général accusant la BEAC d’avoir dessaisi sa société de ce projet pour l’attribuer à  une entreprise tchadienne domiciliée au Soudan du fait de ses liens de parenté avec le gouverneur de la BEAC », dénonce la Banque centrale dans une note.

« La Société DNB n’a jamais été classée première que ce soit l’issue de l’évaluation technique, de l’analyse financière ou de l’analyse combinée. En outre, les procédures de passation de ce marché sont transparentes, et la décision d’attribution ne relève pas du gouverneur, tel que l’exigent les règles de procédure que nous vous faisons tenir dans les lignes ci-dessous », précise la Beac en guise de réaction.

« A la BEAC, il existe un code des marchés qui définit précisément les règles applicables à  la préparation, à  la passation et à  l’exécution des marchés. Ledit Code est un règlement Cemac référencé N°01/CEMAC/UMAC/CM/18. Il est accessible via le site web de la Beac», lit-on dans la note.

En effet, selon les dispositions du Code, tous les marchés à  partir d’un certain seuil font systématiquement l’objet d’un appel d’offres. Celui-ci peut-être national, régional, ou international. Il peut aussi être ouvert ou restreint. Pour chaque appel d’offres, une commission ad hoc est mise en place pour adopter le dossier d’appel d’offres, publier l’avis, recevoir les offres, évaluer et classer les soumissionnaires en fonction de leurs qualifications techniques et leurs offres financières.

Le rapport de la commission ad hoc est présenté au gouvernement de la BEAC, composé de six (6) personnalités ressortissants de chacun des pays membres de la Beac, à  savoir le gouverneur (Tchad), le vice-gouverneur (Cameroun), le secrétaire général (Gabon), le directeur général du contrôle général (République Centrafricaine), le directeur général de l’exploitation (Congo), et le directeur général des études, finances et relations internationales (Guinée Equatoriale).

Le gouvernement de la banque délibère et attribue le marché. Leur décision est formellement consignée dans un relevé des décisions ou points importants, dûment signé par les membres du gouvernement.

Procédure pour l’attribution du marché de construction de l’immeuble de la Beac à  Ebolowa.

Le marché de construction de l’immeuble de la future agence de la Beac à  Ebolowa (Sud) a fait l’objet de l’appel d’offres international ouvert portant le N°13/BEAC/DGE-DIPG/AOIO/Tvx/2018, du 18 juillet 2018, rappelle la Beac.

« C’est la commission ad hoc, mise en place par la décision du gouverneur n°047/GR/2018, du 03 juillet 2018, qui a adopté le dossier d’appel d’offres, publié l’avis, reçu les offres des soumissionnaires, évalué et classé les soumissionnaires selon leurs qualifications techniques et leurs offres financières », affirme le service de Communication de la Beac.

« Cette commission était présidée par un cadre de nationalité congolaise. Parmi les autres membres, il y avait des agents de nationalité camerounaise, centrafricaine, gabonaise et congolaise. Aucun membre n’était de nationalité tchadienne », insiste la note de la Beac.

Après publication de l’appel d’offres, douze (12) entreprises ont retiré des dossiers, neuf (9) ont fait une offre, dont sept (7) ont été jugées recevables par la commission. Les dossiers jugés recevables ont fait l’objet d’une évaluation technique par chaque membre de la commission ad hoc et des moyennes ont été dégagées pour chaque dossier.

Sur cette base, deux (2) entreprises soumissionnaires ont été éliminées pour n’avoir pas obtenu la note minimale de 65/100.

Les notes techniques se présentent comme suit :


1. Groupement BATI Service – MAN - OMNIUM 79,81/100 ;
2. China Shanxi Construction …………………...…...76,88/100 ;
3. ASQUINI-ENCORAD ……………………….……72,97/100 ;
4. AFCORP …………………………………...............70,97/100 ;
5. DNB International ……………………………...…..68,81/100 ;
6. ARAB CONTRACTORS ……………………….…59,75/100 ;
7. ERDEM YAPI INSAAT LTD STI ………..…….....63,69/100


L’analyse des bordereaux de prix a permis de faire un classement financier comme suit :


1. AFCORP ………………………………..............12 434 937 461 FCFA (100/100) ;
2. China Shanxi Construction………........................12 463 622 293 FCFA (99,8/100) ;

3. DNB International……………………………….12 487 977 815 FCFA (99,6/100) ;
4. ASQUINI-ENCORAD……………………………13 151 587 233 FCFA (94,6/100) ;
5. Groupement BATI Service – MAN – OMNIUM ..15 888 700 943 FCFA (78,3/100) ;

Il convient de mentionner que, dans sa lettre de soumission, DNB international avait indiqué un montant de 12 417 597 815 FCFA, mais la vérification du bordereau des prix avait plutôt donné un montant de 12 487 977 815 FCFA.

La combinaison des notes techniques et des notes financières a donné les notations globales suivantes :


1. China Shanxi Construction ……………………..86,05/100 ;
2. AFCORP …………………………………..............82,58/100 ;
3. ASQUINI-ENCORAD ……………………………81,62/100 ;
4. DNB International ……………………………..….81,13/100 ;
5. Groupement BATI Service – MAN - OMNIUM…79,21/100 ;

Ainsi, China Shanxi Construction a obtenu la meilleure note finale. Toutefois, la commission ad hoc, par la lettre N°055/CM/CGAM/2018 du 22 novembre 2018, avait sollicité l’avis technique de la Direction du Patrimoine et des Moyens Généraux (DPMG) par rapport aux prestations antérieures des différents soumissionnaires. En réponse, la DPMG, dans sa lettre N°1087/SG/DPMG/2018, du 28 novembre 2018, avait souligné son insatisfaction quant aux prestations en cours de la société China Shanxi Construction aux Services Centraux de la Beac à  Yaoundé (travaux de réhabilitation de la climatisation) et à  Bangui (construction du nouvel immeuble de la direction nationale). Par ailleurs, elle a indiqué que les sociétés AFCORP et DNB International n’avaient jamais travaillé pour la Banque.

Sous cette réserve, la Commission ad hoc a conclu son rapport en s’en remettant aux membres du gouvernement pour choisir l’entreprise à  retenir. Le rapport de la commission ad hoc a été examiné par le Gouvernement de la Banque lors de sa réunion N°4 du 20 février 2019.

Fort des conclusions du rapport, le Gouvernement de la Beac a disqualifié la société China Shanxi Construction.

A l’unanimité, il a attribué le marché de construction de l’immeuble de la future Agence de la Beac à  Ebolowa à  la société AFCORP. Celle-ci était classée en 2ème position, avec une offre financière de FCFA 12 434 937 461, soit FCFA 53 040 354 de moins que l’offre financière de la société DNB International, classée en 4ème position.

Par ailleurs, le relevé des décisions ou points Importants de la réunion N°04 du gouvernement, du 20 février 2018, attribuant le marché à  la société AFCORP a été signé par tous les membres du gouvernement sans exception, à  savoir :

- Le gouverneur, Abbas Mahamat Tolli, tchadien ;
- Le vice-gouverneur, Dieudonné Evou Mekou, camerounais ;
- Le secrétaire général, Désiré Guedon, gabonais ;
- Le directeur général du contrôle général, Marius Feimonazoui, centrafricain ;
- Le directeur général de l’exploitation, Cédric Ondaye Ebauh ;
- Le directeur général des Etudes, finances et relations internationales, Ivan Bacale
Ebe Molina, équato-guinéen.

Cette décision du gouvernement a fait l’objet d’une publication sur le site internet de la Beac, sous la signature du président de la commission ad hoc, de nationalité congolaise.


Sur la base de ce qui précède, il apparaît que les procédures qui ont été suivies pour l’attribution du marché de construction de l’immeuble de la future Agence de la Beac à  Ebolowa (Cameroun) à  la société AFCORP sont transparentes et rigoureuses, obéissant au cadre général de gestion des marchés à  la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac).

Selon la Beac, en aucune manière Monsieur Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la banque, n’a usé de son influence pour changer le cours des décisions sur ce dossier.

Koaci Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement