Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Encore un redoutable «général» séparatiste tué  dans une opération militaire
 

Cameroun : Encore un redoutable «général» séparatiste tué dans une opération militaire

 
 
 
 5099 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 mars 2019 - 07:22

Armée camerounaise

© koaci.com- Jeudi 21 Mars 2019- Ayeke, présenté comme un « général » chez les combattants séparatistes a été tué jeudi matin dans une opération menée par le Bataillon des Troupes Aéroportées (Btap) dans le Sud-ouest.

La nouvelle de la mort du redoutable chef séparatiste a fait le tour d’internet produisant de la joie chez les internautes camerounais.

L’armée a confirmé jeudi soir à  Koaci, la mort du chef de guerre séparatiste.

« Ayeke a été tué dans le cadre d’opérations spéciales », a déclaré le colonel Cyrille Serge Atonfack Guemo chef de la division communication de l’armée camerounaise interrogé par Koaci.

« Ayeke était très sanguinaire. Il tuait les forces de l’ordre et arborait leur tenue pour incendier les écoles les hôpitaux et commettre des forfaits », témoigne un déplacé de la crise anglophone.

Selon d’autres informations, Ayeke est mort en compagnie de trois de ses fidèles.

Après Field Marshall présenté également comme un redoutable combattant séparatiste mort au Nigeria le 8 janvier 2019 où il s’était enfui suite à  l’attaque de son camp le 28 décembre 2018, c’est Ayeke commandant en second qui avait pris le commandement des « Red Dragons ».

Opérations spéciales

L’armée camerounaise a lancé des opérations d’envergure dans le Lebialem bastion des séparatistes dans le Sud-ouest.

Plusieurs autres localités de la région du Sud-ouest, -secouée depuis plusieurs jours par une vague d’enlèvements avec demandes de rançons, tous revendiqués par les séparatistes-, sont également ciblées pour ces opérations spéciales de l’armée camerounaise.

Plusieurs morts sont à  déplorer chez les séparatistes armés qui tombent dans les combats, selon le chef de la communication de l’armée camerounaise.

La disparition du « général » Ayeke après les décès des redoutables « généraux » Ivo, Field Marshall et Amigo, pourrait porter un sérieux coup à  la lutte armée des sécessionnistes.

Le déploiement des forces militaires camerounaises s’est intensifié pour pacifier les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest après les menaces du président Biya qui a appelé les séparatistes à  déposer les armes.

« A ces entrepreneurs de guerre, qui mettent à  mal notre unité nationale et prônent la sécession, il faut qu’ils sachent qu’ils se heurteront non seulement à  la rigueur de la loi, mais aussi à  la détermination de nos forces de défense et de sécurité. (…) Je leur lance un appel à  déposer les armes et à  retrouver le droit chemin», avait lancé Biya le 6 novembre 2018 lors de sa prestation de serment.

Lire aussi : http://www.koaci.com/cameroun-prestation-serment-paul-biya-pare-pour-diriger-plus-124855.html

Malgré ces appels à  la trêve et le fort déploiement de l’armée, la situation sécuritaire est toujours préoccupante dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest où les enlèvements de personnes se poursuivent.



Armand Ougock, Yaoundé

-Joindre la rédaction camerounaise de koaci.com à  Yaoundé: (+237) 691 15 42 77 ou cameroon@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008