Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abidjan, le processus de vérification de la 2ème phase d'indemnisation des victimes des déchets toxiques démarre le 6 et prend fin le 18 avril
 

Côte d'Ivoire : Abidjan, le processus de vérification de la 2ème phase d'indemnisation des victimes des déchets toxiques démarre le 6 et prend fin le 18 avril

 
 
 
 10157 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 31 mars 2019 - 22:07

© koaci.com - Dimanche 31 Mars 2019 -En prélude à  une « imminente » indemnisation des victimes des déchets toxiques à  Abidjan, le programme de contrôle et de validation des listes de code personnalisé pour les puces sera publié à  partir de lundi.

Le Président de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (CNVDT-CI), Claude Gohourou, a donné hier, la bonne nouvelle aux victimes au cours d’un giga meeting à  Vridi cité, dans la commune de Port-Bouet.

Selon le calendrier établi, les victimes concernées par la première indemnisation sont invités à  déposer leurs dossiers au siège de la CNVDT-CI dès lundi.

Claude Gohourou a annoncé aux victimes qui ont effectué le déplacement que les vérifications des personnes concernées par la deuxième phase de l’indemnisation démarreront le 6 avril prochain pour s’achever le 18 du même mois.

Selon le calendrier, les vérifications se feront du 6 au 7 à  Koumassi, du 9 au 10 à  Vridi, du 11 au 12 à  Locodjro, du 13 au 14 à  Cocody, le 16 au HMI, le 17 à  Treichville et enfin le 18 à  la SIR.

Il a rassuré les 224 mille victimes concernées par cette deuxième phase d’indemnisation que l’opération est quasi gratuite.

«Les documents à  produire sont la carte CNS, la carte d’identité, la lettre de constitution des avocats, et la fiche du code personnalisé. Pour avoir son nom validé dans la base de données. Après ce processus un rendez vous sera donné aux victimes » a expliqué Claude Gohourou.

Le Président du CNVDT-CI a assuré les victimes, qu’une partie de l’argent destinée à  leur indemnisation « est déjà  à  Abidjan » et est logée dans une banque de la place.

En guise de conclusion, Claude Gohourou a présenté aux victimes sa formation politique, le parti écologique de Côte d’Ivoire, et a annoncé la sortie prochaine d’un livre qu’il a écrit pour dire sa part de vérité sur l’histoire des déchets toxiques.


Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement