Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 73ème anniversaire, les anciens lancent les « Mercredis du PDCI-RDA », le Pr Grah Mel, affirme que le RHDP aurait absorbé le parti, si Bédié avait accepté le parti unifié
 

Côte d'Ivoire : 73ème anniversaire, les anciens lancent les « Mercredis du PDCI-RDA », le Pr Grah Mel, affirme que le RHDP aurait absorbé le parti, si Bédié avait accepté le parti unifié

 
 
 
 11953 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 avril 2019 - 23:37


© koaci.com -- Mardi 9 Avril 2019--Le Professeur Frédéric Grah Mel a animé une conférence à  l’occasion de la célébration des 73 ans du PDCI-RDA autour du thème : «Le PDCI-RDA, hier, aujourd’hui et toujours ».


Dans son exposé, le conférencier a instruit les militants, les jeunes en particulier, de l’histoire du PDCI-RDA, sensibilisé l’auditoire aux contraintes et aux exigences d’un parti de l’opposition que le PDCI-RDA est devenu entièrement aujourd’hui.


Il a enfin, dégagé les leçons qui conduisent au renouveau et aux victoires nouvelles.


Le conférencier a affirmé que pour le scrutin de 2020, l’expérience du PDCI-RDA de la gestion des affaires et des hommes, les leçons à  tirer de l’histoire récente de la Côte d’Ivoire et la situation sociale actuelle devraient pouvoir lui donner les éléments d’une offre politique séduisante. 


«Le PDCI-RDA a tous les atouts pour représenter en 2020 une alternative crédible, si et seulement si la compétition est loyale et apaisée. Il a tous les moyens pour réussir s’il parvient à  introduire dans ses perspectives une ambition affirmée et dans ses pratiques une rigueur, une organisation et une vision adaptée aux problématiques du temps, » a déclaré le Professeur Grah Mel.


Il estime que la présence effective sur le terrain peut seule assurer au PDCI-RDA la connaissance des problèmes des populations et la garantie de leur adhésion.


«Je pense à  la clarification de la position du parti par rapport à  des visiteurs de Daoukro qui ont leurs histoires spécifiques, parfois parallèles à  l’histoire du PDCI-RDA, leurs ambitions personnelles, légitimes au demeurant, et leurs propres projets qu’ils défendront pour eux et non pour le PDCI-RDA. Comment ne pas nous souvenir ici de cette formule de Philippe-Grégoire Yacé, assurant qu’ « en politique c’est comme au football, on ne fait pas la passe à  l’adversaire » ? Je pense encore aux stratégies de mobilisation des ressources que le parti doit inventer pour compenser les déficits budgétaires auxquels l’exposent déjà  et l’exposeront plus gravement encore les rigueurs de son statut d’opposant. Je pense enfin à  la rédaction d’un projet clair, structuré, cohérent, sans lequel il est difficile, pour ceux qui considèrent le parti de l’extérieur, de lui accorder du crédit, ne sachant pas ce qu’il veut et ce qu’il offre aux Ivoiriens et au monde, » a expliqué le conférencier.


Abordant la question de la disparition du PDCI-RDA dans le parti unifié, il a avoué que, si ce projet s’était concrétisé, il se serait agi d’une fusion absorption pour le moins perfide.


Selon lui, le PDCI-RDA aurait renoncé à  sa raison sociale si pleine de signification pour vous ses militants et aurait renoncé à  son histoire si utile pour tous les Ivoiriens.


 
«Il aurait renoncé à  son patrimoine si enviable et si envié de tous. Et il aurait consenti ce dépouillement, cette immolation, sans espérer en contrepartie la moindre rémunération, comme peut le laisser comprendre le refus de lui concéder l’alternance en 2020, » a-t-il ajouté.


Le Professeur soutient que la pilule avait été savamment dorée pour arriver à  cette extrémité, car d’abord le RHDP a eu la double habileté de se présenter sous la bannière de l’houphouétisme et de se réclamer de trois idéaux chers au père fondateur du PDCI-RDA, le rassemblement, la démocratie et la paix.


Il a par ailleurs mentionné que les adeptes du parti unifié avancent ensuite-assez timidement jusqu’à  présent, il faut le reconnaître-une raison qui vient d’une comparaison.
Au cours de la célébration des 73 ans du PDCI, la Coordination du Comité des Sages a pris la parole au nom de Maître Cheikna Sylla a annoncé officiellement le lancement des « Mercredi du PDCI ».


Maitre a indiqué que les Anciens du PDCI-RDA, co-protecteurs, avec son Président, du patrimoine politique légué à  notre pays par nos Pères, ne sauraient accepter la liquidation de ce patrimoine.
«Nous demeurons plus que jamais soudés, mobilisés et déterminés, pour affronter les défis de ceux qui travaillent à  la liquidation du PDCI RDA, » a-t-il ajouté.
Selon lui, l’histoire du PDCI, telle qu’elle sera déclinée dans les « Mercredis du PDCI RDA », n’aura pas pour but de contempler passivement notre passé, si glorieux fût-t-il.


«Il s’agira plutôt de tirer des leçons du passé pour la construction de nouveaux avenirs communs des Ivoiriens avec les plus jeunes générations. Notre parti a une identité et une personnalité de base forgées à  l’effigie du pacifique peuple ivoirien. Les « Mercredi du PDCI visent l’information et la formation des Jeunes par les Anciens en s’y référant, comme le symbole d’une volonté de passage de témoin. Car un militant bien formé devient un militant convaincu et conquérant, » a expliqué Cheikna Sylla.


Il a au nom du Comité des Sages réaffirme, son engagement et sa disponibilité pour apporter, dans la mesure de ses possibilités, ses compétences, son expérience et ses conseils avisés aux jeunes pour le passage du témoin.


Car si le PDCI-RDA a survécu à  toutes les épreuves l’époque coloniale à  ce jour, c’est en raison de la largesse de sa vision, et de la profondeur des racines plantées par ses Pères-fondateurs dans le sol ivoirien.


 
Enfin cette le 7 3ème anniversaire du PDCI-RDA a été l’occasion pour le Président du PDCI-RDA de décorer plusieurs militants.


Trois ont été faits grands officiers, Yaya Camara, Gueu Oulieu Antoine et Koné Banga.
Neuf ont été décorés dans l’ordre de Commandeur, il s’agit de Thierry Tanoh, de Yapo Calixte, de Jean Marc Yacé, de Séri Simplice, de Kouamé Adjoumani, de Bakayoko Makani Fatim de Nioulé Félicité, de Kouassi N’Guessan Marguerite enfin de Kouakou Epse Kouakou Akissi.


Cinq militants ont été fait officiers, Aka Appia Ange-Isaac, Honorable Konan Marius, Honorable Ehouo Jacques Gabriel, Emmou Sylvestre, Adja Alain.


Enfin 23 militants ont décorés dans l’ordre de Chevalier.


Il s’agit de Doua Goré Justin, de N’Dri Kouassi Valentin, de N’Guessan Yao Innocent, de Aboh Florent Kouassi, de Bakayoko Ali, de Djomo Yacinthe Cristal Meval District de Kouadio Konan Raymond, de Bakayoko Issouf, de Traoré Samba (à  titre posthume), de Djomo Ahou Madeleine, de Ballou N’Goran Edmond, de Konan N’Da Justin, de Bedou Kouassi Kokoun Loudjo Armel Olivier, de Ballo Yacouba, de Kramoh Kouadio Frederic, de Kouamé Akissi Marina, de Logbo Patrice, d’Assoumou Beatrice, de M’Bahia N’Guessan, de Tra Bi Ange, de Brou Denis, de Bana Prosper et de Ouattara Mahama.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: Ibrahime Coulibaly-Kuibiert : « Sortir le Corps préfect...
 
 
Côte d'Ivoire: Ibrahime Coulibaly-Kuibiert : « Sortir le Corps préfectoral de la matière électorale, c'est se créer des problèmes, c'est se créer des difficultés »
Politique
 
Cameroun: Un sommet extraordinaire de la Cemac s'ouvre à Yaoundé
 
 
Cameroun: Un sommet extraordinaire de la Cemac s'ouvre à Yaoundé
Côte d'Ivoire: Réunion du CDRP, Bédié fait mention de «nombreuses dérives de gouvernance du régime RHDP»
Politique
Côte d'Ivoire: Réunion du CDRP, Bédié fait mention de «nombreuses...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Togo: Pouvoir-opposition, autopsie d'un dialogue inachevé
Politique
Togo: Pouvoir-opposition, autopsie d'un dialogue inachevé
Togo il y a 16 heures
 
Côte d'Ivoire: Avant de s'envoler pour Paris, à Berlin, Alassane Ouattara s'entretient avec Horst Kölher et Mario Ohoven
Politique
Côte d'Ivoire: Avant de s'envoler pour Paris, à Berlin, Alassane...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 73ème anniversaire, les anciens lancent les « Mercredis du PDCI-RDA », le Pr Grah Mel, affirme que le RHDP aurait absorbé le parti, si Bédié avait accepté le parti unifié
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
16323
Tous des vieux à  commencer par le roitelet Bédié. Ils ont embrigandé ce parti et refuse tout débat ainsi que toutes concessions aux autres générations. On observe...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16323
Okay... Comme tu veux Pr Mel... En quoi cecresultat est-il différent avec cette osmose volontaire aujourd'hui où les cadres PDCI convergent vers le puissant RHDP NATIONAL... Nous, on observe so-le-ment...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
kilicoly@gmail.com
La chien-lit ne passera pas. C'est tout à  fait clair !
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Faire disparaître le PDCI-RDA aurait été de la pure folie et la plus grosse bêtise historique politique de notre pays. Ceux qui ont eu cette idée Satanique sont toutes des personnes probablement atteintes de maladie mentale non encore découverte.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Seplou1er
Et voici la jeunesse du Pdci ici présenté.Mdrrrr
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mauvais LeMauvais
Pourquoi courrir après un pouvoir avec lequel le PDCI de Bédié corrompus et tribaliste a perdu dans les circonstances que nous savons tous. Pour encore diviser les ivoiriens avec son "ivoiritarisme"? Ce fut le seul fait notoire de cette gouvernance. Les ivoiriens n'en veulent plus. Ce PDCI là , celui de tout petit ( regardez la tof) merci basta Cosi
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Eburnyman
La photo parle d'elle même, elle pourrait servir d'illustration au FILM, " les papys font de la résistance"
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Au lieu de faire disparaître le PDCI-RDA, DRAMANE Ouattara devrait plutôt utiliser la Haute-Volta(alias Burkina) pour phagocyter la Côte d'Ivoire et former un seul pays qui s'appellerait Burkina ou "HAUTE-VOLTA". Si non c'est Satanique de faire disparaître le PDCI
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement